Tunisie: soutien à la transition démocratique

Une femme participe aux éléctions en Tunisie
La Suisse soutient la transition démocratique en Tunisie. © DDC

Depuis les bouleversements politiques de 2011 en Afrique du Nord et le processus de transition de longue haleine, à l'issue incertaine, auquel ils ont ouvert la voie, la Suisse soutient la transition démocratique en Tunisie à travers différents projets. Dans le cadre de l'initiative Démocratie sans frontières, l'ambassadeur de projet et ancien conseiller national Andreas Gross s'est rendu fin mai dernier en Tunisie.

La Suisse a mis sur pied différents projets en Tunisie, en vue de faciliter la transition démocratique et de promouvoir la protection des droits de l'homme. Elle soutient l'organisation d'élections, telles que les scrutins présidentiels et parlementaires de 2014, qui ont dans l'ensemble été qualifiés d'équitables et de libres. En outre, les projets suisses contribuent à renforcer l'état de droit et la société civile ainsi qu'à réformer le secteur de la sécurité. La Suisse encourage par ailleurs un journalisme indépendant et fiable dans les médias publics.  Elle s'est également mobilisée pour que soit créé un mécanisme national de prévention de la torture et propose une aide concrète aux victimes. 

Fête d'inauguration de l'exposition Making Peace

L'ambassadeur de projet et ancien conseiller national Andreas Gross s'est rendu fin mai dernier en Tunisie dans le cadre de l’initiative Démocratie sans frontières, pour assister au lancement d’une campagne de sensibilisation organisée sous forme d’exposition photographique itinérante par l'ambassade de Suisse à Tunis. Dans son discours d'ouverture, l'ambassadrice de Suisse en Tunisie, Rita Adam, a déclaré qu'en organisant l'exposition Making Peace, la Suisse avait souhaité rendre hommage à la Tunisie, qui a choisi la voie de la démocratie et de la paix, et à la capacité des Tunisiens de résoudre les conflits par le dialogue. Elle a ajouté que les quatre organisations de la société civile (quartet tunisien) avaient été à juste titre récompensées du Prix Nobel de la paix l'an dernier pour leur engagement en faveur du dialogue national. Trois des quatre membres du quartet ont assisté à la cérémonie d'ouverture de l'exposition. 

Portraits de prix Nobel

L'exposition Making Peace, qui montre entre autres des portraits de prix Nobel, se propose de faire connaître les fondements d'une paix durable à un large public. Making Peace, qui a déjà été présentée dans plusieurs villes, fera pour la première fois escale dans un pays arabe, où le public pourra la voir pendant trois mois. 

L'engagement de l'ambassadeur de projet Andreas Gross

Sur place, Andreas Gross a échangé entre autres avec des personnalités politiques et des représentants des médias. L'ancien conseiller national s'est rendu plusieurs fois en Tunisie ces dernières années, notamment en 2011 et en 2014, en tant que chef des missions d'observation électorale du Conseil de l'Europe. Par sa visite à Tunis, Andreas Gross a témoigné de son soutien au processus de transformation à l'œuvre dans le pays.