Programme d’appui à la formation professionnelle au Tchad


Le système de l’enseignement technique et de la formation professionnelle (ETFP) au Tchad ne répond, en l’état, ni à la demande du monde du travail, ni à la demande sociale. En s’appuyant sur les orientations stratégiques nationales, la DDC développe un programme de FP inclusif – prenant en compte l’équité de genre, les déscolarisés et non scolarisés – et innovant car visant à diversifier une offre de formation adaptée au contexte et répondant efficacement à la demande du marché du travail, en particulier du monde rural.

Country/region Topic Period Budget
Chad
Education
Vocational training
Education facilities and training
Teacher training
Vocational training
01.03.2019 - 28.02.2029
CHF 9'490'000
Background

Considéré comme un Etat très fragile, le Tchad peine à répondre aux besoins de base de sa population. Tout en poursuivant son travail de proximité avec les acteurs de terrain, la DDC s’est donnée pour ambition, dans le cadre de sa stratégie de coopération 2013-2017, de collaborer de manière plus systématique avec l’Etat et ses institutions en agissant sur les causes de la fragilité au Tchad. Une des causes les plus importantes est le manque de perspectives pour les jeunes tchadiens, ce qui engendre des tensions sociales et ouvre la porte à des phénomènes comme l’extrémisme violent et la migration non-structurée.

Le système de l’éducation en général et celui de l’ETFP en particulier dysfonctionnent pour de multiples raisons. En définitive, ce dernier ne répond ni aux besoins du monde du travail ni à la demande sociale. Plus de 800'000 jeunes déscolarisés ou non scolarisés, âgés de 9 à 15 ans, se retrouvent ainsi aux portes du monde du travail sans compétences de base (lire, écrire et calculer) et sans compétences techniques et professionnelles.

Conscient des enjeux, le gouvernement s’est doté d’une stratégie globale de développement du secteur de l’éducation allant du pré primaire au niveau universitaire sur le long terme, par le biais d’un plan décennal de développement de l’éducation et de l’alphabétisation (PDDEA 2017-2026). Ce document prend largement en compte l’enseignement technique et la formation professionnelle. Il y consacre des objectifs ambitieux et des moyens importants qui favoriseront l’émergence de ce sous-secteur éducatif. L’objectif principal est de doter l’économie tchadienne d’une main d’œuvre qualifiée capable d’accompagner le développement du pays. Les jeunes qui n’ont pas accès aux collèges et lycées techniques seront orientés vers des formations professionnelles adaptées et répondant à la demande du marché du travail. C’est sur cette base que le Buco compte développer un programme d’appui à une formation professionnelle (FP) inclusive et innovante. La formation sera d’abord inclusive car elle ouvrira aussi ses portes aux non scolarisés et déscolarisés. Elle sera ensuite innovante car les dispositifs crées seront adaptés aux contextes d’intervention (économique, social, culturel) et aux besoins des communautés. Les modalités de ces dispositifs de formation tiendront également compte des profils des jeunes et de la dimension genre afin de favoriser la participation des femmes.  Ils pourront aussi bien s’intégrer en milieu urbain comme rural.

En orientant ses appuis techniques et financiers sur le développement d’une offre de formation variée et diversifiée mise en exergue dans le PDDEA, la DDC accompagne de manière cohérente la politique sectorielle du gouvernement. Aussi,  le Buco au Tchad, avec ses partenaires de mise en œuvre, assurera un dialogue politique avec l’Etat pour que les dispositifs de formation nouvellement développés deviennent, dans le temps, des composantes à part entière du système de l’ETFP national, assurant ainsi un continuum (éducation, FP, emploi) pour l’ensemble des jeunes. La finalité du projet est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de dizaines de milliers de jeunes (filles et garçons) dans les régions d’intervention de la DDC par la mise en place d’un système de formation et d’insertion professionnelle de proximité.

Afin de profiter des synergies et des expériences positives engrangées par des programmes similaires de la DDC en Afrique de l’Ouest, le projet du Tchad s’inspirera notamment des acquis et des bonnes pratiques développées par le Programme d’appui à la formation professionnelle rurale (FOPROR I et II) du Niger. Ainsi les dispositifs expérimentés au Niger pourront déjà être testés durant la phase 1 avec les acteurs de terrain, y compris les structures décentralisées existantes de l’Etat, tout en s’appuyant sur des dynamiques locales. La présente entrée en matière propose de confier l’étape de conception, d’analyses et de planification (phase 1 de 18 mois) à l’agence d’exécution qui formulera la meilleure offre.

Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Development cooperation
Project partners Contract partner
  • Swisscontact


Budget Current phase Swiss budget CHF   9'490'000 Swiss disbursement to date CHF   0
Project phases Phase 99 01.03.2019 - 28.02.2029   (Current phase) Phase 1 01.09.2017 - 31.07.2019   (Completed)