Département fédéral des affaires étrangères DFAE

«Quels conseils donne le DFAE?»

De nombreux Suisses de l'étranger demandent au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) des recommandations et des conseils pour leur voyage de retour. Liste de questions et réponses.

01.05.2020
Un homme étudie l'horaire des départs dans la salle d'embarquement d'un aéroport.

Le voyage de retour en Suisse est actuellement un problème difficile pour de nombreux touristes suisses. © Keystone

Se déplacer

  

Puis-je me déplacer pendant les vacances d’été ou d’automne ?

Malheureusement, absolument personne ne peut prédire comment la situation va évoluer. Le DFAE n’est pas en mesure de livrer un diagnostic. Ce qui est sûr, c’est que la crise n’est pas finie. Le Conseil fédéral conseille toujours de s’abstenir de tout voyage non urgent à l’étranger, jusqu’à nouvel ordre. Dans le cas où cette recommandation serait levée, il ne faudrait pas oublier de prendre en considération le fait que chaque pays aura ses propres consignes quant aux restrictions d’entrées et de sorties. La préparation et l’organisation d’un voyage est effectuée sous la responsabilité de tout un chacun. Le DFAE recommande la plus grande prudence et de consulter les conseils aux voyageurs. L’obtention d’informations peut aussi être faite directement auprès de l’ambassade étrangère en Suisse si le souhait était de se rendre à l’étranger.

Je me trouve encore bloqué(e) à l’étranger. Que dois-faire ?

Le DFAE reçoit moins de demande de retour car nous apportons des renseignements et des possibilités de retour depuis plusieurs semaines.

L’action de rapatriement du DFAE est pratiquement terminée, mais nous informons sur les vols organisés par des États de l'Union Européenne dont nous avons connaissance. Dans ce cas, la représentation sur place prend le relais.

Nous recommandons aussi à nos clients de se renseigner en ligne ou auprès d'une agence de voyage ou d'une compagnie aérienne pour savoir quels sont les vols commerciaux disponibles. Certaines lignes retrouvent une activité. Les voyageurs bloqués peuvent toujours se présenter directement à la représentation suisse à l'étranger compétente. Nous encourageons les personnes dans cette situation à télécharger l’application Travel Admin du DFAE et à enregistrer leurs voyages.

Quel est l’état des frontières avec les pays voisins ?

Le Corps des gardes-frontières est responsable du trafic frontalier pour l’entrée en Suisse. Actuellement, celui-ci est très limité et n'est possible que dans des cas exceptionnels. Le site internet du Secrétariat d'État aux migrations SEM énumère les questions relatives à la fermeture des frontières et les exceptions, par exemple la possibilité pour les parents de rendre visite à leurs enfants. Pour l’entrée dans les autres pays, le DFAE conseille de prendre contact avec les ambassades étrangères en Suisse.

Application Travel Admin

  

Pourquoi est-il important de s'inscrire sur l'application Travel Admin?

En gros, l'application donne des trucs et des conseils pour préparer un voyage. Toutefois, surtout dans les situations de crise, l'enregistrement est également important car il permet au DFAE de contacter les Suisses concernés et de leur fournir des informations. Par conséquent, en plus de l'enregistrement, vous devez également indiquer la date et le lieu de votre voyage. Le DFAE aura ainsi une vue d'ensemble de la situation actuelle des voyageurs suisses dans le monde. Il est également important que vous supprimiez votre séjour si vous avez dû rentrer plus tôt en Suisse à cause du coronavirus. Cela évitera au DFAE de prendre des mesures inutiles.

Il incombe principalement aux voyageurs d'organiser leur retour avec l'aide d'une agence de voyage ou directement avec une compagnie aérienne. Le DFAE fournit une aide au retour entre autres en apportant son soutien pour l'obtention des autorisations d'atterrissage, en prolongeant les délais de correspondance ou en fournissant des informations par l'intermédiaire des représentations suisses sur place. Si un retour indépendant n'est pas possible, le DFAE examine les possibilités d'un retour organisé.

