Département fédéral des affaires étrangères DFAE

Le DFAE ouvre des perspectives pour les millions de personnes sans éducation

Plus de 600 millions d’enfants et de jeunes dans le monde sont encore privés d’éducation. La Journée internationale de l’éducation, célébrée par l’UNESCO le 24 janvier, est là pour nous le rappeler. Elle met en lumière l’importance de l’éducation pour l’égalité des chances et la paix. La Suisse contribue à la création de perspectives durables, grâce à son système scolaire de qualité et notamment à la formule gagnante qu’incarne son système de formation dual.

Une jeune fille portant le foulard travaille dans un atelier d’apprentissage en mécanique, sous les yeux de deux garçons.

L’éducation favorise le développement social et économique. © Swisscontact

Nicolas Mathieu, Chef de la Section UNESCO - Secrétaire général de la Commission suisse pour l’UNESCO
Nicolas Mathieu, Chef de la Section UNESCO - Secrétaire général de la Commission suisse pour l’UNESCO © N. Mathieu

Monsieur Mathieu, en 2018, l’Assemblée générale des Nations unies (ONU) a proclamé le 24 janvier Journée internationale de l’éducation. Pourquoi avons-nous besoin d’une journée internationale de l’éducation?

La connaissance est l’essence de notre humanité. Elle est donc un facteur essentiel pour la paix et pour un développement durable, pour surmonter les inégalités, la pauvreté et les discriminations. La connaissance est une condition indispensable pour maîtriser les défis dans le domaine du changement climatique et de la numérisation. L’éducation est un droit humain, un bien public, une responsabilité politique. Or, des centaines de millions d’enfants, de jeunes et d’adultes restent privés de possibilités d’apprentissage de qualité, même de base. D’où l’importance de célébrer l’éducation pour que les choses changent.

Quelles sont les tâches principales de la Commission suisse pour l’UNESCO?

La Commission suisse pour l’UNESCO entend contribuer au quatrième objectif de développement durable « Éducation » de l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable. Pour sensibiliser et mobiliser le public et les acteurs de la société civile, elle organise chaque année la «Plateforme suisse Éducation 2030». Plus spécifiquement, elle a plaidé ces dernières années pour une politique de l’éducation de la petite enfance. Aujourd’hui, elle s’emploie à donner aux apprenants de tous âges, tant au niveau local que mondial, les moyens de jouer un rôle actif dans la construction d’une société pacifique, tolérante, inclusive et sûre.

Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
tel est le quatrième objectif de l’Agenda 2030 des Nations Unies pour le développement durable.

Comment la Suisse peut-elle contribuer concrètement à la mise en œuvre de l’objectif sur l’éducation de l’Agenda 2030?

Les spécificités du système éducatif (formation duale, décentralisation, passerelles, langues) et le soutien de la Suisse pour renforcer une éducation de qualité pour tous sont reconnus au niveau international. Récemment, la Suisse a fourni une importante contribution, en créant à Genève un «Centre mondial pour l’éducation en situation d’urgence» qui sera officiellement inauguré lors de la Journée internationale de l’éducation 2021.

 

Une fillette portant un masque d’hygiène dans une école de village au Mali.
La crise du coronavirus accentue les inégalités en matière d’éducation. © UNICEF / Frank Dejongh

Renforcer les structures éducatives dans les pays en développement

L’accès de tous à une éducation de qualité non discriminatoire est l’une des priorités de l’action de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Une éducation équitable est un facteur déterminant pour lutter contre la pauvreté et pour instaurer la paix ainsi qu’un développement économique et social durable. Dans le cadre de divers projets, la DDC offre un soutien à ses pays partenaires pour reconstruire, réformer et renforcer l’enseignement scolaire, l’éducation et la formation des adultes ainsi que la formation professionnelle.

Au Mali, par exemple, la violence empêche de nombreux enfants d’accéder à l’éducation: 50% des écoles sont fermées en raison de la précarité de la situation sécuritaire. L’épidémie de COVID-19 a encore aggravé la situation. La DDC travaille avec des partenaires internationaux ainsi qu’avec les autorités locales pour décentraliser le système éducatif existant au Mali, instaurer des mesures d’hygiène dans les écoles et permettre aux enfants de rattraper les cours manqués. Tous les enfants devraient bénéficier des mêmes chances en matière d’éducation. 

La formation professionnelle en Suisse, facteur de réussite pour l’économie

Le système éducatif suisse produit une main-d'œuvre hautement qualifiée, à tous les niveaux d’enseignement. Grâce à ce système, la Suisse affiche l’un des taux de chômage des jeunes les plus bas d’Europe. La formation professionnelle duale (en entreprise et en école professionnelle) prépare particulièrement bien les jeunes à intégrer le marché du travail. C’est pourquoi elle sert de modèle à de nombreux pays qui cherchent à réformer leur système de formation professionnelle. Le DFAE participe au transfert de l’expertise suisse dans ce domaine.

Toutefois, et d’autant plus pendant la crise liée à la pandémie de COVID-19, la Suisse se doit d’offrir à l’intérieur de ses propres frontières une éducation de qualité pour tous, en conformité avec l’Agenda Éducation 2030. Dans un monde de plus en plus complexe et incertain, les connaissances et les processus d’apprentissage doivent être repensés pour dispenser une «éducation au développement durable».

UNESCO

L’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) est une institution spécialisée des Nations Unies (ONU) fondée en 1946. Elle compte 193 membres. Ses domaines de responsabilité comprennent la promotion de l’éducation, des sciences et de la culture ainsi que la communication et l’information. L’UNESCO a reçu le mandat de diriger le Programme mondial Éducation 2030, dans le cadre du quatrième objectif de développement durable.

Haut de page