Département fédéral des affaires étrangères DFAE

Informations sur la crise du coronavirus de janvier/février/mars 2020 (Archive)

31.03.2020 – 20.00

#flyinghome: Le DFAE en action pour les voyageurs suisses dans le monde entier

Le DFAE travaille intensivement à son siège à Berne et via son réseau extérieur pour organiser des vols de retour pour les voyageurs suisses.

31.03.2020 – 19.30

© DFAE

#flyinghome : 216 voyageurs en provenance de Bangkok atterrissent à Zurich

A 19h30 ce mardi, un vol opéré par Swiss en provenance de Bangkok a atterri à l’aéroport de Zurich. L’appareil, affrété par le DFAE, comptait à son bord 216 passagers, dont 114 ressortissants et ressortissantes suisses et 102 ressortissants et ressortissantes d’autres pays européens. Il s’agit de la deuxième opération de rapatriement organisée par le DFAE en provenance d’Asie et de la première organisée au départ de la capitale thaïlandaise.

31.03.2020 – 09.05

© DFAE

#flyinghome : 299 voyageurs ramenés en Suisse depuis Buenos Aires

Mardi matin, 299 voyageurs, dont 232 citoyens suisses, ont atterri à Zurich via un vol en provenance de Buenos Aires. Ce vol, opéré par la compagnie aérienne Edelweiss, est le premier en provenance de la capitale argentine et le cinquième en provenance d'Amérique latine dans le cadre de la stratégie de retours organisés du DFAE. Jusqu'à présent, plus d’un millier de voyageurs ont déjà été ramenés en Suisse depuis l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie par des avions affrétés par le DFAE.

31.03.2020 – 07.00

© DFAE

Prêts pour le retour du Pérou vers la Suisse

Après de longs voyages à travers le Pérou, les trois convois d'autobus partis de Cusco, Arequipa et Tumbes sont arrivés à l'aéroport de Lima. Le retard dû à l'accident de l’un des bus pourrait également être rattrapé. 270 voyageurs de Suisse et d'autres pays européens sont maintenant prêts pour le vol de retour vers la Suisse. L'avion atterrira à Zurich le 1er avril.

31.03.2020 – 06.10

© DFAE

#flyinghome : Plus de 200 Suisses rentrent des Philippines

Le DFAE continue de soutenir les touristes suisses bloqués à l’étranger. Pour la première fois depuis le début de l’opération de retours organisés, des voyageurs ont été ramenés d’Asie. Depuis la province philippine de Cebu et la capitale Manille, un avion a amené 332 personnes à Zurich mardi matin. Il s'agit de 202 voyageurs suisses et de 130 ressortissants étrangers, dont 25 vivent en Suisse. Plus de 80 passagers étrangers sont des ressortissants de différents pays de l'UE.

30.03.2020 – 15.30

Le conseiller fédéral Cassis s'entretient avec les membres du Conseil d'État du Tessin.
Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a rencontré aujourd'hui le Conseil d'Etat du Tessin, auquel il a symboliquement offert deux appareils respiratoires. © Elizabeth La Rosa

En visite au Tessin, le conseiller fédéral Ignazio Cassis y apporte deux respirateurs

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a rencontré aujourd'hui le Conseil d'Etat du Tessin, un canton particulièrement touché par l'urgence liée au coronavirus, auquel il a symboliquement offert deux appareils respiratoires prêts à être utilisés aux soins intensifs. Le ministre des affaires étrangères a assuré que la Confédération était proche du Tessin et a salué le travail des autorités cantonales, du personnel de santé et de tous ceux qui participent à la gestion de la crise. "Je suis très impressionné par l'engagement et le dévouement de ceux qui se battent chaque jour pour protéger la population", a déclaré M. Cassis après avoir visité le centre cantonal des opérations d'urgence à Giubiasco. Le ministre a ensuite souligné "la patience, la force et la solidarité dont fait preuve la population".

Lors de la rencontre avec les médias, le conseiller fédéral a demandé à la population de faire confiance aux autorités suisses et cantonales. "Ces efforts ne seront pas vains", a déclaré Ignazio Cassis, "car ils nous permettront de repartir à zéro : de retrouver notre vie, notre travail et nos proches. Nous repartirons peut-être un peu différemment, mais - je l'espère - moins lointains et plus unis".

