Programme d’Appui au Plaidoyer des Faîtières des Organisations Socio-professionnelles Agricoles (AP/OSP)


L’agriculture constitue la principale source d’emploi et de revenu au Bénin. Or, les réformes dans le secteur de l’agriculture ne sont pas encore toutes définies de commun accord avec tous les acteurs. La Suisse contribue au renforcement institutionnel et à la gouvernance des faîtières des producteurs et éleveurs afin que ces derniers puissent mieux jouer leurs rôles d’interpellation, de proposition, de participation et de suivi de la mise en œuvre des politiques agricoles.

Country/region Topic Period Budget
Benin
Agriculture & food security
Agricultural policy
01.05.2020 - 30.04.2024
CHF  6’000’000
Background L’économie béninoise est marquée par la prédominance des secteurs agricole et de l’artisanat. L’agriculture contribue en moyenne à 33% au PIB ces dix dernières années et génère environ 70% des emplois. La contribution au PIB des très petites entreprises est de l’ordre de 13%. 48% des entreprises installées au Bénin opèrent dans l’informel dans des conditions qui ne favorisent pas leur développement et l’indice d’autonomisation économique est faible. Les organisations socio-professionnelles (OSP) faitières dans le secteur agricole, présentes dans des instances de prise de décisions au niveau national, ont une capacité d’interpellation des pouvoirs publics nationaux qui s’est renforcée ces 6 dernières années, grâce à l’appui de quelques bailleurs de fonds, dont la DDC. Le rôle des OSP doit être ajusté au nouveau dispositif institutionnel mis en place dans le cadre des réformes agricoles et plus généralement par rapport à la transformation structurelle de l’économie (agricole) béninoise. 
Objectives Contribuer à l’amélioration des conditions de vie en milieu rural au Bénin au profit des exploitations familiales paysannes et des petites et moyennes entreprises.
Target groups

- 651 067 ménages agricoles de type familial vulnérables à la variabilité climatique ;

- 35 000 exploitations d’éleveurs avec un système d'élevage traditionnel itinérant avec les races locales ;

- Des producteurs-trices et éleveurs structurés au sein de faîtières qui les représentent au niveau national ;

- 3 interprofessions dans les filières soutenues (riz, Maraichage, Mangue) ;

- La Chambre Nationale d’Agriculture;

- Le ministère de l’agriculture et de l’élevage et de ses directions déconcentrées.

Medium-term outcomes

- La Plateforme nationale des Organisations paysannes et des producteurs (PNOPPA), les principales faîtières (OSP) et leurs démembrements territoriaux renforcent leur influence sur l’élaboration et la mise en œuvre des textes favorables aux besoins des EFP, notamment des jeunes et des femmes ;

- Les OSP et leurs membres contribuent à la mise en place des conditions nécessaires à la promotion des filières;

- Les OSP et les autres acteurs de promotion des filières améliorent leurs capacités de structuration des besoins dans le cadre de la mise en œuvre des Plan de Développement Agricole du Pôle (PDAP) ou autres instruments équivalents.

Results

Expected results:  

- Les OSP et Organisations Interprofessionnelles (OIP) améliorent la mobilisation des ressources internes;

- Les autorités prennent des mesures préventives face aux aléas naturelles (adaptation au changement climatique & gestion des risques de désastres) ;

- La dynamique de gestion apaisée lié à la mobilité du bétail est renforcée ;;

- Les politiques agricoles sont favorables à l’insertion et au maintien des jeunes dans la profession agricole;

- Les documents de référence en matière de dialogue OP-Etat sont capitalisés ;

- Les OSP renforcent leur capacité dans les stratégies de conduites de dialogue OP-Etat et influencent l’élaboration et la mise en œuvre des politiques agricoles;

- Le dialogue inter-acteur et public-privé aux OSP sont étendus au niveau communal et départemental ;

- Les EFP ont un accès plus aisée aux facteurs[1] de production et aux marchés;

- Les interprofessions assurent leurs fonctions de facilitation d’accès au marché et de construction de liens d’affaires au profit des EFP et de leurs OSP.

 

[1] Terre, intrants pour la production animale et végétale, finance inclusive…


Results from previous phases:  

- Plaidoyers d’importance nationale menés par les OSP faitières: code pastoral promulgué par le Chef de l’Etat, code de l’élevage approuvé par le gouvernement, , avant-projet de Loi d’orientation agricole validé, plaidoyers pour l’application du Code Foncier et domanial ; plaidoyers pour l’opérationnalisation du Fonds National de Développement Agricole (FNDA) et la prise en compte du genre dans les mécanismes de financement agricole ;

- Les plaidoyers des OSP ont fait intégrer la typologie des Exploitations Familiales Paysannes (EFP) ainsi que la thématique des conflits entre éleveurs-agriculteurs (GPSC) dans le nouveau Plan Sectoriel de l’Agriculture (PSDSA/PNIASAN) 2017-2025.

 Les enseignements tirés de la phase 2:

- L’influence des politiques par les organisations de société civile est un processus de longue haleine ;

- Le renforcement des capacités des OSP faitières et la pertinence des thèmes a facilité l’adhésion de l’Etat au processus de plaidoyer ;

- L’appui pour la gestion axée sur les résultats a facilité le suivi et la mesure des indicateurs du programme par les OSP.


Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Development cooperation
Project partners Contract partner
International or foreign NGO
Private sector
  • Foreign private sector South/East
  • Swiss Private Sector


Coordination with other projects and actors avec programmes de la DDC (PASDER, Redevabilité, ASGOL, FORCE) ; coordination des appuis aux OSP faitières et synergies avec les programmes des autres bailleurs (FIDA, GIZ, EU, ENABEL, Banque Mondiale)
Budget Current phase Swiss budget CHF    6’000’000 Swiss disbursement to date CHF    2’049’242
Project phases Phase 3 01.05.2020 - 30.04.2024   (Current phase) Phase 2 01.01.2018 - 30.06.2020   (Completed) Phase 1 01.01.2012 - 30.06.2018   (Completed)