Relations bilatérales Suisse–Bhoutan

Les excellentes relations entre la Suisse et le Bhoutan remontent aux années 1950 et se sont depuis développées. La coopération au développement fut longtemps le point central des relations bilatérales, jusqu’au retrait de la Direction du développement et de la coopération (DDC) du pays fin 2016. Depuis, les thèmes politiques, économiques et culturels ont pris de l’ampleur.

Points clés des relations diplomatiques

La Suisse fait partie, depuis 1985, des quelques 53 pays avec lesquels le Bhoutan entretient des relations diplomatiques.

La coopération au développement fut longtemps le point central des relations bilatérales, jusqu’au retrait de la DDC du pays fin 2016. Depuis, les thèmes politiques, économiques et culturels ont pris de l’ampleur. La Suisse a, depuis août 2018, un consulat honoraire au Bhoutan. A noter également que les relations entre les deux pays sont très actives hors de la Suisse officielle. P.ex. la Croix-Rouge suisse soutient le développement de la Croix-Rouge bhoutanaise.

Banque de données des traités internationaux

Coopération économique

Les contacts économiques sont plutôt modestes et concernent surtout le tourisme, les énergies renouvelables et l’agriculture de pointe. La Suisse s’engage pour intensifier ces relations économiques.

En 2018, les exportations suisses vers le Bhoutan se sont élevées à 0,5 millions CHF et étaient composées principalement d’instruments optiques et médicaux, de produits pharmaceutique, ainsi que des métaux et machines. Les importations, principalement des métaux et des produits d’art, se sont quant à elles élevées à 0.6 millions CHF en 2018.

Promotion de la paix et sécurité humaine

La Suisse est engagée en Bhoutan sur la thématique des droits de l’homme, notamment par le financement partiel des activités d’Helvetas et, depuis 2019, par l’investissement dans divers projets entre autres pour la prévention de la violence faite aux femmes et la promotion de l’entreprenariat chez les jeunes.

Coopération au développement et aide humanitaire

La Suisse était engagée au Bhoutan dans le domaine de la coopération au développement entre 1950 et 2016. En raison de la situation économique en amélioration constante, la Direction du développement et de la coopération (DDC) s’est en effet retirée du Bhoutan fin 2016.

Les Suissesses et les Suisses au Bhoutan

Selon la statistique des Suisses de l’étranger, 18 ressortissants suisses (dont 10 doubles-nationaux) vivaient au Bhoutan fin 2018.

Historique des relations bilatérales

Les relations particulières entre la Suisse et le Bhoutan remontent à des contacts personnels entre le roi Jigme Dorje Wangchuck et l’industriel suisse Fritz von Schulthess-Rechberg, dans les années 1950. Fritz von Schulthess finança à titre privé les premiers projets de la coopération au développement au Bhoutan.

Pendant les années 1960 et 1970, des œuvres d’entraide privées poursuivirent ces programmes de développement. A partir de 1978, la Direction du développement et de la coopération s’engagea elle aussi. Dans les années 1980 et 1990, la Suisse figurait parmi les quatre principaux pays donateurs du Bhoutan.

De 2007 à 2016, la DDC a investi plus de 20 millions CHF dans le secteur de la gouvernance afin d’accompagner les autorités bhoutanaises dans le processus de démocratisation engagé par le pays. La DDC a définitivement cessé ses activités au Bhoutan à la fin de l’année 2016.

Entrée dans le Dictionnaire historique de la Suisse

Documents Diplomatiques Suisses, Dodis