Le chef du DFAE a rappelé l'importante contribution du département en cette période de crise. Outre la plus grande opération jamais menée pour rapatrier des touristes suisses bloqués à l'étranger, laquelle a déjà permis à quelque 1 400 personnes de rentrer chez elles, le DFAE intervient également pour rendre possible le transit de marchandises, souvent difficile en raison des restrictions imposées par plusieurs pays. Cet engagement a permis de faire entrer en Suisse du matériel médical qui était bloqué à l'étranger. Des contacts réguliers entre le ministre suisse des affaires étrangères et ses homologues permettent également de garantir que le personnel médical frontalier puisse continuer à travailler en Suisse, évitant ainsi l'effondrement de l'ensemble du système.

Une rencontre entre le conseiller fédéral Ignazio Cassis et les présidents des gouvernements du Tessin et des Grisons, Christian Vitta et Christian Rathgeb, accompagnés du ministre grison de la santé Peter Peyer, s'est tenue à Bellinzone. Un témoignage supplémentaire de l'unité de la Suisse italienne, qui aborde cette crise avec la devise "Loin mais proche". 

30.03.2020 – 14.45

Un bus a eu un accident au Pérou

Un des bus transportant des voyageurs suisses et européens de la ville andine de Cusco à la capitale Lima a eu un accident. Trois personnes ont été blessées. L'ambassade suisse, qui a organisé le convoi, s’assure que les soins médicaux nécessaires sont fournis aux blessés dans un hôpital local. Elle fait également tout son possible pour que les autres voyageurs puissent arriver à Lima à temps pour prendre leur vol de retour vers la Suisse.

29.03.2020 – 21.00

Au Pérou, des convois d'autobus transportent des voyageurs jusqu'à l'aéroport de Lima

Trois convois de bus sont actuellement en route à travers le Pérou. Quatre premiers bus ont déjà atteint Cusco, dans les hauts plateaux andins de l'est du pays, d'où ils emmèneront 130 voyageurs suisses et européens à Lima. Un deuxième et un troisième convoi de bus sont en passe d’arriver à leur destination : à Punta Sal/Tumbes, au nord, et à Arequipa, au sud du pays, où ils prendront environ 160 voyageurs à leur bord. Les possibilités de voyage dans le pays étant fortement limitées en raison des mesures prises pour prévenir la propagation du coronavirus, l'ambassade suisse a privilégié des itinéraires terrestres pour aller chercher les voyageurs. Tous seront conduits à l'aéroport de Lima. L'avion de la compagnie aérienne Edelweiss affrété par le DFAE doit y décoller le 31 mars pour un atterrissage prévu le 1er avril à Zurich.

29.03.2020 – 19.15

Le vol de retour des Philippines a été retardé

Le vol de retour de 318 passagers, dont 208 ressortissants suisses, de Manille vers la Suisse a été retardé. Alors que l’avion affrété par le DFAE était déjà sur la piste de décollage de la capitale philippine dimanche, un avion se trouvant plus loin a pris feu. Conséquence : le départ a dû être reporté. Les voyageurs suisses et étrangers se portent bien et sont logés dans un hôtel. Le décollage est prévu pour lundi matin.

29.03.2020 – 19.00

Le DFAE a connaissance de la situation du navire de croisière Costa Deliziosa qui se trouve actuellement dans l’océan indien avec 259 ressortissants suisses à bord.

La compagnie maritime cherche activement des solutions pour le débarquement des passagers et leur retour dans leur pays de résidence.

Le DFAE suit la situation de très près. Il est en contact avec plusieurs passagers se trouvant à bord du navire afin de leur apporter un soutien dans le cadre de la protection consulaire.

29.03.2020 – 15.10

  

Soulagement après le retour : deux passagers de l'avion qui a ramené 105 voyageurs suisses d'Alger en Suisse dimanche sont ravis d'arriver à Genève.

29.03.2020 – 15.05

© DFAE

 #flyinghome : Un vol de Swiss en provenance d'Algérie atterrit à Genève avec 117 passager

En provenance d’Alger, 117 voyageurs sont arrivés en Suisse dimanche après-midi dans le cadre des opérations de retour du DFAE. Il s’agit de 105 ressortissants suisses et de 12 citoyens d'autres pays, dont onze vivent en Suisse. L'avion de Swiss a atterri à Genève alors que les vols précédents de retours organisés par le DFAE avaient été effectués sur Zurich. Après Casablanca et Dakar, le DFAE a affrété un Airbus au départ d'Alger ce dimanche pour rapatrier pour la troisième fois des personnes se trouvant en situation difficile sur le continent africain.