J'ai contacté le DFAE via l’application Travel Admin , mais je n'ai encore reçu aucune information - pas même sur les vols prévus pour les prochains jours. Que dois-je faire?

Ceux qui n'ont pas encore reçu d'informations doivent contacter l'ambassade du pays de résidence par courrier électronique. Donnez vos coordonnées à l'ambassade. Dans la liste des représentations officielles suisses ou sur l’application Travel Admin, vous trouverez les coordonnées de la représentation suisse compétente.

Suisses de l’étranger

  

Je suis Suisse de l’étranger, est-il possible d’obtenir une aide financière du DFAE?

Les ressortissants suisses qui ne peuvent pas subvenir dans une mesure suffisante à leurs besoins par leurs propres moyens, par une aide de source privée (famille ou connaissances) ou de l’Etat de résidence peuvent, dans certains cas, demander l’assistance de la Confédération. Pour tout renseignement en la matière, il est recommandé de se renseigner auprès de la représentation consulaire suisse à l’étranger compétente pour leur lieu de résidence. 

Représentations suisses à l’étranger 

Aide sociale formulaire de demande

Le rapatriement en Suisse est-il possible pour les Suisses de l'étranger?

Pour les Suissesses et les Suisses de l’étranger souhaitant revenir en Suisse, il est impératif de s’adresser à la représentation consulaire suisse compétente pour leur pays de résidence pour obtenir des renseignements actuels sur les possibilités de retour. Les vols de rapatriement sont en principe sujets à remboursement.

En tant que Suisse de l'étranger, à quoi dois-je faire attention en entrant en Suisse?

Les personnes au bénéfice de la nationalité suisse sont toujours autorisées à entrer sur le territoire suisse. Cependant, il faut noter que, dû à l’actuelle situation enregistrée dans le cadre de la pandémie Covid-19, de nombreux pays ont changé leur règles d’entrée et de séjour (par ex. fermeture de frontières, interdiction de déplacements, quarantaine). A l’heure actuelle, la libre-circulation des personnes à l’échelle mondiale est devenue difficile. Concrètement, cela signifie que vous ne pouvez plus forcément entrer ni sortir du pays dans lequel vous vous trouvez ou seulement sous certaines conditions propres à chaque pays. Au vu des réglementations qui divergent d’un pays à l’autre, nous vous conseillons, pour votre sécurité, de consulter et suivre les recommandations de votre lieu de résidence. En cas d’urgences, les ressortissants suisses peuvent se mettre en contact avec la représentation consulaire suisse compétente pour leur lieu de résidence. En particulier, nous vous conseillons de régulièrement consulter son site internet.

Je suis sans ressources financières et je n’ai pas de famille ou connaissances en Suisse. Est-ce que je peux obtenir un soutien financier, pour subvenir à mes besoins (logement, nourriture etc.) en Suisse?

Pour les Suissesses et les Suisses de l’étranger souhaitant revenir en Suisse, il est nécessaire de s’adresser à la représentation consulaire suisse compétente pour leur pays de résidence pour déposer une demande d’aide sociale.

Je suis Suisse de l’étranger et entrepreneur indépendant. Est-ce que je peux obtenir un soutien financier de la Suisse (par ex. en cas de perte de revenus)?

Pour les entrepreneurs indépendants et les entreprises suisses à l’étranger, le Conseil fédéral n’a actuellement pas prévu de soutien dans le cadre de l’Ordonnance COVID-19. Nous vous recommandons de vérifier les possibilités de soutien financier avec les autorités de votre pays de résidence.

Suite à la perte de mon travail à l’étranger, j’aimerais rentrer en Suisse. Est-ce que je peux obtenir un soutien dans ma recherche d’emploi?

En principe, vous pouvez faire appel à l'agence publique suisse pour l'emploi avant de rentrer en Suisse. Vous trouverez des informations et un formulaire ici.

Est-ce que j’ai droit aux prestations de l’assurance-chômage (AC)?

