La Suisse favorise le développement du secteur privé dans le Caucase du Sud et en Ukraine

Berne, Communiqué de presse, 09.05.2014

La Suisse soutient depuis plus de 20 ans les processus de réformes économiques et politiques dans le Caucase du Sud et en Ukraine. Son objectif est de renforcer la démocratie et de favoriser l'établissement d'économies de marché sociales. Lors de la conférence annuelle de la coopération suisse avec l'Europe de l'Est, organisée à Lucerne le 9 mai 2014, des responsables de programme de la DDC et du SECO ainsi que des intervenants suisses et étrangers ont discuté de l'action de la Suisse dans le domaine de la promotion du secteur privé.

Dans son discours d'ouverture, la secrétaire d'Etat et directrice du Secrétariat à l’économie (SECO) Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch a souligné l'importance de la stabilité, de la démocratie et de la croissance économique : «Toutes les activités de politique étrangère de la Suisse dans ces pays reflètent ces trois principes».

Elle a ajouté que ces activités visaient à promouvoir le passage à l'économie de marché et la transition vers un système fondé sur des valeurs démocratiques. «Le principe est en tous lieux et en tout temps le même : la Suisse adapte son action aux contingences locales et réalise ses projets sur une base de partenariat. L’accent est également mis sur la durabilité de l'aide fournie.»

En Géorgie, la Suisse œuvre notamment en faveur du développement des chaînes de création de valeur agricoles et d'une meilleure intégration des petits paysans. Ainsi, en 2013, 19’000 agriculteurs ont pu améliorer leur productivité de 15% et accroître leurs revenus de 10%. Cela a permis en outre de créer 143 emplois dans des zones rurales.

En Ukraine, grâce à l'aide de la Suisse, les formalités juridiques concernant le raccord de petites et moyennes entreprises au réseau électrique ont été largement simplifiées, ce qui a permis à ces dernières de réaliser des économies de plus de 5 millions de francs pour la seule année 2013. Par ailleurs, les producteurs de volailles peuvent désormais exporter leurs marchandises vers l'Europe grâce aux efforts entrepris par les Ukrainiens et soutenus par la Suisse pour adapter les procédures d'inspection aux normes européennes. Des revenus supplémentaires de l'ordre de 60 millions de francs ont pu ainsi être générés.

Suite aux récents événements en Ukraine, une analyse des risques et des conséquences opérationnelles a dû être effectuée pour chacun des projets en cours. Comme l'explique Guido Beltrani, chef du Bureau de coopération à Kiev, la mise en œuvre de certains projets a été adaptée lorsque cela s’est avéré nécessaire et des mesures ont été prises à titre préventif. Les projets menés en Crimée ont été suspendus. Pour l'heure, les projets développés par la Suisse dans l'est de l'Ukraine ne sont pas affectés par les conditions de sécurité difficiles. La situation sur place reste toutefois instable et fait donc l'objet d'analyses régulières.

Dans son discours de clôture, le directeur de la Direction du développement et de la coopération (DDC) Martin Dahinden a rappelé que c'est précisément dans les moments d'instabilité, de fragilité et d'incertitude que l'engagement de la Suisse revêt toute son importance. «Pour la Suisse, il est fondamental de soutenir les pays dans leurs efforts de réforme, même dans les périodes difficiles. Nous avons en outre la conviction qu'une société est portée par sa base, d'où notre engagement dans le domaine de la gouvernance et notre action en faveur du renforcement de la société civile et des autorités locales.» Le directeur de la DDC a en outre ajouté que la réputation de partenaire fiable et crédible dont jouit la Suisse tient en partie à son engagement global et sans faille.

Dans sa nouvelle stratégie 2013-2016 en matière de coopération internationale, la Suisse a délibérément choisi de renforcer son engagement dans les contextes fragiles. L'aide à la transition s'avère également essentielle pour la stabilisation des régions fragiles et le règlement des conflits. Comme l'indique Martin Dahinden, si la Suisse a pris une telle décision, c'est aussi parce qu'elle est convaincue qu'il faut agir là où les défis semblent les plus importants et les plus urgents pour poser les bases d'un avenir meilleur.

Cette année, la conférence de la coopération suisse avec l'Europe de l'Est a attiré environ 750 participants, venus de toute la Suisse. Organisée en marge de la conférence, l’exposition « Le petit marché » a permis au public de discuter avec des responsables de programme du Caucase du Sud et de l’Ukraine et de déguster des produits locaux, cultivés dans le cadre des programmes soutenus par la Suisse.


Contacts:

Information DFAE
Stefan von Below
Porte-parole
+41 (0)79 723 24 37
stefan.vonbelow@eda.admin.ch


SECO
Nicole Müller
Coordinatrice relations externes et gestion des événements
+41 (0)58 464 09 10
nicole.mueller@seco.admin.ch


Informations complémentaires

Dossier de la DDC contenant des informations générales, des exemples de projet, des vidéos et des photos
Dossier du SECO
Youtube


Contact

Information DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: (+41) 031 322 31 53
Fax: (+41) 031 324 90 47
E-Mail: info@eda.admin.ch


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères
Département fédéral de l