PAPI - Programme d’Appui à la Petite Irrigation


Au Niger, la sécurité alimentaire dépend des performances des exploitations familiales qui ne parviennent plus à assurer leur propre alimentation. La Suisse accompagne la petite irrigation (domaine prioritaire du gouvernement nigérien) pour offrir aux femmes et aux jeunes des opportunités d’emploi et de revenus agricoles, mais aussi pour moderniser les EF et contribuer à la sécurité alimentaire du pays. Ceci contribuera également à la paix et à la stabilité du Niger.          

Country/region Topic Period Budget
Niger
Agriculture & food security
Agricultural water resources
Agricultural financial services
Agricultural services & market
01.05.2020 - 31.12.2023
CHF  9’000’000
Background Le Niger dispose d’un potentiel irrigable de 270’000 ha dont 107’000 ha mis en valeur. Le développement des grands aménagements irrigués s’est révélé peu efficient pour valoriser ce potentiel (investissements coûteux, peu d’irrigants en ont bénéficié). En raison de la baisse sensible des coûts d'investissement, la petite irrigation apparaît comme une alternative porteuse pour les exploitations familiales (EF), en particulier pour les jeunes et des femmes. Les études récentes de l’Université de Lausanne & Réseau National des chambres d’Agriculture ont démontré que la petite irrigation familiale augmente les revenus, la sécurité alimentaire et réduit la migration au sein des EF. 
Objectives Contribuer à la sécurité alimentaire des exploitations familiales dans les régions de Maradi et Dosso à travers le développement de la petite irrigation.
Target groups

-    Les exploitations familiales, les jeunes et femmes irrigants des régions de Dosso et de Maradi;

-    Les Organisations paysannes;

-    Les Micro Petites et Moyennes Entreprises du secteur de la petite irrigation;

-    Les Chambres Régionales d'Agriculture (CRA) et le Réseau National des Chambres d’Agriculture (RECA). 

Medium-term outcomes

-    Les exploitations familiales augmentent leur production et leur revenus tirés de la petite irrigation;

-    Les groupes vulnérables (jeunes et femmes) ont un accès sécurisé à la petite irrigation;

-    Les conditions-cadre permettent le développement de la petite irrigation familiale et plus spécifiquement pour les jeunes et les femmes.

Results

Expected results:  

-    Environ 6’000 EF bénéficient de conseil (techniques de production, gestion de l’eau, protection des cultures, commercialisation des productions, etc.) et au moins 2’500 bénéficient de financement;

-    Environ 2’500 femmes et jeunes disposant de compétences en petite irrigation ont amélioré leurs revenus;

-    Au moins 90% des infrastructures réalisées sont performantes avec des modèles d’affaire et des modes de gestion satisfaisants;

-    Les capacités de l’Etat sont renforcées en matière de mobilisation des ressources et de coordination des interventions du secteur de la petite irrigation;

-    Des technologies économes sont introduites dans la filière petite irrigation (services digitaux, énergies renouvelables).


Results from previous phases:  

Les principaux résultats et  leçons de la phase 1 :

-    La Suisse a joué un rôle prépondérant dans la définition d’une politique de financement et de conseil agricole au niveau national; 

-    Le conseil de gestion a permis d’accroitre la productivité (76%) et les rendements des cultures (plus de 50% toutes confondues);

-    Plus de 400 exploitations familiales dirigées par des femmes ont bénéficié des financements auprès des institutions financières;

-    L’offre de crédit bancaire a été défaillante et requiert d’explorer d’autres alternatives (Institutions de micro finance);

-    Les applications numériques ont eu un effet multiplicateur sur l’accès des producteurs aux innovations, aux services financiers et au marché.  


Directorate/federal office responsible SDC
Credit area Development cooperation
Project partners Contract partner
Private sector
Foreign state institution
  • Central State of South East
  • Foreign private sector South/East


Other partners

-    Le Réseau National des Chambres d’Agriculture (RECA) et les chambres régionales d’agriculture (CRA);

-    Les collectivités territoriales de Dosso et Maradi;

-    Des institutions financières (banque et IMF); 

-    L’Agence Nationale de Financement des Investissements des Collectivités Territoriales (ANFICT); 

-    Un mandataire recruté par appel d’offres.

Coordination with other projects and actors

-    DDC Niger : PAOP (organisations paysannes) ; PROMEL (CdV/M4P) ; PASEFA (foncier) PACT (décentralisation), FOPROR (formation professionnelle rurale) 

-    Programmes régionaux : Inclusion financière et valorisation des innovations  

-    Programmes d’autres PTF : PECEA/ Danemark ; PRODAF/ FIDA ;  NIG/025/ Lux Développement ; PASEC / Banque Mondiale) 

Budget Current phase Swiss budget CHF    9’000’000 Swiss disbursement to date CHF    3’661’060
Project phases Phase 2 01.05.2020 - 31.12.2023   (Current phase) Phase 1 01.04.2014 - 31.12.2019   (Completed)