La Suisse poursuit sa coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement

Berne, Communiqué de presse, 01.07.2015

Le Conseil fédéral confirme la coopération de la Suisse avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD). Entre 2015 et 2017, celui-ci continuera de bénéficier d’une dotation annuelle de 60 millions de francs.

Le PNUD est depuis des années déjà, avec la Banque mondiale (agence spécialisée de l’ONU), la principale institution partenaire de la Suisse au sein du système onusien. Son champ d’activités et ses objectifs en matière de développement s’inscrivent dans la droite ligne des préoccupations et des priorités de la coopération suisse au développement. Le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui d’accorder chaque année 60 millions de francs au PNUD pour la période allant de 2015 à 2017. Ceci correspond à l’engagement financier accordé jusqu’à présent.

Le PNUD a pour mission de contribuer à lutter contre la pauvreté et à réduire sensiblement les inégalités et l’exclusion dans les pays en développement. Pour ce faire, il aide les pays à élaborer et à mettre en œuvre des stratégies et des programmes de développement axés sur une plus grande efficacité. Ses priorités vont au développement durable, à la mise en place et à la consolidation d’une gouvernance démocratique inclusive ainsi qu’au renforcement de la résilience des pays bénéficiaires. Le PNUD joue un rôle central dans la coordination du système de développement onusien et de son processus de réforme, notamment dans l’optique du nouveau programme de développement durable pour l’après-2015. Présent à ce jour dans plus de 170 pays, il collabore avec les autres organisations des Nations Unies, les gouvernements, les ONG et le secteur privé.

Depuis quelques années, la coopération internationale de la Suisse intensifie son engagement dans les contextes fragiles. Ce choix se concrétise notamment dans le cadre de la col-laboration avec le PNUD qui, de son côté, renforce son soutien aux Etats fragiles, en particu-lier dans le domaine de la prévention des crises et de la reconstruction. En contribuant à la réduction des inégalités, de la pauvreté et des conflits, lesquels sont susceptibles de se ré-percuter sur la sécurité mondiale, la Suisse œuvre pour la sauvegarde de ses propres intérêts en matière d’économie et de politique étrangère. Ses contributions lui permettent en outre d’influer sur la politique et les stratégies du PNUD.

La Suisse dresse un bilan globalement positif de sa longue collaboration avec l’organisation onusienne. Parmi les exemples de coopération réussie entre la Direction du développement et de la coopération (DDC) et le PNUD, citons un projet de formation continue en Albanie, grâce auquel, au cours des deux dernières années, quelque 700 jeunes femmes et hommes ont reçu une aide spécifique pour s’insérer dans le monde du travail, ou encore la mise en œuvre de mesures visant à atténuer les effets du changement climatique au Nicaragua avec l’installation de systèmes de rétention d’eau lors d’inondations et la formation d’environ 2000 experts à la prévention des catastrophes naturelles.

Après les deux tremblements de terre de forte magnitude qui ont secoué le Népal en avril et mai dernier, le PNUD a immédiatement augmenté ses capacités, notamment grâce à l’aide suisse, en vue de contribuer à l’intervention humanitaire d’urgence de l’ONU et de coordonner les mesures de reconstruction. Outre sa mission de coordination du système onusien, le PNUD aide le gouvernement népalais à planifier et à initier la reconstruction. Il apporte éga-lement une assistance directe à la population touchée par la catastrophe, par exemple au travers de programmes de travail rémunérés, qui accélèrent la reconstruction et assurent un revenu de base aux familles qui, en plus d’un toit, déplorent pour la plupart la perte de leurs sources de revenu.


Informations complémentaires

Switzerland and UNDP in the Fight Against Poverty


Contact

Information DFAE
Tél. +41 58 462 31 53
info@eda.admin.ch


Editeur:

Conseil fédéral
Département fédéral des affaires étrangères