Les Suissesses et les Suisses de l’étranger qui vivent dans un pays de l’UE/AELE doivent en principe faire valoir leurs droits dans le dernier pays d’emploi. Veuillez contacter la caisse de chômage de votre pays de résidence. 

Les personnes qui reviennent d’un pays non membre de l’UE/l’AELE ont, sous certaines conditions (entre autre 12 mois d’activité salariée en Suisse et à l’étranger), droit à des indemnités de chômage. Veuillez clarifier votre situation et la question du droit à l’indemnité de chômage avec votre caisse de chômage en Suisse. 

Nous recommandons aux assurés de prendre contact par téléphone ou par e-mail avec l’ORP ou la caisse de chômage compétents. 

Guide pratique «Retour des Suisses de l'étranger» 

travail.swiss – Retour en Suisse (SECO)

Questions complémentaires

  

Je suis à cours de médicament que je dois prendre régulièrement. Que dois-je faire ?

Si vous craignez de manquer de médicaments, il y a lieu de procéder comme suit :

  • Consulter un médecin sur place, afin qu’il vous établisse une ordonnance vous permettant d’aller chercher les médicaments nécessaires (éventuellement des médicaments de substitution) auprès d’une pharmacie locale.
  • Si le médicament ne peut pas être obtenu sur place et qu’il n’existe pas de médicaments de substitution, veuillez voir avec votre assurance-voyage, vos proches ou vos connaissances en Suisse, s’il leur est possible de vous faire parvenir les médicaments directement, soit par la poste normale, soit par compagnie de messagerie/courrier.
  • Si toutes les options susmentionnées ont été épuisées, veuillez contacter à nouveau le DFAE en indiquant ce que vous avez entrepris et pourquoi il ne vous a pas été possible d’obtenir les médicaments nécessaires. Il vous faudra inclure une confirmation d’un médecin local qu’aucun médicament de substitution n’est disponible sur place. Les demandes seront examinées au cas par cas. Si la demande est approuvée, vous recevrez les instructions y relatives.

Des rapatriements sont-ils organisés pour faire revenir les Suisses coincés à l'étranger à cause des annulations de vols?

Selon la destination (et le pays), la situation est très différente.

La Confédération peut apporter, dans la mesure de ses possibilités et dans le respect du principe de proportionnalité, une aide et un soutien subsidiaire. La Confédération ne peut pas ignorer les dispositions des autorités locales; celles-ci doivent être respectées par les voyageurs. Dans de tels cas, des vols spéciaux peuvent être envisagés, soit directement organisés par le DFAE (ex. bateau de croisière Grand Princess USA) ou en collaboration avec des Etats tiers (ex: deux vols de retour de Wuhan avec la France).

Combien de citoyens suisses bloqués à l'étranger sont enregistrés auprès du DFAE?

En raison de la crise COVID-19, de nombreux touristes suisses dans le monde sont confrontés à un défi pour leur retour en Suisse. La situation est volatile. Il n'est pas possible de donner des détails précis sur les citoyens suisses bloqués car tous les touristes ne se sont pas enregistrés sur l'application Travel Admin du DFAE ou directement auprès des ambassades. De plus, chaque jour, des voyageurs suisses peuvent finalement quitter un pays et rentrer en Suisse sans forcément annoncer au DFAE leur retour. À l'heure actuelle, environ 7’000 touristes suisses ont enregistré un séjour à l'étranger. Ce chiffre peut être plus important sachant que derrière une inscription, il peut y avoir  des membres d’une famille ou d’un groupe.

Quels sont les moyens de rapatriement? Les frais seront-ils pris en charge? La Suisse peut-elle envisager d’organiser des rapatriements pour les cas les plus critiques? Sinon quels conseils leur donne le DFAE?

Les moyens de rapatriement sont nombreux et correspondent aux moyens de transport usuels (route, train, avion). Aussi longtemps que ces moyens commerciaux existent, les citoyens suisses sont responsables d’en faire usage.  Selon la loi sur les Suisses à l’étranger (LSEtr), les ressortissants suisses ne peuvent pas revendiquer le droit à un départ organisé par la Confédération d'une zone de crise ou d'une situation de crise.