29.03.2020 – 10.30

Merci à la Suisse

“Me permito transmitir especialmente los agradecimientos hacia el gobierno suizo del grupo de ciudadanos chilenos que pudieron viajar esta madrugada a Santiago.” L'ambassadeur du Chili en Suisse, Francisco Gormaz, transmet au Conseil fédéral les remerciements d’un groupe de ressortissants chiliens qui étaient en Suisse. Ces derniers ont pu voyager dans l'avion qui a quitté Zurich pour Santiago du Chili d’où il ramènera ensuite des voyageurs suisses.

La coopération avec d'autres pays est un aspect crucial pour mener à bien les opérations de rapatriement de la manière la plus efficace possible. Le DFAE a par exemple organisé des places pour les citoyens suisses lorsque le Royaume-Uni a rapatrié des voyageurs britanniques de Recife (Brésil) ou lorsque l’Allemagne a fait de même pour ses ressortissants depuis Amman (Jordanie). Le Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE est en contact permanent avec les autorités compétentes d’autres pays afin de saisir toutes les opportunités de soutien aux voyageurs suisses à l'étranger.  

29.03.2020 – 10.00

© DFAE

#flyinghome : 159 voyageurs suisses reviennent en Suisse depuis Santiago du Chili

Dimanche matin, 159 voyageurs suisses ont atterri à Zurich sur un vol en provenance de Santiago du Chili. Ce vol, opéré par la compagnie aérienne Swiss, est le quatrième vol en provenance d'Amérique latine (vers San José, Bogotà et Lima) dans le cadre de la stratégie de retours organisés du DFAE. LDes voyageurs suisses ont également été ramenés en Suisse depuis Casablanca et Dakar. Dimanche après-midi, un avion en provenance d'Alger avec des voyageurs suisses atterrira également à Genève. Jusqu'à présent, environ 1100 voyageurs suisses ont été ramenés par des avions affrétés par le DFAE.

29.03.2020 – 02.00

Le premier convoi de bus suisses atteint Cusco

Quatre bus, partis de la capitale péruvienne Lima pour Cusco, ont atteint la ville des hauts plateaux andins. Les bus, organisés par l'ambassade de Suisse, amèneront lundi à Lima environ 130 voyageurs de Suisse et d'autres pays européens. De là, l'avion de la compagnie aérienne Edelweiss, affrété par le DFAE, décollera pour la Suisse le 31 mars 2020 et atterrira à Zurich le 1er avril 2020.

28.03.2020 – 14.30

« C'est comme une montre suisse »

"Permettez-moi d'exprimer ici mes remerciements à tous ceux qui, à l'intérieur et à l'extérieur de l'administration fédérale, mais aussi en dehors des frontières nationales, collaborent parfaitement ici pour rendre cette action possible", a déclaré Johannes Matyassy, directeur de la Direction consulaire (DC) du DFAE, lors de la conférence de presse fédérale au sujet de l'opération de retours organisés de Suisses bloqués à l'étranger. "C'est comme une montre suisse : ce n'est que lorsque chaque rouage est au bon endroit que l'ensemble fonctionne."

Jusqu'à présent, cinq vols en provenance d'Amérique latine et d'Afrique ont ramené en Suisse quelque 1400 ressortissants suisses bloqués. M. Matyassy a annoncé que le dimanche 29 mars 2020, un avion de Santiago du Chili atterrira à Zurich et un autre d'Alger à Genève - si toutes les autorisations sont reçues à temps. Le DFAE prévoit de nombreux autres vols de retour dans les jours et les semaines à venir, non seulement vers l'Amérique du Sud et l'Afrique, mais aussi vers l'Asie et l'Océanie.

Convois de bus pour les voyageurs suisses bloqués à Cusco

Le directeur de la DC a également commenté la situation au Pérou : "Nous sommes conscients de la situation difficile et nous faisons tout notre possible pour ramener les touristes bloqués à Cusco. Suite à un appel téléphonique du conseiller fédéral Ignazio Cassis à son homologue péruvien Gustavo Adolfo Meza-Cuadra Velásquez, il a été possible de confirmer l'autorisation d'atterrissage du vol Edelweiss prévu pour Lima mardi prochain. Le DFAE est maintenant occupé à faire venir les personnes bloquées à Lima. "Il y a deux convois de bus en route pour Cusco et Arequipa", confirme M.Matyassy. Si le voyage d'environ 15 heures jusqu'à Cusco et le voyage de retour peuvent être effectués sans problème, les voyageurs suisses bloqués seront à l'aéroport de Lima à temps pour leur vol de retour vers la Suisse, tout comme ceux d'Arequipa.

