La Suisse appuie le forum citoyen pour l’implication des Autorités Coutumières et Traditionnelles pour la refondation de l’Etat

Actualités locales, 07.12.2021

Le Forum Citoyen pour l’implication des Autorités Coutumières et Traditionnelles dans le processus de refondation de l’Etat s’est tenu à Bamako du 29 au 30.11.21, sous la présidence du Ministre de la Refondation de l’Etat, le Professeur Ibrahim Ikassa MAIGA.

Vue du Présidium
Vue du Présidium ©RLD

Plusieurs participants y ont pris part, notamment, des Chefs traditionnels et coutumiers venus des régions, des Représentants des Organisations de la Société civile, des représentants du Haut Conseil des Collectivités, les Coordinateurs de Chefs de quartier des Communes du District de Bamako et Kati, ainsi que les représentants des départements ministériels en charge de la Refondation de l’Etat, de la Réconciliation et de la Cohésion Sociale, de l’Administration territoriale et de la décentralisation, et enfin de la Justice.

Ce forum était co-organisé par le Ministère et le Consortium CRI 2002/RLD/AFAD avec le soutien financier du Programme Partenariats Gouvernance de la Coopération Suisse. Il avait pour objectif de réfléchir sur le cadre juridique, institutionnel, économique, social, culturel et environnemental, responsabilisant les autorités traditionnelles et coutumières dans le processus de refondation et de restauration de l’autorité de l’Etat, notamment dans les collectivités territoriales, les villages, les fractions et quartiers.  Ces acteurs assument plusieurs fonctions dans l’information et la mobilisation communautaire, la résolution coutumière des litiges, la gestion des ressources naturelles et la réconciliation. Les chefferies traditionnelles, continuent d’être des régulateurs sociaux reconnus et exercent une influence forte sur le cours de la vie politique, économique et sociale. Ils constituent dès lors un levier sur lequel pourrait se bâtir un Mali nouveau ancré dans ses valeurs ancestrales.

Aux termes des deux jours d’échanges, trois dimensions essentielles ont été retenues pour l’implication et la responsabilisation des autorités coutumières et traditionnelles dans le processus de refondation de l’Etat. Il s’agit de :

·         la dimension renforcement et consolidation des acquis engrangés en termes de structuration des autorités traditionnelles;

·         la dimension renforcement du cadre législatif relatif à la libre administration des collectivités territoriales pour une gouvernance locale appropriée et inclusive dans les villages, fractions, quartiers ;

·         la dimension dynamisation des économies locales à la lumière de la Nouvelle Vision de la Décentralisation fondée sur le Développement Economique Régional et la Formation professionnelle suivant le principe de subsidiarité.