Promotion de la qualité de l'éducation de base au Tchad, ProQEB


La qualité de l’éducation de base demeure un enjeu crucial au Tchad. Le ProQEB, promoteur d’innovations pédagogiques a apporté une valeur ajoutée à la pertinence et à l’efficacité du système éducatif dans les quatre provinces d’intervention pendant les 3 phases précédentes. La Suisse finance une 4ème phase du projet visant la consolidation et l’institutionnalisation des acquis de ces phases contribuant ainsi au renforcement de son ancrage en favorisant l’inclusion des groupes marginalisés.

Land/Region Thema Periode Budget
Tschad
Bildung
Berufsbildung
Grundbildung
Berufsbildung
01.01.2023 - 31.12.2025
CHF  8’650’000
Hintergrund Le système éducatif tchadien est parmi les plus faibles des pays de l’Afrique subsaharienne en termes d’accès, d’inclusion et de qualité. Face à la baisse du financement public et à une croissance démographique de 3,6 %, le gouvernement n’est pas parvenu jusqu’à présent à induire les réformes importantes et essentielles au bon fonctionnement du système. Le taux d’achèvement du cycle de l’enseignement primaire reste faible (47,7%) et un tiers seulement d’élèves accède au collège. Dans ce contexte, le gouvernement a reporté à 2023 la préparation d’un Plan décennal relatif à l’éducation et l’alphabétisation et privilégié un plan triennal pour la période 2022 à 2024 intitulé « Éducation 2024 ». Ce document constitue le cadre stratégique de référence qui oriente les grandes interventions des acteurs et partenaires du système éducatif dont la DDC.
Ziele La qualité de l’éducation et des apprentissages des enfants, jeunes et adultes des provinces d’intervention du ProQEB s’améliore durablement favorisant l’équité ainsi que l’appropriation de connaissances/capacités pertinentes pour continuer à apprendre et améliorer leurs conditions de vie, tout en nourrissant l’institutionnalisation des démarches pédagogiques efficaces et la réflexion sur la politique linguistique de l’éducation nationale.
Zielgruppen
  • 390’000 filles et garçons élèves de 2’500 écoles primaires;
  • 2’000 apprenants (jeunes de 9-15 ans non scolarisés ou déscolarisés et adultes) dont 2/3 de femmes ;
  • 17’500 membres de 2’500 Associations des parents d’élèves et 40 Comités de gestion impliqués ;
  • 7’200 enseignants et 2’500 directeurs des écoles primaires, 303 enseignants des ELN, 130 animateurs/an des CEBNF/CA ;
  • 270 encadreurs au formel, 40 formateurs des structures déconcentrées dans l’AENF et 7 opérateurs dans les alternatives éducatives ;
  • 41 formateurs de formateurs et 100 formateurs des ENIB.
Mittelfristige Wirkungen
  • L’environnement pédagogique et éducatif des apprenants (enfants, jeunes et adultes) favorise de meilleurs résultats d’apprentissage grâce à l’appropriation effective des innovations par les acteurs des services déconcentrés.;
  • Les acteurs en charge de la formation et de l’encadrement pédagogique des enseignants ainsi que de la gestion éducative s'approprient et mettent en oeuvre des approches innovantes y inclus les technologies de l’information et de la communication pour l’éducation;
  • Le pilotage du système éducatif, y inclus les innovations éducatives validées, est consolidé et amélioré.
Resultate

Erwartete Resultate:  

  • Consolidation des compétences de tous les acteurs du système éducatif (formateurs, encadreurs, directeurs d’écoles, animateurs pédagogiques, formateurs des ENIB, professeurs de l’ENS de N’Djaména, …) ;
  • Appui aux approches innovantes (langue nationale, adapté au contexte, pédagogie active) dans les écoles formelles et alternatives d’éducation ;
  • Renforcement de l’inclusion et l’équité des groupes marginalisés (enfants nomades, réfugiés, déscolarisés) ;
  • Consolidation de la qualité de l’environnement éducatif grâce à l’implication participative et à la consolidation des capacités de gestion des organisations communautaires ;
  • Mise à l’échelle des innovations prometteuses et consolidation du cadre normatif et institutionnel notamment le renforcement des compétences évaluatives « de proximité », directement au service du processus d’enseignement-apprentissage.


Resultate von früheren Phasen:  

  • 33 types de supports didactiques contextualisés et plurilingues couvrant le cycle de l’enseignement primaire et complémentaire au matériel officiel conçus et distribués en 210’000 exemplaires dans 2’400 écoles bénéficiant à 518’394 élèves améliorent les conditions cadre d’enseignement-apprentissage des 4 provinces d’intervention
  • Formation en cascade de plus de 10’000 acteurs à tous les niveaux de responsabilité de la chaîne éducative, dont 7’952 enseignants formés ;
  • 10 opérateurs mandatés ayant reçu le renforcement de leurs capacités institutionnelles à travers des formations en gestion financière et comptabilité ont mis en oeuvre dans 135 centres des activités d’alphabétisation de 11’605 apprenants ;
  • Le réinvestissement des acquis de la formation de 90 apprenants bénéficiaires d’une démarche innovante de formation sur l'élevage des petits ruminants est très marqué sur le terrain, à travers une amélioration de leurs conditions économiques et du statut social ;
  • Une institutionnalisation progressive avec l’intégration des innovations pédagogiques dans le plan de formation des élèves-maîtres de l’ENIB de Sarh avec leur prise en compte dans l’évaluation certificative et dans celui des Conseillers Pédagogiques d’Alphabétisation et d’Education Non Formelle (CPAENF) dans l’École nationale supérieure de N’Djaména (ENS).


Verantwortliche Direktion/Bundesamt DEZA
Projektpartner Vertragspartner
Privatsektor
Schweizerische Non-Profit-Organisation
  • Enfants du Monde
  • Ausländischer Privatsektor Süden/Osten
  • SDC Field Office


Koordination mit anderen Projekten und Akteuren MEN, PTF, ONGs, FORMI, ELAN, APPRENDRE, ALAPAJ, PA2OP
Budget Laufende Phase Schweizer Beitrag CHF    8’650’000 Bereits ausgegebenes Schweizer Budget CHF    3’830’000
Projektphasen Phase 4 01.01.2023 - 31.12.2025   (Laufende Phase) Phase 3 01.07.2018 - 31.12.2022   (Completed) Phase 2 01.07.2014 - 30.06.2018   (Completed)