La Confédération peut apporter, dans la mesure de ses possibilités et dans le respect du principe de proportionnalité, une aide et un soutien subsidiaire. La Confédération ne peut pas ignorer les dispositions des autorités locales; celles-ci doivent être respectées par les voyageurs. Dans de tels cas, des vols spéciaux peuvent être envisagés, soit directement organisés par le DFAE (ex. bateau de croisière Grand Princess USA) ou en collaboration avec des Etats tiers (ex: deux vols de retour de Wuhan avec la France).

Je ne suis pas un touriste ou un voyageur d'affaires, mais un étudiant qui est en échange scolaire aux États-Unis. Suite à l'appel du Conseil fédéral, dois-je maintenant revenir rapidement et abandonner l'année scolaire ici?

L'appel du Conseil fédéral s'adresse en premier lieu aux Suisses de l'étranger qui prévoient de revenir en Suisse dans un avenir proche. La décision de poursuivre ou d'abandonner votre année d'échange relève de votre propre responsabilité. Nous vous recommandons de consulter votre organisme d'échange et votre famille. Vous devez toutefois être conscient qu'il n'est pas possible de prévoir aujourd'hui si les possibilités de retour s'amélioreront ou si elles seront complètement interrompues pendant un certain temps.

Mon fils est à l'étranger et ne peut pas rentrer parce que la compagnie aérienne ne réagit pas ou que les vols sont annulés. Le DFAE peut-il apporter son aide?

Continuez à essayer de contacter la compagnie aérienne ou le voyagiste. Il est également important que votre fils contacte sa compagnie d'assurance voyage et qu'il se renseigne ou demande à une agence de voyage de lui proposer d'autres options de voyage. Pour sa part, le DFAE tente d'organiser des vols supplémentaires avec les compagnies aériennes et les États. Cependant, nous ne pouvons pas garantir que cela fonctionne car divers pays n'accordent pas d'autorisation d'atterrissage aux avions étrangers.

En raison des vols annulés, mon visa a expiré et sans visa, je ne peux pas acheter de billet d'avion. Que dois-je faire?

La première étape consiste à contacter les autorités d'immigration du pays où vous vous trouvez pour prolonger la validité de votre visa. Dans le cas contraire, vous risquez de vous voir infliger une amende pour séjour illégal. Dans un deuxième temps, vous pouvez acheter un billet d'avion.

Je suis à Londres et je voudrais maintenant revenir en Suisse. Comme cela est difficile par avion, j'ai l'intention de prendre la voiture ou le train. Puis-je voyager en France ou serai-je bloqué dans ce pays?

France → Site web de l’ambassade de France
Informations sur le site web: «Les citoyens européens et les ressortissants britanniques, islandais, norvégiens, liechtensteinois et suisses qui résident en France ou qui rejoignent leur État de résidence, en transit par la France, sont admis à entrer sur le territoire national.»

Allemagne → Site web de l'ambassade d'Allemagne
Informations sur le site web: «Le voyage de retour des citoyens de l'UE et des ressortissants de pays tiers vers leur pays d'origine ou vers l'État dans lequel ils ont le droit de séjourner (permis de séjour de longue durée) par le biais d'un transit par l'Allemagne reste autorisé.

Si vous avez des questions concernant d'autres pays, veuillez contacter les ambassades étrangères correspondantes en Suisse.

Ai-je besoin d'un permis de retour pour me rendre en Suisse en passant par le pays X (par exemple l'Espagne et la France) ?

Cela dépend du pays X. Veuillez donc contacter votre représentation suisse locale.

Exemple de l'Espagne: La représentation suisse à Madrid délivre ces documents, une demande à l'ambassade suffit. L'ambassade l'envoie par courrier électronique à la personne concernée.