La patience est de mise

Le DFAE est conscient que dans de nombreux endroits, il y a encore de très nombreux touristes suisses bloqués. "Je tiens à remercier ces personnes bloquées pour leur compréhension s'il leur faut parfois faire preuve de patience car le rapatriement n'est pas possible immédiatement", a souligné le directeur de la DC. L'organisation d'un tel vol de retour est une énorme tâche logistique mais aussi politique. "Les représentations suisses à l'étranger font un travail énorme ici pour aider à organiser concrètement les possibilités de retour", a déclaré Johannes Matyassy.

Merci à tous les partenaires à l'étranger

Le directeur de la DC a également parlé de la coopération avec les pays étrangers. C'est un aspect très important : "Nous avons de nombreuses opérations où nous travaillons avec d'autres pays". L'exemple le plus récent : la représentation suisse à Katmandou a organisé un vol à l'intérieur du Népal et a pu ramener dans la capitale, outre des touristes suisses, divers voyageurs étrangers également bloqués. Par la suite, Ainsi, les voyageurs suisses bloqués ont pu rentrer en Suisse sur un vol organisé par l'Allemagne et la France. Cette coopération internationale est un facteur très important pour assurer le parfait fonctionnement du mécanisme d'assistance aux touristes suisses bloqués à l'étranger.

28.03.2020 – 12.00

Les touristes font la queue pour monter dans un bus. Deux membres de l'ambassade d'Allemagne à Katmandou se tiennent à côté.
Des membres de l'ambassade d'Allemagne à Katmandou guident les voyageurs allemands et suisses vers un bus qui les conduit à l'aéroport. © Bikram Rai

Vivre la solidarité entre pays voisins : 24 voyageurs suisses en route du Népal vers l'Europe

24 voyageurs suisses prennent actuellement leur vol de retour de la capitale népalaise Katmandou vers Paris ou Francfort. Les deux vols sont opérés par la France et l'Allemagne. L'ambassade de Suisse au Népal a pris des dispositions pour que les voyageurs suisses puissent voyager sur ces deux vols.

La Suisse, pour sa part, avait auparavant organisé un vol intérieur de Pokhara à Katmandou, qui amenait des voyageurs suisses ainsi que des ressortissants allemands et français à Katmandou. Cette étroite coopération entre les ambassades sur le terrain permet d'organiser les vols de retour vers l'Europe de manière efficace et dans l'intérêt des voyageurs.

28.03.2020 – 08.00

Photo du tweet du conseiller fédéral Cassis après son contact téléphonique avec le ministre des affaires étrangères du Pérou, Meza-Cuadra Velásquez.
Dans son Tweet, le conseiller fédéral Cassis remercie le ministre péruvien des Affaires étrangères pour son soutien. © DFAE

Le conseiller fédéral Cassis s'entretient avec le ministre des affaires étrangères du Pérou - un vol de retour de Lima à Zurich peut être organisé.

En contact direct avec son homologue péruvien, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a veillé à ce que le deuxième vol de retour de Lima à Zurich puisse avoir lieu. Entre autres choses, l'autorisation d'atterrissage de l'avion qui ramènera les voyageurs suisses en Suisse le 1er avril 2020 était encore ouverte. Entre-temps, l'ambassade de Suisse à Lima a envoyé quatre bus à Cusco pour amener environ 130 ressortissants suisses à Lima à temps. Ils seront accompagnés par trois membres du personnel de l'ambassade. Les possibilités de voyage dans le pays sont fortement limitées en raison des mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus.

26.03.2020 – 20.45

#flyinghome : environ 900 voyageurs suisses sont déjà rentrés - le DFAE organise d'autres vols de retour

L'opération de rapatriement du DFAE est en cours. Jusqu'à présent, cinq vols en provenance d'Amérique latine et d'Afrique ont ramené quelque 900 ressortissants suisses. Ils n'avaient pas pu organiser eux-mêmes leur voyage de retour en raison des restrictions de voyage dues au COVID-19.

Le DFA prévoit de nombreux autres vols, non seulement vers l'Amérique du Sud et l'Afrique, mais aussi vers l'Asie et l'Océanie. En outre, le DFAE organise, dans la mesure du possible, le retour de ressortissants suisses via des vols organisés par d'autres pays et les aide à se rendre dans les aéroports d’où un avion les ramènera en Suisse.

