Valables le:
Publiés le: 26.02.2024

Ces conseils pour les voyages ont été publiés avec des modifications marginales. L’appréciation de la situation reste valable de manière inchangée. Le chapitre Remarques particulières a été ajouté (personnes mineures).


Conseils pour les voyages - Chili

Ces conseils pour les voyages correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.

Il est vivement conseillé de consulter également les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique Focus figurant ci-dessous. Ces informations font partie intégrante des conseils pour les voyages.

Situation générale

La situation politique et sociale est tendue. Le mécontentement social et politique se manifeste parfois par des démonstrations et des grèves. Dans ce contexte, des dommages matériels, des actes de violence et des barrages routiers peuvent se produire. Le risque d'être soudainement exposé à de telles situations ne peut donc pas être exclu, surtout à Santiago et Valparaiso où les manifestations sont plus fréquentes.

Si des manifestations, des grèves ou des barrages routiers venaient à perturber le trafic, les personnes en voyage doivent se renseigner sur place sur les autres possibilités de déplacement ou attendre le cas échéant que la situation se normalise. En cas de perturbations du trafic, il est très difficile pour l’Ambassade de Suisse à Santiago – voire impossible selon les cas – d’aider les personnes suisses à quitter les régions concernées ou à poursuivre leur voyage.

En cas de troubles, le gouvernement peut déclarer l'état d'urgence dans certaines régions à bref délai. L'état d'urgence autorise les autorités, entre autres, à restreindre la liberté de réunion ou de mouvement et à imposer des couvre-feux.

Avant le départ et pendant votre voyage, informez-vous dans les médias, auprès de votre tour-opérateur ou d’une agence de voyage locale pour savoir comment se présente la situation actuelle à votre lieu de destination et si le voyage planifié peut être réalisé. Tenez-vous à l'écart des manifestations de tout genre et conformez-vous aux directives des autorités locales (p.ex. couvre-feux). Pour vous renseigner sur les liaisons aériennes, adressez-vous aux compagnies aériennes.

Le risque d'attaques ne peut être exclu. La rubrique terrorisme et enlèvements attire l'attention sur les risques liés au terrorisme.
Terrorisme et enlèvements

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Les régions frontalières avec le Pérou, la Bolivie et l'Argentine sont encore minées par endroits, même à proximité des sites touristiques et dans quelques sites naturels protégés. Les champs de mines sont en principe signalés. Il est toutefois recommandé d'emprunter exclusivement des routes très fréquentées et d'observer strictement les avertissements.
Divers groupes se livrant à la contrebande et au trafic de drogues sévissent dans les régions frontalières avec le Pérou et la Bolivie. Ces derniers n’hésitent pas à recourir à la force. Le taux de criminalité, et les meurtres, ont augmentés.
Dans ces régions, faites-vous accompagner par des guides ayant une expertise des lieux et assurez-vous que la situation en matière de sécurité a été vérifiée.

Dans la région Araucanie et dans la région Bio Bio des groupes d’activistes de la population indigène perpètrent régulièrement des actes de violence contre l’industrie du bois, les propriétaires fonciers, les entreprises de transports, les bureaux du gouvernement et les forces de sécurité. Ce conflit provoque souvent des barrages routiers. Des actes de violence ont également été signalés, par exemple contre des bus. Ces actes font régulièrement des morts et des blessés. Sans en être directement les cibles, les personnes en voyage pourraient être affectées malgré elles. Dans ces deux régions, les autorités décrètent de temps en temps l'état d'urgence. Avant et pendant un voyage, renseignez-vous dans les médias et auprès de votre tour-opérateur sur la situation sécuritaire actuelle et si le voyage planifié peut être entrepris. Suivez les instructions des autorités locales (couvre-feu, etc.) et faites preuve de la plus grande prudence.

Criminalité

Les taux de criminalité peuvent fortement varier d'une ville ou d'un quartier à l'autre. On signale des vols à la tire et également des attaques à main armée. Les auteurs de ces délits recourent souvent à la violence. Il est notamment recommandé de prendre les mesures de précaution suivantes:

  • renseignez-vous auprès de vos personnes de contact ou du personnel de l'hôtel de la situation sur place et, en particulier, des quartiers à éviter.
  • montrez-vous particulièrement prudent dans le centre de Santiago et de Valparaíso. Les vols et les attaques violentes sur des touristes sont fréquents à Valparaíso, notamment dans la basse ville et dans les rues touristiques qui longent les collines.
  • renoncez à visiter les quartiers pauvres, en particulier la nuit.
  • ne garez votre voiture que sur des parkings surveillés.
  • évitez de changer de l'argent dans la rue.
  • ne portez pas des bijoux ostensibles ou précieux.
  • en cas d'agression, n'opposez aucune résistance, car les assaillants ne reculent pas devant l’homicide.