Exemple de la France: l'ambassade de la Suisse à Paris ne délivre pas de tels documents, car la France exige que toutes les personnes en déplacement aient sur elles un formulaire (lien vers le formulaire). Dans ce cas, l'ambassade se réfère au formulaire que les citoyens suisses doivent remplir. Lors des contrôles, la preuve de l'itinéraire de transit le plus court et le plus rapide (par exemple, les reçus des péages successifs dans le pays de départ et en France), les papiers d'identité et le formulaire doivent être présentés. Dans le cas contraire, ils risquent de se voir infliger une amende et d'être empêchés de poursuivre leur voyage.

Je suis bloqué dans le pays X. Comment le DFAE peut-il m'aider financièrement?

Le DFAE examine les possibilités de soutien aux personnes bloquées et peut offrir une aide à l'étranger conformément à la loi sur les Suisses de l'étranger (par exemple, aide transitoire sous forme de soutien financier ; prêts d'urgence pour l'assistance médicale) jusqu'au premier départ possible. Veuillez contacter votre représentation locale. Avant de pouvoir apporter un soutien quelconque, il convient de noter en particulier les points suivants :

La responsabilité personnelle du demandeur est revendiquée. Cette responsabilité comprend le fait que la personne a d'abord contacté des parents ou des connaissances pour obtenir un soutien financier. Les demandeurs doivent également contacter leur institution financière (par exemple, augmentation de la limite de la carte de crédit). Si aucun de ces contacts n'est en mesure de vous aider, un prêt d'urgence peut être envisagé. La logique veut aussi que la majorité de ces personnes disposent d'un revenu (salaire, rente AVS/AI, etc.). S'ils disposent d'un revenu mensuel, celui-ci doit donc servir à couvrir le financement du séjour prolongé.

Les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF) proposent le service de transfert d'argent Western Union dans plus de 140 gares en Suisse. Cela vous permet d'envoyer de l'argent dans plus de 200 pays du monde entier. En quelques minutes, l'argent est disponible dans l'une des nombreuses agences du monde entier.

Retour organisé

  

Comment une personne qui souhaite être rapatriée fait-elle pour savoir où aller, quand, etc.?

  1. les personnes doivent s'inscrire sur l’application Travel Admin. L'ambassade pourra ainsi les contacter.
  2. en cas de vol imminent : l'ambassade enverra aux personnes enregistrées une demande de confirmation pour le vol en question.
  3. l'ambassade contacte ensuite les personnes intéressées par téléphone, courriel, Whatsapp, etc. et leur donne les instructions sur le lieu, l'heure, etc.
  4. il existe également d’autres possibilités pour contacter les personnes: certaines ambassades incluent dans leurs courriels un lien vers la plate-forme de réservation ou renvoient à leur site Internet où la personne peut directement organiser son départ. Le moyen de contact est de la compétence de l'ambassade concernée.

Qui monte à bord des vols? Conditions et justifications

Ont la priorité:

  • les voyageurs suisses résidant en Suisse avec les membres les plus proches de leur famille (partenaire et enfants) ;
  • les citoyens du Liechtenstein qui résident au Liechtenstein ou en Suisse;
  • les étrangers ayant une résidence permanente en Suisse (avec un permis de séjour valable)

Si le nombre de places disponibles est suffisant,  peuvent être pris en considération:

  • les ressortissants des pays voisins (Italie, France, Allemagne, Autriche);
  • les voyageurs en provenance de pays de l'UE, à condition que la poursuite de leur voyage de la Suisse vers leur pays d'origine soit confirmée et réalisable. Toutefois, les citoyens de l'UE résidant dans un pays de l'UE s'inscrivent principalement pour le rapatriement auprès de leur propre représentation.
  • les ressortissants suisses enregistrés dans le pays d'accueil.

Personnes présentant des symptômes de COVID :

  • les personnes malades, c'est-à-dire celles qui présentent des symptômes COVID typiques selon la liste de l’OFSP (toux, maux de gorge, essoufflement, fièvre et sensation de fièvre, douleurs musculaires) ne sont pas autorisées à monter à bord.
  • avec la déclaration de consentement du DFAE, une personne confirme qu'aucun test COVID positif ni aucun symptôme COVID selon la liste de l’OFSP ne sont survenus.

