Burkina Faso

In Bukina Faso la Svizzera s’impegna nell’ambito di tre temi prioritari che contribuiscono a combattere la povertà: il buongoverno e la democrazia, l’istruzione di base e la formazione professionale nonché lo sviluppo economico locale, soprattutto nelle regioni dell’Est, del Centro-ovest e del Nord.

Cartina del Burkina Faso
© DFAE

In seguito all’insurrezione popolare dell’ottobre del 2014, il Governo in carica dal dicembre 2015 fa fronte alle elevate aspettative della popolazione in un contesto di sicurezza sempre più precario. Lo dimostrano l’attacco terroristico a Ouagadougou nel gennaio 2016 e gli assalti nelle zone di frontiera del Nord. Malgrado una crescita economica di circa 4% all’anno, alimentata dallo sfruttamento di risorse naturali (oro, cotone, karité), il Burkina Faso resta uno dei Paesi più poveri del pianeta. Circa l’80% della popolazione pratica un’agricoltura di sussistenza a base di cereali in unità agricole a conduzione familiare.

Buongoverno e democrazia

La Svizzera s’impegna a favore del rafforzamento delle competenze degli attori locali ponendo l’accento sul processo di democratizzazione e sulla cittadinanza. Li sostiene nello sviluppo e nella gestione delle infrastrutture commerciali, idrauliche e stradali e incoraggia la nascita di servizi pubblici di qualità. Dal 2002, nell’Est del Paese sono stati costruiti oltre 300km di piste rurali, permettendo di fare uscire dall’isolamento più di 500’000 persone e di creare più di 900 posti di lavoro durante la costruzione.

Agricoltura e sicurezza alimentare

Istruzione di base e formazione professionale

La Svizzera sostiene varie offerte formative per migliorare la qualità dell’istruzione attraverso:

  • la formazione degli insegnanti;

  • la creazione di materiale didattico;

  • alternative al sistema scolastico per i bambini e gli adulti che non hanno avuto accesso all’istruzione;

  • le formazioni professionali.

La Svizzera appoggia il rafforzamento delle formazioni professionali collaborando con le associazioni professionali, il settore privato e i servizi pubblici regionali. Dalla fine del 2012, un fondo comune finanziato dallo Stato e dai donatori internazionali ha permesso a oltre 250’000 persone, 60% delle quali donne, di seguire corsi di alfabetizzazione e di diffondere oltre un milione di documenti pedagogici.

Istruzione di base e formazione professionale

Sviluppo economico locale

Per migliorare i redditi degli agricoltori e creare impieghi, la Svizzera appoggia la modernizzazione delle aziende agricole a conduzione familiare in vari settori: 

  • orticoltura;

  • risicoltura;

  • prodotti della silvicoltura non legnosi, come i frutti, i semi e le foglie. 

Una migliore produzione, trasformazione e commercializzazione dei prodotti agricoli rafforza la sicurezza alimentare. Il sostegno alle organizzazioni contadine permette ai produttori rurali d’influenzare le politiche nazionali. Dal 2007, oltre 8500 orticoltori, 40% dei quali donne, sono stati formati in «fattorie scuola» all’utilizzo di tecniche innovative che permettono di aumentare il rendimento del 30% circa.

Riforme economiche e dello Stato

Storia della cooperazione

La Direzione dello sviluppo e della cooperazione (DSC) rappresenta la Svizzera in Burkina Faso dal 1974. La Segreteria di Stato dell’economia (SECO) accorda dal 1994 aiuto finanziario e assistenza tecnica agli sforzi economici del Governo del Burkina Faso. La strategia della Svizzera in Burkina Faso 2017-2020 si concentra nelle regioni dell’Est del Centro-ovest e del Nord e s’impegna a favore dello sviluppo economico locale, dell’istruzione di base e della formazione professionale, del buongoverno e della democrazia. Il Programma globale Migrazione e sviluppo della DSC attua in Burkina Faso varie attività legate alla mobilità e alla migrazione. Il sostegno alla cultura mira a creare spazi educativi, di riflessione e di espressione, soprattutto per i giovani.

Progetti attuali

Oggetto 1 – 12 di 16

Progetto pianificato

Programme d’Appui à la Promotion de l’Entreprenariat Agricole (PAPEA)

01.06.2023 - 31.01.2030

Au Burkina Faso, l’entreprenariat en particulier agricole est très peu développé, contribuant ainsi à la pauvreté et au chômage des populations. Les jeunes et les femmes sont les plus touchés par le phénomène du chômage et du sous-emploi (65,4% des chômeurs ont moins de 24 ans). La DDC soutiendra le développement d’entreprises agricoles pour la création d'emplois et de revenus au profit des populations, en particulier les jeunes et les femmes des zones rurales et péri-urbaines.


Progetto pianificato

Appui à la décentralisation et à la participation citoyenne au Burkina Faso

01.03.2022 - 30.09.2026

La décentralisation permet une meilleure transparence et efficacité dans la gestion des affaires publiques locales. Elle facilite la prise en main des actions de développement par les citoyens. Depuis 2006, le Burkina Faso est organisé en 351 communes et en 13 régions avec actuellement 18'525 élu(e)s locaux, qui manquent de ressources et de capacités pour répondre à leurs responsabilités et aux besoins des citoyens. La Suisse accompagne des communes et 3 régions à jouer leur rôle de fournisseurs de services publics et à mieux gérer les affaires locales dans l’intérêt des communautés.


