Inclusion financière dans l'Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA)


En Afrique de l’Ouest, le faible accès aux services financiers ne permet pas de moderniser les exploitations familiales et de développer des activités productives. La DDC soutient la stratégie régionale d’inclusion financière de l’Union économique et monétaire ouest-africaine et la Swiss Capacity Building Facility pour accroitre l’accès à de nombreux jeunes et femmes aux services financiers et leur offrir des opportunités économiques permettant ainsi de s’attaquer aux causes de la migration et de l’insécurité.

Pays/région Thème Période Budget
Afrique de l'Ouest
Agriculture et sécurité alimentaire
Emploi & développement économique
Education
Développement agricole
Informal banking & insurance
Politique des finances
Facultés quotidiennes de base
Enseignement primaire
01.12.2017 - 31.12.2023
CHF 9'900'000
Contexte L'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) regroupe 8 Etats et compte 108 millions de personnes, dont 61,8%, en milieu rural. Le taux d’accès des populations à des services financiers (épargne, crédit, transferts, assurance) est très faible (35% en 2016). Les jeunes et les femmes sont les plus défavorisés en la matière. Toutefois, ces pays connaissent un taux de pénétration élevé et croissant de la téléphonie mobile. Cela constitue une opportunité pour accroître l’offre de services financiers aux populations. La stratégie d’inclusion financière de l’Union Economique et Monétaires Ouest Africaine vise l’amélioration des conditions cadre réglementaires dans la région pour le déploiement de services financiers, le partage de bonnes pratiques, la mise à l’échelle d’innovations financières et le renforcement des capacités des acteurs. Un apport de l’expérience de la Swiss Capacity Building Facility (SCBF), contribuera à ces objectifs, à travers notamment un soutien technique et financier aux institutions financières en Afrique de l’Ouest dans la mise à l’échelle des services financiers durables et qui répondent aux besoins des populations à bas revenus.
Objectifs Assurer, sur un horizon de cinq (5) ans, l'accès et l'utilisation d'une gamme diversifiée de produits et services financiers adaptés et à coûts abordables à 75% de la population adulte de l'Union économique et monétaire ouest-africaine, avec un accent particulier sur les populations rurales, les femmes et les jeunes ainsi que les petites et moyennes entreprises (PME) et les personnes à faible éducation financière.
Groupes cibles
  • Les populations qui n’ont pas accès au système financier classique, en particulier les femmes et les jeunes.
  • Les institutions en charge des services financiers (Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest-BCEAO, Ministères des finances des Etats, Institutions financières, Structures d’appui etc.) des 8 pays de l'Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA).
Effets à moyen terme
  • A l’horizon 2023, les institutions financières soutenues sont capables de développer des services financiers en faveur des populations rurales jeunes (35 ans maximum), des femmes et des petites et moyennes entreprises.
  • Les capacités des institutions et des acteurs sont renforcées et les standards sont mis en œuvre en matière d’éducation financière et de protection des consommateurs des services financiers.
  • Les pouvoirs publics et les institutions améliorent leurs capacités de suivi de l’inclusion financière.
  • Les institutions de microfinance renforcent leur capacités de gérer la performance sociale afin de protéger les groupes cibles des risques de surendettement, de tarification abusive et d’autres pratiques abusives.
Résultats

Principaux résultats attendus:  

  • Services financiers innovants, et répondants aux besoins des jeunes, femmes et des populations rurales développés et capitalisés.
  • Un programme régional d’éducation financière est déployé dans les pays en coopération.
  • Le dispositif de gestion des données de l'inclusion financière est amélioré.
  • Formations d’auditeurs de supervision de la performance sociale des institutions financières et formation des institutions de microfinance (IMF) en matière de performance sociale.


Principaux résultats antérieurs:  

La stratégie régionale d’inclusion financière de la Banque Centrale des Etats d’Afrique de l’Ouest est basée sur des analyses sur l’état des lieux de l’inclusion financière dans la région, ainsi que des concertations nationales et régionales avec les principaux acteurs concernés (Etats, institutions financières, partenaires de développement etc.) sur une ébauche de stratégie, suivie de la validation politique par le Conseil des Ministres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine.

Les résultats de la Swiss Capacity Building Facility sont disponibles sur le site internet : www.scbf.ch  


Direction/office fédéral responsable DDC
Crédit Coopération au développement
Partenaire de projet Partenaire contractuel
Organisation non gouvernementale internationale ou étrangère
Autre organisation internationale
Secteur privé
Organisation suisse à but non lucratif
  • Other international or foreign NGO North
  • Other OI
  • Autre organisation suisse non-profit
  • Secteur privé étranger Nord
  • Sectreur privé étranger Sud/Est


Coordination avec d'autres projets et acteurs
  • Agence Française de Développement (AFD)
  • Banque Mondiale (BM)
  • Banque Africaine de Développement (BAD)
Budget Phase en cours Budget de la Suisse CHF   9'900'000 Budget suisse déjà attribué CHF   1'745'666
Phases du projet Phase 99 01.01.2024 - 31.12.2027   (Planned) Phase 1 01.12.2017 - 31.12.2023   (Phase en cours)