Département fédéral des affaires étrangères DFAE

La politique européenne de la Suisse expliquée simplement

Pour rendre le vocabulaire de la politique européenne de la Suisse plus accessible, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) présente une première série de vidéos de 60 secondes ayant pour vocation d’expliquer de manière simple l’un des piliers de la politique extérieure de la Suisse.

Gros plan d'une main tenant un téléphone. Sur l'écran, on peut voir un aperçu d'une vidéo avec une carte de l'Union européenne.

La Suisse et l’UE ont conclu des accords bilatéraux dont les effets se font sentir dans la vie quotidienne des citoyens suisses. © DFAE

La Suisse est située au cœur des Alpes et au centre de l’Europe. En raison de cette position géographique particulière et des liens culturels et linguistiques forts qui existent avec les pays voisins, les relations que la Suisse entretient avec l’Union européenne (UE) revêtent une grande importance pour ses intérêts et pour sa politique extérieure. Notre pays a en effet su nouer avec l’UE des relations étroites dans de multiples domaines, de l’économie à la recherche, en passant par la coopération en matière de sécurité, le commerce, la culture et l’asile. 

Dans tous ces secteurs, la Suisse et l’UE ont conclu des accords bilatéraux dont les effets se font sentir, d’une façon ou d’une autre, dans la vie quotidienne des citoyens suisses. Pour mettre en lumière ce lien particulier et expliquer la politique européenne de la Suisse d’une manière simple et en phase avec notre époque, le DFAE a mis en ligne sur les plateformes Youtube et Instagram des vidéos de 60 secondes consacrées à divers aspects des relations entre la Suisse et l’UE. 

Cette initiative s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie de politique extérieure 2020-2023, qui attribue à la communication un rôle essentiel. L’idée de ce projet est en effet d’exploiter le potentiel de communication des supports numériques et des médias sociaux pour rendre la politique étrangère suisse plus accessible à la population. 

Relations économiques et commerciales

La Suisse et l’UE entretiennent des liens économiques très étroits. Quelques chiffres suffisent pour comprendre l’importance de cette relation: en 2019, environ 70% des produits importés en Suisse provenaient de l’UE et 52% des exportations suisses y étaient destinées. Le volume des marchandises échangées entre la Suisse et l’UE représente une valeur de plus d’un milliard de francs suisses par jour ouvrable. L’UE est de loin le partenaire commercial le plus important de la Suisse. Les échanges avec les pays voisins jouent un rôle fondamental pour la prospérité de notre pays. 

La politique européenne expliquée simplement – Relations commerciales Suisse-UE

Libre circulation des personnes

Avec l’accord sur la libre circulation des personnes, les ressortissants suisses et ceux des pays de l’UE se voient accorder le droit de choisir librement leur lieu de travail et leur domicile sur le territoire des États parties. Ce droit n’est accordé que sous certaines conditions. L’obtention d’un contrat de travail en est une. L’accord sur la libre circulation des personnes fait partie du premier paquet d’accords bilatéraux conclus entre la Suisse et l’UE et qui concernent principalement l’accès réciproque aux marchés. 

La politique européenne expliquée simplement – Libre circulation des personnes

Les accords bilatéraux

De tous les accords bilatéraux que notre pays a conclus avec l’UE et que le peuple suisse a approuvés, ceux qui constituent les «Bilatérales I» et les «Bilatérales II» sont les plus importants. Ces accords donnent en effet à la Suisse et aux États membres de l’UE un droit d’accès réciproque à leurs marchés respectifs, secteur par secteur. Les Bilatérales I permettent en outre aux entreprises suisses de bénéficier des mêmes conditions que leurs concurrents européens.

Les Accords bilatéraux I sont juridiquement liés par une «clause guillotine»: si un seul de ces accords est dénoncé, tous les autres deviendraient automatiquement caducs. Des Bilatérales II, l’accord le plus important est l’accord d’association à Schengen/Dublin, qui renforce la coordination, sur le continent européen, de la lutte contre la criminalité, et permet un allègement des procédures d’asile. 

La politique européenne expliquée simplement – Accords bilatéraux

Accord Schengen/Dublin

L’accord d’association à Schengen/Dublin a été conclu dans le cadre des Accords bilatéraux II. Les domaines concernés sont la sécurité et les demandes d’asile: l’accord de Schengen facilite la mobilité transfrontalière entre la Suisse et les pays de l’espace Schengen, et renforce la coopération internationale en matière de lutte contre la criminalité. Quant à l’accord de Dublin, il vise à simplifier les procédures de traitement des demandes d’asile.

La politique européenne expliquée simplement – Accord Schengen/Dublin
Haut de page