Vols de retour organisés par le DFAE - un aperçu

26.03.2020 – 20.40

Carte indiquant l'itinéraire du vol de Lima à Zurich
© DFAE

#flyinghome :73 voyageurs suisses de retour du Sénégal

Le cinquième avion ramenant des voyageurs suisses dans le cadre de l'opération de rapatriement du DFAE a atterri jeudi soir à Zurich en provenance de Dakar. À bord se trouvaient 73 voyageurs suisses et 74 voyageurs d'autres nationalités (dont 15 résidaient en Suisse). Le vol en partance de la capitale du Sénégal a été préparé conjointement par les représentations suisse et allemande. L'avion a donc poursuivi son vol de Zurich à Francfort-sur-le-Main.

26.03.2020 – 14.00

La Helpline du DFAE reçoit plus de 10’000 appels et plus de 10’000 courriels

Dans le contexte des vols de retour des voyageurs suisses, la Helpline du DFAE a reçu plus de 10’000 appels téléphoniques et plus de 10’000 courriels depuis le 19 mars. Afin de pouvoir répondre à toutes les demandes, le nombre d'employés a passé de 13 à environ 80 personnes qui soutiennent la ligne d'assistance à temps partiel via des transferts internes au sein du DFAE, a déclaré Johannes Matyassy, directeur de la Direction consulaire (DC), lors d'une conférence de presse. De nombreuses questions sont également transmises à d’autres services compétents, par exemple l'Office fédéral de la santé publique ou le Secrétariat d'État aux migrations.

"Nous nous heurtons à nos limites lorsque les attentes des Suisses bloqués ne sont tout simplement pas réalisables", a déclaré le directeur de la DC. A titre d'exemple, il a cité le souhait d’être ramené par hélicoptère. La gestion des attentes est en outre l'un des plus grands défis du moment et les représentations suisses doivent également composer avec cet aspect. "Nous allons là où nous pouvons, et faisons plus que ce qui est nécessaire", a assuré Johannes Matyassy.

Le directeur de la DC a rappelé que le DFAE se trouvait dans la deuxième phase de la stratégie de rapatriement. Celle-ci prévoit que le DFAE rapatrie les ressortissants suisses qui n'ont pas pu organiser leur voyage de retour de manière autonome.

Dans un premier temps, le DFAE a invité les personnes concernées à organiser elles-mêmes leur voyage de retour. "Nous tenons à remercier tous ceux qui sont rentrés en Suisse par leur propre initiative", a souligné le directeur de la DC. Dans la deuxième phase, les touristes et voyageurs suisses, quel que soit le continent sur lequel ils se trouvent, seront ramenés en Suisse via des vols organisés par le DFAE lui-même ou en coopération avec d'autres États.

Environ 17’000 personnes ont enregistré leur voyage dans l'application Travel Admin. Le chef de la DC a lancé un appel aux voyageurs de retour pour qu’ils effacent leurs données afin que le DFAE puisse continuer à travailler avec des chiffres actualisés.

Un troisième phase est prévue  pour les cas où un retour ne serait pas possible. Le DFAE accorderait alors une protection consulaire, a déclaré Johannes Matyassy. Dans ce cadre, chaque cas serait examiné individuellement, une aide pourrait être apportée dans les domaines de la santé et du logement et, conformément au principe de subsidiarité, un soutien financier pourrait l’être également, sous forme de prêts d'urgence. Ces derniers sont en principe remboursables, mais sont gérés avec une certaine flexibilité.

26.03.2020 – 09.10

  Carte indiquant l'itinéraire du vol de Lima à Zurich
© DFAE

#flyinghome : Un avion de Lima atterrit à Zurich avec 231 voyageurs suisses à bord 

Après San José, Casablanca et Bogota, le quatrième vol de l’opération de rapatriement du DFAE s'est achevé tôt jeudi matin: un avion affrété par le DFAE a atterri à Zurich en provenance de Lima avec 289 passagers à bord. Parmi eux se trouvaient 231 ressortissants suisses et 56 personnes résidant en Suisse ainsi que deux passagers vivant dans d'autres pays européens. L'ambassade de Suisse a aidé de nombreux voyageurs au Pérou à se rendre à l'aéroport de Lima malgré les possibilités de voyage limitées. Le personnel de l'ambassade s'est occupé des passagers jusqu'à ce que l'avion puisse décoller pour la Suisse.