Transports et infrastructures

L’état des principaux axes routiers peut être qualifié de bon. Toutefois, hors des grands axes, de nombreuses routes ne sont pas goudronnées ou sont en mauvais état.

Les excès de vitesse et les fréquentes infractions au code de la route augmentent considérablement les risques d'accident sur les routes du Chili. À la tombée de la nuit, le risque d’accidents est plus grand.

Les longues distances à parcourir sont un aspect à ne pas négliger lorsque vous planifiez vos déplacements. Prévoyez une provision suffisante d'eau, de nourriture et de carburant, notamment pour la traversée des régions désertiques.

Dans les régions reculées, les communications téléphoniques mobiles ainsi que l’accès à Internet ne sont pas toujours ni partout assurés.

Les points de passage des frontières peuvent être fermés à court terme, par exemple afin d’endiguer la propagation de maladies. Informez-vous auprès des autorités locales ou directement auprès des postes-frontières.

Dispositions légales particulières

La consommation d’alcool dans les lieux publics, dans les parcs, etc. est interdite.

Toute offense envers des institutions de l’État ou des personnalités politiques importantes est considérée comme une violation de la loi sur la sécurité intérieure.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants, y compris la détention de minimes quantités de drogue quelle qu’elle soit, sont passibles de lourdes peines de prison. Les procédures pénales sont très longues.

Risques naturels

Le Chili est situé en zone d'activité sismique et compte plusieurs volcans actifs. Outre les dévastations causées sur la terre ferme, les tremblements de terre peuvent aussi provoquer des tsunamis. Les tsunamis provoqués par des éruptions volcaniques ou des tremblements de terre dans la région du Pacifique peuvent également atteindre le Chili.

Les fortes pluies peuvent provoquer des glissements de terrain et endommager les infrastructures (y compris les pannes de courant) ainsi que transformer les ruisseaux asséchés dans le désert très rapidement en fleuves impétueux ou en coulée de boue. Le trafic touristique peut s’en trouver perturbé temporairement.

Il existe un risque d’incendie à de nombreux endroits, tout comme de feux de forêts, surtout en été.

Suivez les prévisions météorologiques ainsi que les mises en garde et les instructions des autorités locales, p. ex. zones interdites autour des volcans actifs et ordres d’évacuation.
Dirección Meteorológica de Chile

Servicio Nacional De Prevención y Respuesta Ante Desastres (Senapred)

Les conditions météorologiques extrêmes exigent une bonne préparation et un équipement adéquat lors d’activités en plein air. Dans le sud du Chili et dans les montagnes, les conditions météorologiques peuvent changer très rapidement.

Lors de randonnées, ascensions en montagne et sur les volcans, faites-vous accompagner de guides qualifiés et ayant une expertise des lieux.
Lors de la visite des parc nationaux: Veuillez informer l’autorité du parc national CONAF (Corporación Nacional Florestal) de vos tours prévus, au moment où vous payez les taxes d’accès à l’entrée du parc.

Si une catastrophe naturelle devait se produire durant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches et suivez les instructions des autorités. Si les communications avec l'étranger sont interrompues, mettez-vous en liaison avec l'Ambassade de Suisse à Santiago.

Soins médicaux

A l’extérieur de la capitale, les soins médicaux ne sont pas partout assurés en raison des grandes distances et de la faible densité de la population. Beaucoup d’hôpitaux exigent une garantie de paiement avant de commencer un traitement. En principe, les premiers secours devraient toutefois être assurés sans aucune garantie financière.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N'oubliez toutefois pas que l'importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou l'importation de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général. Dans l'Altiplano, les symptômes qu'engendre l'altitude devraient être pris au sérieux. Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les le personnel médical et les centres de vaccination.
Liens voyages

Remarques particulières

Personnes mineures: Veuillez-vous informer par avance auprès de l’Ambassade du Chili à Berne au sujet des prescriptions d’entrée particulières pour les personnes mineures.

Adresses utiles

Numéro d'urgence de la police: 133
Numéro d'urgence du service d'ambulance: 131

Dispositions douanières chiliennes: Servicio Agrícola y Ganadero (SAG)

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse au Chili
Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils pour les voyages du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est de fournir des indications utiles pour la planification d'un voyage. Toutefois, le DFAE ne peut être tenu responsable ni de la préparation ni du déroulement du voyage.
 
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils pour les voyages ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.