Relations bilatérales

Les relations bilatérales entre les deux pays se sont intensifiées depuis la chute du régime de Ben Ali en 2011 et sont excellentes. Les échanges économiques ont connu une croissance régulière depuis cette date. La Tunisie est également devenu un partenaire de la stratégie de coopération suisse en Afrique du Nord.

Points clés des relations diplomatiques

La qualité des relations entre les deux pays se traduit par la conclusion de plusieurs accords couvrant de nombreux domaines.  Les deux pays sont liés par un accord de libre-échange avec l’Association européenne de libre-échange (AELE), signé le 17 décembre 2004 et entré en vigueur en 2005, ainsi que par un accord de protection des investissements.

D’autres accords ont été signés dans le cadre de la transition démocratique de la Tunisie. En 2012, la Suisse et la Tunisie ont établi un partenariat migratoire, signé un accord de coopération en matière de migration ainsi qu’un accord relatif à l’échange de jeunes professionnels.

De nombreux projets culturels et les bourses de la Confédération renforcent les échanges entre la Tunisie et la Suisse et dynamisent leurs relations bilatérales.

Banque de données des traités internationaux

Coopération économique

La Tunisie est le 12e partenaire commercial de la Suisse en Afrique. En 2018, le volume des échanges s'élevait à 413 millions CHF.

Différentes entreprises suisses sont actives en Tunisie, surtout dans les secteurs du textile, de l’habillement et des produits alimentaires. Une Chambre de commerce tuniso-suisse a été créée après la révolution, en 2011.

Soutien commercial, Switzerland Global Enterprise SGE 

Informations par pays, Secrétariat d’Etat à l’économie SECO 

Coopération dans les domaines de l’éducation et de la formation, de la recherche et de l’innovation

Les chercheurs et les artistes tunisiens peuvent déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir une bourse d’excellence de la Confédération suisse.

Bourses d’excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers

Le Secrétariat d’Etat à la formation, la recherche et l’innovation (SEFRI) a mandaté la HES⁠-⁠SO en tant que Leading House pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (région MENA). Le mandat s’étendra de 2017 à 2020 et son objectif général est de développer des collaborations scientifiques entre la Suisse et les pays de la région MENA.

Information générales et appels à projet Leading House Mena

Promotion de la paix et sécurité humaine

La stratégie de coopération suisse en Afrique du Nord 2017-2020 comporte trois volets:

  • Processus démocratiques et droits de l'homme

  • Développement économique et emploi

  • Migration et protection

Dans le cadre du premier volet de ce programme, la Suisse soutient la promotion des droits de l’homme à travers une assistance technique visant à intégrer les droits de l’homme dans les lois relatives au contre-terrorisme. Elle appuie dans ce même but l’Instance Nationale pour la Prévention de la torture au niveau institutionnel. La Suisse œuvre également à ce que les principes des droits de l’homme soient respectés par les agents aux frontières. En matière de traitement du passé, la Suisse soutient le renforcement des mécanismes de justice transitionnelle, notamment les questions d’archivage, ainsi que la participation de la société civile dans le débat sur la justice transitionnelle. Finalement, en matière de prévention de l’extrémisme violent, elle soutient des projets qui visent à prévenir ce phénomène par le renforcement de la participation politique des jeunes au niveau local.

Coopération au développement et aide humanitaire

Suite aux événements survenus en janvier 2011, la Suisse a renforcé son engagement en Tunisie. Dans le cadre de la stratégie de coopération suisse en Afrique du Nord, un programme de soutien au processus de transition a été élaboré avec des partenaires locaux. Il sera réalisé sous la direction de l'unité Coopération internationale, créée spécialement à cet effet et rattachée à l'Ambassade de Suisse à Tunis. La Suisse focalise son engagement sur la promotion du développement et la lutte contre la pauvreté dans les régions défavorisées de Tunisie. Les jeunes représentent une priorité de son engagement dans le pays.

Les fonds engagés pour la coopération internationale avec la Tunisie se sont élevés à 110 millions CHF pour la période 2017 – 2020,

Coopération au développement et aide humanitaire

Coopération internationale

Stratégie de coopération suisse en Afrique du Nord 2017–2020

Stratégie de coopération Tunisie 2017-2020

Coopération et développement économique en Tunisie, SECO

Echanges culturels

Les échanges culturels entre la Suisse et la Tunisie sont intenses et sont notamment favorisés par la francophonie des deux pays. La Suisse organise régulièrement des expositions et des événements en Tunisie et y soutient des projets culturels locaux. En outre, elle participe tous les ans aux journées de la Francophonie.

La Fondation Pro Helvetia et son antenne au Caire sont en charge de la promotion de l’art et de la culture suisse à l’étranger. La Fondation encourage les liens avec des acteurs culturels tunisiens, initie des coproductions entre artistes et organise des résidences.

Prohelvetia (en)

Les Suisses et les Suissesses en Tunisie

Fin 2018, près de 1496 ressortissants suisses résidaient en Tunisie.

Historique des relations bilatérales

Les relations entre la Suisse et la Tunisie se sont développées au XIXe siècle, dans le sillage de l’expansion française en Afrique du Nord. En 1939, la Suisse a ouvert un consulat à Tunis. L’accession de la Tunisie à l’indépendance en 1956 peut être considérée comme marquant de manière générale le début des relations bilatérales entre la Suisse et la Tunisie.  Peu après, la Suisse a reconnu le nouvel État et y a ouvert une légation, qui a été érigée en ambassade en 1961.

Tunisie, Dictionnaire historique de la Suisse

Documents Diplomatiques Suisses, Dodis