Conférence annuelle de la coopération suisse au développement 2016

Article, 18.12.2015

En septembre 2015, la ville de New York a accueilli la plus importante rencontre de chefs d’Etat et de gouvernement de l’histoire. A cette occasion, les dirigeants mondiaux ont adopté l’Agenda 2030 et ses 17 Objectifs de développement durable.

Les 17 Objectifs de développement durable. © DDC/Andrea Peter
Les 17 Objectifs de développement durable. © DDC/Andrea Peter

L’Agenda 2030 remplace les Objectifs du Millénaire pour le développement et désigne les 17 Objectifs de développement durable, qui représentent la ligne directrice de la communauté internationale pour lutter contre la pauvreté,  l’inégalité et la dégradation de l’environnement. Tous les pays, y compris la Suisse, sont invités à contribuer à la réalisation des objectifs. Outre son caractère  universel, le nouvel Agenda 2030 se distingue par le fait qu’il intègre les trois dimensions (économique, environnementale et sociale) du développement durable. Ainsi, le message véhiculé par l’Agenda 2030 est clair: pour permettre à chacun de vivre en toute  dignité, les pays doivent agir ensemble et faire en sorte que le développement économique et social ne se fasse pas au détriment de l’environnement. 

Rôle moteur de la Suisse

Forte de la conviction que la poursuite de buts communs  peut faire toute  la différence, la Suisse s’est beaucoup investie dans le processus de négociation mené au cours des trois dernières années  et a joué un rôle moteur  dans l’élaboration des nouveaux objectifs. Les deux principaux orateurs,  le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon et le conseiller fédéral Didier Burkhalter, insisteront sur l’importance de l’Agenda 2030,  pour le monde  et pour la Suisse. 

La Suisse s’est engagée en particulier en faveur de l’objectif relatif à l’eau, domaine  dans lequel elle peut faire valoir sa longue expérience et ses compétences. Au cœur de l’Afrique, au Tchad, la Suisse mène un projet portant sur l’aménagement de seuils d’épandage. Ce projet entraîne une gestion durable des ressources et concilie déjà les trois dimensions du développement durable (économique, environnementale et sociale). Et comme chaque  but vaut également pour la Suisse, il s’agira aussi de démontrer comment la Suisse met en œuvre l’objectif lié à l’eau. 

Nous vous invitons à discuter avec nous de l'importance que revêt cet agenda pour la Suisse et pour la planète. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon et le conseiller fédéral Didier Burkhalter ouvriront la conférence. 

Inscription

Le délai d’inscription a expiré. La conférence est complète.
Merci de considérer votre inscription comme ferme et définitive. Aucune confirmation  d’inscription ne sera envoyée. 

Vous trouverez ici de plus amples informations sur cette conférence ainsi que sur les modalités d'inscription.