Sur place, qui organise le transfert à l'aéroport?

En principe, les voyageurs suisses doivent se rendre à l'aéroport sous leur propre responsabilité. Si cela n'est pas possible en raison de réglementations imposées par les autorités locales (couvre-feu par exemple) ou de restrictions de voyage (annulation de vols intérieurs par exemple), la représentation suisse sur place peut apporter son aide.

Je crois savoir que le pays X organise un vol de retour pour ses citoyens. Le DFAE peut-il m'aider à m'enregistrer pour ce vol également?

Veuillez contacter la représentation suisse compétente à ce sujet. Dans la liste des représentations officielles suisses ou sur l’application Travel Admin, vous trouverez les coordonnées de la représentation suisse compétente.

Est-il possible d'entrer en Suisse sans visa et sans permis de séjour et documents valables lorsque l'on quitte un pays via un vol organisé?

Non.

Tous les conjoints étrangers et les enfants mineurs de ressortissants suisses qui souhaitent revenir en Suisse en raison de la situation actuelle ont besoin d'une autorisation de séjour, d'un visa D délivré par la Suisse ou d'une assurance de séjour (autorisation de délivrer un visa, assurance d'autorisation ou autorisation d'entrée). L'entrée pour un séjour de courte durée n'est plus possible pour les membres de la famille.

Les citoyens suisses doivent pouvoir prouver leur citoyenneté suisse à la frontière. Les Suisses de l'étranger qui n'ont pas de passeport suisse ou de carte d'identité ont besoin d'un passeport provisoire, d'un «laissez-passer» ou d'une confirmation de la nationalité et de l'enregistrement. Pour franchir la frontière avec une confirmation de nationalité et d'enregistrement, la personne a également besoin d'un document de voyage étranger valable.

Quelles sont les conditions de quarantaine applicables si j'entre en Suisse par avion?

Vous trouverez ici des informations sur les règles de conduite à suivre de l'Office fédéral de la santé publique.

Quels sont les vols de retour qui ont déjà eu lieu et ceux qui sont encore prévus? La poursuite du voyage (transit) vers la Suisse est-elle organisée pour les ressortissants suisses à leur arrivée dans un pays tiers?

En principe, il n'est pas prévu de départ organisé de l'État de transit vers la Suisse, sauf dans des cas exceptionnels. Les voyageurs sont responsables de leurs propres réservations et des coûts de leur voyage de retour en Suisse.

Exemple Allemagne: possibilité de poursuivre votre voyage vers la Suisse par avion (avec Swiss/Lufthansa) ou par la Deutsche Bahn (horaire en ligne). ATTENTION: En raison de la fermeture des frontières, la Deutsche Bahn n'offre des liaisons que jusqu'à Bâle Badischer Bahnhof (liaison directe toutes les 2 heures). De la gare de Bâle Badischer, vous devez prendre le tramway pour vous rendre à Bâle CFF. Informations sur les connexions internationales (de).

Exemple France: Pour les citoyens suisses, il est toujours possible de passer par la France pour revenir en Suisse, soit par le train (bien que l'offre soit fortement réduite), soit par l'avion, soit par la route.

Vous trouverez ici des informations sur les vols de retour prévus et déjà effectués : Vols organisés par le DFAE - un aperçu

Quels efforts le DFAE doit-il déployer pour rendre possibles les opérations de rapatriement?

L'effort nécessaire pour organiser ces vols est considérable. Une opération de retour ne peut réussir que si toutes les autorités concernées, à savoir celles du pays de départ et les autorités suisses, travaillent ensemble de manière non bureaucratique, créative et orientée vers des solutions. L'objectif principal du DFAE est clair: ramener en Suisse le plus grand nombre possible de citoyens bloqués. Quelque 80 collaborateurs du DFAE travailleront rien qu'à Berne à la mise en œuvre de cette opération sans précédent.

