Inauguration de deux joyaux à Koutiala

Actualités locales, 08.02.2022

Le jeudi 3 février 2022, le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, le Colonel Abdoulaye MAIGA, a procédé à l’inauguration de la gare routière et du siège de la mairie de Koutiala.

Coupure de ruban
Coupure de ruban ©DDC Mali

Les deux structures étaient inaugurées en présence des représentants des Ministères de l’urbanisme et du transport, du Gouverneur de la nouvelle région de Koutiala, des élus, des autorités traditionnelles ainsi que des utilisateurs et utilisatrices.

Pour un coût de 785'434'012,- F.CFA soit 1'245'000,- CHF, ces infrastructures sont réalisées grâce au soutien de la Suisse au Projet d’Appui aux Communes Urbaines du Mali (PACUM). Elles symbolisent toute une histoire que la coopération suisse a écrite conjointement avec la région de Koutiala dès les premières heures de leur partenariat. Koutiala, de par sa position de ville–carrefour, constitue la locomotive vivante du développement local.

Convaincue que la décentralisation constitue une bonne opportunité pour construire une société malienne plus démocratique, inclusive et prospère, reposant sur la valorisation des potentialités des territoires, la Suisse a fait l’option de démarrer des partenariats avec des collectivités territoriales sur la base d’une vision de développement local partagée.

Ainsi, de 2004 à 2010, dans le cadre du Programme National de Développement Social et Urbain (PDSU), la Coopération suisse a soutenu Koutiala dans les activités menant à 

-          Renforcer des dynamiques d’engagement citoyen à travers les comités de développement de quartier, des associations d’usagers ou de corporation ;

-          Outiller la Commune en matière de planification participative et de gestion concertée des infrastructures urbaines ;

-          Porter les processus de développement local de Koutiala et de ses environs.

Le Programme d’Appui aux Communes urbaines du Mali est venu poursuivre ces acquis en termes de démocratie de proximité, renforcer les performances institutionnelles et améliorer la qualité des infrastructures des communes urbaines partenaires. 14 communes ont profité de cette première phase du PACUM. Le principe général du projet consiste à allouer aux Villes participantes des dotations d’investissements indexés sur leurs performances institutionnelles.

Rappelons que la région de Koutiala a brillé lors des évaluations de performances annuelles du projet et a ainsi pu profiter du fonds pour l’amélioration du cadre de vie de ses habitants, Sigida Kura. Au total 21 infrastructures ont pu être réalisées dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’hydraulique, de l’assainissement et du commerce.