Contribution à l’organisation internationale de la Francophonie OIF

Projekt abgeschlossen

La Francophonie est une organisation politique au sein de laquelle de petits pays, particulièrement d’Afrique francophone peuvent faire entendre leur voix dans le concert des nations. A travers ses opérateurs spécialisés elle soutient également ses pays membres dans leurs efforts de développement. Avec une contribution volontaire centrée sur l’éducation de base et le développement durable, la DDC crée des synergies avec ses programmes et augmente son impact auprès des jeunes.

Thema Periode Budget
Bildung
Bildungspolitik
Hochschulbildung
01.05.2014 - 31.12.2018
CHF 5'500'000
Hintergrund

La Francophonie élabore et met en œuvre des projets et des programmes de développement en faveur des pays membres les moins avancés. Ils sont principalement financés par le Fonds Multilatéral Unique, alimenté principalement par des contributions volontaires, ainsi que par des agences spécialisées comme l’Université Senghor et la CONFEMEN. En plus de ses contributions statutaires, la Suisse contribue volontairement à ces instances, soutenant des activités dans le domaine de l’éducation de base.

Ziele

L’OIF augmente la performance de sa coopération multilatérale francophone et resserre les synergies avec d’autres opérateurs de la Francophonie comme l’Université Senghor, le PASEC ainsi que d’autres acteurs internationaux actifs principalement dans l’éducation de base et du développement durable. Des approches innovantes sont promues et inscrites dans des politiques nationales et internationales

Zielgruppen

Directement : L’OIF, l’Université Senghor et le PASEC. Indirectement : les ministères de l’enseignement primaire des pays d’Afrique, les enseignants

Mittelfristige Wirkungen
  1. L’OIF entend contribuer fortement à la formation des maîtres de français : pédagogie active et modernisée et maîtrise des nouvelles technologies de l’information; amélioration de la compétence des maîtres en contexte plurilingue.
  2. Les performances des élèves et les facteurs d’efficacité et d’équité pour l’éducation de base en Afrique francophone sont évalués régulièrement et mises à disposition des politiques nationales afin de permettre le développement de l’éducation de base dans ces pays.
  3. Une grande communauté universitaire composée de campus ouverts dans les pays africains et rattachés à son centre d’Alexandrie forme des cadres africains dans les domaines clés du développement des pays africains, particulièrement dans la "gestion des systèmes éducatifs".

 

Resultate

Resultate von früheren Phasen:  

l’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) a permis de former 8'700 enseignants et de toucher directement plus de 400'000 élèves dans 7 pays. Les rapports et études du PASEC contribuent au dialogue politique sur les questions de la qualité de l’éducation en Afrique francophone et dans d’autres pays francophone de l’Asie et de l’Océan Indien. Le programme participe à la diffusion des méthodes d’évaluation et au renforcement des capacités des pays du Sud. Grâce à des externalisations, à des campus Senghor dans différents pays africains tel que le Burkina Faso et à la qualité de son enseignement, elle attire de plus en plus de candidats à des formations qui sont axées sur les besoins des pays en voie développement.


Verantwortliche Direktion/Bundesamt DEZA
Kreditbereich Entwicklungszusammenarbeit
Projektpartner Vertragspartner
Andere internationale Organisation
  • Frankophonie
  • OIF


Budget Laufende Phase Schweizer Beitrag CHF   5'500'000 Bereits ausgegebenes Schweizer Budget CHF   5'416'372
Projektphasen Phase 7 01.07.2019 - 31.12.2022   (Laufende Phase)

Phase 6 01.05.2014 - 31.12.2018   (Completed)