Décentralisation soutien administrations infranationales

Projet terminé

Contribution à la Conférence permanente des villes et des municipalités (SCTM). Situation initiale: La Serbie possède un Etat très centralisé, de sorte que les administrations locales ne disposent que peu de compétences. Le manque de coordination entre administration centrale et autorités locales explique les écarts considérables qui séparent les régions du pays en termes de richesse et de développement. La Conférence permanente des villes et des municipalités (SCTM) tente de remédier à ce déséquilibre. Objectifs: La SCTM défend les intérêts des diverses villes et municipalités face au pouvoir central de Belgrade. Elle assume cette tâche en jouant un rôle de conseillère et d’avocate des autorités locales, qui doivent à leur tour intervenir plus activement pour faire valoir leurs intérêts. Mise en oeuvre: La DDC apporte un appui institutionnel à la SCTM dans les domaines du lobbying auprès du pouvoir central, des conseils à fournir aux villes et aux municipalités et de la formation interne.

Pays/région Thème Période Budget
Serbie
Governance
Emploi & développement économique
Décentralisation
Développement de petites et moyennes entreprises
Développement des systèmes légaux et judiciaires
Création d'emplois
Gestion des finances publiques
01.01.2010 - 30.11.2014
CHF 2'250'000
Contexte

Serbien besitzt eine starke Zentralregierung; die lokalen Verwaltungen haben dementsprechend kaum Machtkompetenzen. Die mangelnde Koordination zwischen der zentralen Verwaltung und den lokalen Behörden ist der Grund dafür, dass zwischen den Landesregionen grosse Unterschiede herrschen, was den Reichtum und die Entwicklung anbetrifft. Eine Institution versucht diesem Ungleichgewicht entgegenzuwirken: die Ständige Konferenz der Städte und Gemeinden Serbiens (SCTM).

Objectifs

Die SCTM repräsentiert die Interessen der verschiedenen Gemeinden und Städte gegenüber dem Machtzentrum in Belgrad. Die SCTM nimmt ihre Aufgaben als Beratungsorgan und Interessenvertreterin wahr. Die lokalen Verwaltungen wiederum sollen ihre Interessen aktiver vertreten.

Activités

Die DEZA leistet einen institutionellen Beitrag an die SCTM für Lobbying bei der Zentralregierung, die Beratung der Gemeinden und Städte sowie die interne Ausbildung.

Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération avec l'Europe de l'Est
Partenaire de projet Partenaire contractuel
ONG internationale ou étrangère
Secteur privé
  • Secteur privé suisse
  • SCTM, Gemeindevertreter, Verwaltungsministerium für Öffentlichkeit und Lokales


Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   2'250'000 Budget suisse déjà attribué CHF   1'955'067
Phases du projet Phase 3 01.10.2018 - 30.09.2022   (Phase en cours) Phase 2 01.05.2014 - 30.09.2018   (Completed)

Phase 1 01.01.2010 - 30.11.2014   (Completed)