TAKWEEN - Formation professionnelle en Tunisie


La Suisse se distingue depuis 2013 par l'impulsion des modèles innovants de formation à dominance pratique, assurant un taux d‘insertion professionnelle à hauteur de 70%. L’intervention marque la volonté de la Suisse à poursuivre son effort en faveur de la modernisation de la FP en Tunisie, par une implication accrue du secteur privé et par le positionnement de la formation professionnelle post-diplôme comme un élément attractif du système de formation institutionnalisé qui vient cibler une plus large palette de bénéficiaires. 

Pays/région Thème Période Budget
Tunisie
Formation professionelle
Emploi & développement économique
Formation professionnelle
Création d'emplois
Soutien commerciale & inclusion économique
01.10.2020 - 31.10.2026
CHF  9’995’975
Contexte La formation professionnelle (FP) est une alternative et une garantie d’insertion socio-professionnelle décente pour les jeunes femmes et hommes en Tunisie. La diversification des opportunités pour ces derniers permet d’améliorer les conditions de vie et contribue à la stabilité sociale. La formation professionnelle a été l’un des premiers domaines où la Coopération suisse s’est engagée après la révolution tunisienne, avec la création en 2012 du « Programme Formation et Intégration Professionnelle en Tunisie (PFIPT) » qui a permis d’apporter plusieurs innovations dans le système de FP tunisien en introduisant les formations post-diplôme complémentaires à la FP initiale. Il a surtout pu démontrer des résultats probants et stables en termes d’employabilité et d’insertion professionnelle ; à cela s’ajoute un réel potentiel de diffusion avec des avancées déjà importantes en terme de financement et d’institutionnalisation des formations mises en place. Le soutien de la part des partenaires nationaux est fort avec un solide ancrage dans le secteur privé. Cet investissement fait de la Suisse le 3ème bailleur de fonds dans le secteur de la FPfaisant la différence avec des offres pratiques, proches de la demande du marché de travail. La Suisse apporte son expertise dans la FP notamment par l’implication du secteur privé, inspirée par le système dual. Le nouveau programme TAKWEEN qui répond à la demande du ministère tunisien en charge de la FP, marque la volonté de la Suisse de poursuivre son effort en faveur de l’amélioration de l’employabilité et de l’insertion professionnelle des jeunes tunisiennes et tunisiens grâce à un système de FP performant et attractif, permettant d’induire des changements structurels significatifs à travers un meilleur ancrage institutionnel. 
Objectifs La formation professionnelle est plus attractive grâce à un système de FP performant et connu du public, doté de nouvelles possibilités post-diplôme. Celle-ci permet d’améliorer l'employabilité des jeunes tunisiens et tunisiennes, et conduit à l’insertion professionnelle effective ainsi qu’à la croissance économique durable grâce à l’implication des acteurs privés et à des partenariats public-privé. 
Groupes cibles Les bénéficiaires directs sont les jeunes tunisien(ne)s, diplômé(e)s ou en cours de formation, chômeurs, promoteurs de projets agricoles ainsi que le secteur privé. Les bénéficiaires indirects sont les structures étatiques en lien avec la FP et les fédérations professionnelles. Au total, le programme permettra de former plus de 11'450 personnes en cinq ans dont plus de 90% de public final et 2/3 de jeunes ; 50% de femmes en moyenne. 
Effets à moyen terme

1.    Le dispositif de spécialisations co-certifiées est consolidé, mis à l’échelle et diversifié;

2.    La qualité des services exercés par les institutions de la FP agricole est améliorée avec une contribution soutenue du secteur privé, via la consolidation et la déclinaison dans des régions ciblées de l’approche de l’exploitation agricole de référence; 

3.    Des formations de courte durée à effet immédiat, en termes de revenus ou d’employabilité, accessibles aux catégories défavorisées sont mises en œuvre en priorité dans des régions à faible potentiel économique et en soutien aux autres projets de la Coopération suisse intervenant dans ces régions;

4.    Les capacités des acteurs publics et privés dans le dispositif national de FP sont renforcées pour assurer la promotion des formations post-diplômes;

5.    L’autonomisation du dispositif « Réseau des entreprises d’Entrainement (REET) » est assurée durablement.

Une analyse couts/bénéfices ex-ante évalue le Internal Rate of Return à 90%, appliquant un Discount rate élevé de 6,5%.

Résultats

Principaux résultats antérieurs:   PFIPT a permis à plus de 5000 personnes d’accéder aux dispositifs de FP offerts avec des taux d’insertion professionnelle ou d’amélioration de revenu systématiquement supérieurs à 70%. Plusieurs conventions PPP entre des centres de formation et des fédérations professionnelles ou entreprises sont opérationnelles grâce au programme, dont certaines avec un engagement de recrutement. PFIPT a prouvé la faisabilité de la certification public-privé en Tunisie qui complète le dispositif national existant pour améliorer l’employabilité. Des conventions ont été signés avec l’appui de PFIPT entre l’agence en charge de la FP et l’agence en charge de l’emploi afin de financer les formations co-certifiés dans le cadre de mécanismes d’aide à l’emploi. Le secteur privé s’est engagé avec des ressources humaines et financières, en mettant à disposition ses locaux et ses formateurs, quand le modèle de formation est gagnant-gagnant et permet d’avoir une main d’œuvre qualifiée. Les projets pédagogiques dans la formation agricole couvrent l’ensemble des activités pédagogiques pratiques en relation avec la Formation initiale et la formation continue. Depuis le démarrage des entreprises d’entraînement en 2014, le taux d’insertion des personnes formées par les 7 ee crées s’est maintenu autour de 82% avec plus de 1000 personnes formées. 


Direction/office fédéral responsable DDC
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Institution universitaire et de recherche étrangère
Organisation suisse à but non lucratif
  • Other Academic Research North
  • Swisscontact


Autres partenaires
Swisscontact Tunisie
Coordination avec d'autres projets et acteurs TAKWEEN fournit un appui complémentaire avec PAFIP de la AFD et IRADA de l’UE sur le terrain au niveau de renforcement des centres de formation professionnelle. Des synergies avec des projets DDC comme BIOREST et des projets SECO comme PAMPAT et Destinations Sud-Est seront exploitées afin d’éviter les doublons en terme de formation du public cible. Des synergies seront créés les projets de la Suisse dans le domaine de la décentralisation (IPDLI, PACT) afin de coordonner la décentralisation de la FP et assurer le lien avec les plans de développement locaux .
Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF    9’995’975 Budget suisse déjà attribué CHF    1’013’830