Pourquoi la Confédération ne couvre-t-elle pas tous les coûts. Combien les touristes doivent-ils payer?

Chaque vol implique des coûts, et il est normal qu'un voyageur paie le vol de retour, comme il le fait en temps normal. Les voyageurs doivent payer le coût d'un billet au tarif normal.

Qui va payer pour ces vols. La Confédération ou les voyageurs?

La Confédération préfinancera les vols charters. Toutefois, les voyageurs devront assumer une partie des coûts.

L'offre de rapatriement en Suisse est trop chère pour moi.

La Confédération n'a pas encore facturé de frais aux bénéficiaires d'un départ organisé. D'autre part, la Confédération indique clairement que les personnes concernées doivent ensuite contribuer aux frais du départ organisé. La Suisse ne peut pas se prononcer sur la gestion financière des vols de rapatriement en provenance de pays tiers. La Suisse suivra de près la pratique des pays de l'UE en matière de répartition des coûts.

Que disent les autorités aux personnes qui sont rentrées chez elles par leurs propres moyens après l'appel du Conseil fédéral et qui ont maintenant le sentiment d'avoir été flouées?

Nous remercions tous ceux qui sont rentrés par leurs propres moyens. Sans cela, les opérations actuelles auraient été encore plus difficiles. Aujourd’hui encore, tous les voyageurs qui rentrent par eux-mêmes nous aident car nous pouvons ainsi nous concentrer sur ceux qui ne sont pas en mesure de rentrer chez eux par leurs propres moyens.

Qu'arrive-t-il aux Suisses qui ne rentrent pas chez eux?

Les représentations suisses sont responsables, dans le cadre de la protection consulaire, des touristes qui souhaitent/doivent séjourner dans un pays. Le DFAE examine les possibilités de soutien de ces personnes et leur fournit une aide à l'étranger conformément à la loi sur les Suisses de l'étranger (par exemple, l'aide transitoire).

Quel contact le DFAE a-t-il avec les touristes suisses - et que dit le DFAE lorsque les gens se sentent déçus?

Le DFAE comprend la situation difficile des touristes bloqués à l'étranger. Depuis le début de la crise du COVID-19, le département a mis en place une ligne d'assistance téléphonique 24h/24h afin d'apporter aux touristes suisses à l'étranger le meilleur soutien possible. Le nombre d'employés de la ligne d'assistance a doublé. Nous recevons jusqu'à 1000 appels téléphoniques et plus de 1500 courriels par jour. Nos représentations à l'étranger offrent également aux touristes sur place le meilleur soutien possible dans ces circonstances difficiles. Le DFAE est en contact étroit avec les voyagistes, les compagnies aériennes et les pays voisins afin de relever ce défi important.

Néanmoins, le DFAE tient à rappeler qu'en vertu de la loi sur les Suisses de l'étranger, chaque personne est en principe responsable de la préparation et de l'exécution d'un séjour à l'étranger. Dans la mesure du possible, les touristes doivent organiser leur voyage de retour de manière indépendante. Il n'y a pas de droit à un voyage de retour organisé.

Pourquoi le DFAE réagit-il si tard?

Le DFAE ne réagit pas trop tard. Il s'engage fortement et en permanence pour les intérêts des citoyens suisses à l'étranger. Nous sommes dans une situation exceptionnelle depuis le début de la semaine de crise. Depuis la propagation du coronavirus, le DFAE travaille 24 heures sur 24 pour surmonter la crise et aider au mieux les touristes suisses à l'étranger. Le DFAE a déjà mené de telles actions au cours des dernières semaines. Les rapatriements depuis la région du Hubei en Chine, organisés avec des partenaires étrangers, en sont un exemple.

Le DFAE est en contact étroit et permanent avec les voyagistes. Nous avons ici deux objectifs: 1) résoudre ensemble les défis communs; 2) définir conjointement ce que nous appelons les «points chauds». Tout cela au profit de la population suisse concernée.

Haut de page