Contribution au Mécanisme de réponse rapide (MRR) pour la riposte CoVID-19

01.09.2020 - 30.04.2021

La COVID-19 a impacté la capacité des acteurs humanitaires à conduire leurs activités alors que le pays est frappé par des mouvements de populations sans précédents. Suite à une demande du consortium du Mécanisme de réponse rapide (MRR) – dont Action contre la Faim (ACF) est le chef de file –, cette proposition de crédit a pour objectif de contribuer à atténuer les effets négatifs de l’épidémie sur la capacité des acteurs humanitaires à porter assistance aux personnes impactées par la crise actuelle.


Accès aux bénéficiaires en Afrique de l’Ouest

01.06.2020 - 31.12.2023

Dans un contexte d’insécurité civile et alimentaire croissante, aggravée par la crise économique et sanitaire due au Covid-19, seul le service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS) permet d’accéder aux populations grâce à un transport sûr et rapide d’acteurs et de biens humanitaires et de développement. La contribution à UNHAS permettra d’atteindre les populations vulnérables dans les régions reculées, d’assurer le suivi des programmes suisses et de rendre compte sur ces derniers.


Programme de renforcement de la résilience des ménages pastoraux et agropastoraux face aux crises climatiques et à l'insécurité (RESILIA) Phase 1

01.06.2020 - 31.12.2024

la DDC contribue au renforcement de la résilience de plus de 700’000 personnes dont les déplacées internes, affectées par la crise sécuritaire et les changements climatiques au Burkina Faso. Se basant sur la riche expérience de la Suisse dans l’élevage pastoral au Sahel, le programme va soutenir les pasteurs et agropasteurs pour que leur pratique d’élevage et moyens de subsistance s’adaptent aux défis climatiques et améliorent leurs conditions de vie tout en favorisant la paix au Burkina Faso.


Allocation of SDC Funding to ICRC Operations in 2020

01.01.2020 - 31.12.2020

SDC funding to ICRC operations allows the International Committee of the Red Cross (ICRC) to respond proactively and to provide immediate protection and assistance for people affected by armed conflict and other situations of violence. In line with the Good Humanitarian Donorship (GHD) principles, Switzerland recognizes the necessity of predictable and flexible funding to respond to changing needs in humanitarian crises.

 


SDC Education Fund

01.01.2019 - 31.12.2022

As part of its increased commitment for Education and of the implementation of SDC’s Education Strategy, the SDC launches an Education Fund in order to incentivize innovation and the application of new approaches in basic education/vocational skills development and through educational activities across sectors. Innovation can have a catalytic effect on the effectiveness of programmes in and through education. Education is a core enabler for sustainable development and is an important lever in Switzerland’s commitment to promote human and economic development, peace and stability. 


Programme de Valorisation du Potentiel Agro-Pastoral dans l’Est du Burkina Faso (VALPAPE) Phase 2

01.01.2019 - 31.12.2022

La région de l’Est du Burkina Faso, malgré un fort potentiel agropastoral, reste l’une des plus pauvres du pays. Le programme va soutenir des dynamiques de développement local par la valorisation durable des potentialités agropastorales pour la création d’emploi et la génération de revenu, en particulier pour les jeunes et les femmes. En réduisant leur vulnérabilité face à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle, la migration et l’extrémisme violent, le programme promeut la stabilité et soutient les intérêts de la Suisse.


Projet Ecole résiliente au Burkina Faso

01.11.2018 - 30.10.2021

Les attaques terroristes qui frappent le Burkina Faso depuis 2017 ont entrainé la fermeture d’écoles et privé quelque 875’000 enfants (46% de filles) de leur droit à l’éducation. La Suisse soutiendra le Gouvernement, à travers l’UNICEF, afin d’assurer la continuité éducative à tous les enfants dans un environnement scolaire sûr. Par cette intervention mettant l’accent sur les enfants/jeunes, la Suisse agit en faveur de la stabilité du Burkina Faso et de la région, répondant ainsi aussi à ses intérêts propres.


Amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région Boucle du Mouhoun

01.10.2018 - 30.09.2021

Le Burkina Faso fait face à des crises de sécurité alimentaire et de malnutrition récurrentes pour des raisons structurelles et conjoncturelles. Ce projet vise à renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle (SAN) des personnes vulnérables dans la région Boucle du Mouhoun à travers une approche intégrée et innovatrice. Cet approche combine des interventions en sécurité alimentaire et moyens d’existence, en santé primaire et nutrition communautaire. Le projet s’inscrit dans la nouvelle vision du « programme lait » de la Confédération.


Améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle aux provinces du Kadiogo, Zoundwéogo et de l’Oubritenga

01.09.2018 - 31.08.2021

Le Burkina Faso fait face à des crises de sécurité alimentaire et de malnutrition récurrentes pour des raisons structurelles et conjoncturelles. L’approche intégrée et innovatrice proposée par ce projet vise à améliorer les conditions de vie et développer la résilience des populations vulnérables selon trois axes : la récupération des enfants malnutris ; la mise en place de groupes d’apprentissage communautaires pour les femmes enceintes et les mères d’enfant; ainsi que l’amélioration de l’environnement sanitaire et des moyens d’existence. Ce programme s’inscrit dans la nouvelle vision du « programme lait » de la Confédération. 


Programme d’Appui à la décentralisation et à la Participation Citoyenne (DEPAC)

01.03.2018 - 28.02.2022

La DDC, à travers DEPAC, permet à 30 collectivités territoriales (CT) de développer des services dans les domaines de l’eau potable, l’éducation, les pistes rurales, répondant aux droits fondamentaux de 6,2 millions de Burkinabè. Le programme renforce aussi la contribution des associations et médias à l’efficacité des mécanismes de redevabilité locale. Face à la forte demande citoyenne, en particulier des jeunes, la phase 2 mettra l’accent sur la construction de la démocratie locale et la promotion économique.

Oggetto 1 – 12 di 16