25.03.2020 – 08.40

Dans le hall de l'aéroport de Bogota, un drapeau suisse est accroché au comptoir d'enregistrement du vol à destination de la Suisse.
À l'aéroport de Bogota, un drapeau suisse au comptoir d'enregistrement indique le chemin du vol de retour vers la Suisse. © DFAE

#flyinghome: Un avion affrété par le DFAE ramène 279 voyageurs suisses de Bogota en Suisse

Tôt mercredi matin, un avion en provenance de Bogota, avec 279 ressortissants suisses à bord, a atterri à Zurich. Le DFAE a affrété l'avion. L’appareil a également ramené d'Amérique latine, outre les voyageurs suisses, 35 citoyens d'autres États, dont des ressortissants français, autrichiens et allemands.

24.03.2020 – 20.30

© DFAE

Retours organisés : Un avion ramène des voyageurs de Casablanca en Suisse

Après l'arrivée d'un avion de San José au Costa Rica en début d'après-midi mardi, des voyageurs suisses en provenance de Casablanca ont atterri à Zurich dans la soirée. Quelque 130 ressortissants suisses se trouvaient à bord de cet avion, qui a été affrété par le DFAE. C’est l'ambassade de Suisse à Rabat qui a effectué les réservations pour ce vol de retour.

24.03.2020 – 16.00

AFS, une organisation à but non lucratif active dans le domaine des échanges interculturels d'étudiants qui est en contact avec des familles d'accueil et des étudiants en échange dans le monde entier, organise des vols aller-retour pour les quelque 360 étudiants qui sont encore à l'étranger ou qui y retournent depuis la Suisse. AFS s'engage à faire en sorte que ces jeunes puissent retourner dans leur famille.

AFS ne peut s'occuper que des étudiants qui voyagent avec son programme. AFS n'est malheureusement pas en mesure d'organiser le retour de tous les autres étudiants.

À l'heure actuelle, AFS a réussi à ramener environ la moitié des étudiants à la maison. La Direction consulaire du DFAE est en contact avec AFS.

24.03.2020 – 14.50

Une carte indique l'itinéraire du vol San José à Zurich
© DFAE

Retours organisés : le premier avion de voyageurs suisses en provenance de San José atterrit en Suisse

Mardi, 14h50, aéroport de Zurich : le premier avion transportant des touristes suisses a atterri. Dans le cadre de la vaste opération de rapatriement initiée par le DFAE, il a permis de ramener en Suisse 151 ressortissants suisses de San José au Costa Rica. Le DFAE avait soutenu le déploiement d'un avion plus grand pour accueillir les voyageurs. D'autres vols sont prévus. Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a annoncé la semaine dernière que tous les citoyens qui n'étaient plus en mesure d'organiser eux-mêmes leur voyage devaient être ramenés en Suisse. 

24.03.2020 – 14.15

Vols de retour : mise à jour par Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE

Je me ferai un plaisir de vous donner des informations sur les vols de retour organisés par le DFAE :  

Un premier avion en provenance de San José, au Costa Rica, atterrira à Zurich cet après-midi, un autre avion ramènera de Colombie, demain matin, 310 voyageurs bloqués et, jeudi matin, 310 touristes suisses rentreront du Pérou dans le cadre de l'opération de retour en cours.

Un avion supplémentaire a été affrété pour aujourd'hui afin de ramener les 170 touristes suisses encore bloqués du Maroc.

Dans les prochains jours, quatre avions quitteront la Suisse pour rapatrier des voyageurs suisses.

  • Jeudi 26 mars : Dakar/Sénégal, 170 personnes
  • Samedi 28 mars : Santiago/Chili, 330 personnes
  • Lundi 30 mars : Buenos Aires/Argentine, 310 personnes
  • Lundi 30 mars : Lima/Pérou, 310 personnes (deuxième vol)

Vous avez peut-être remarqué que, pour les vols nouvellement annoncés, je parle de personnes et non de touristes suisses. La réalité nous a appris que nous ne pouvons pas remplir certains vols exclusivement avec des voyageurs suisses. Les places encore disponibles sont donc offertes localement à nos pays voisins ou à d'autres États européens dans un esprit solidaire. D'autre part, nous recevons (et avons déjà reçu) des places dans les avions d’autres pays pour des destinations que nous ne pouvons pas desservir nous-mêmes en raison du petit nombre de voyageurs suisses bloqués. En outre, nous proposons toujours aux pays où nous nous rendons de rapatrier leurs compatriotes. Cette offre est utilisée très souvent.

23.03.2020 – 18.00

Le DFAE lance une vaste campagne de rapatriement - premiers vols vers le Costa Rica et la Colombie en cours

Le DFAE a lancé une opération de rapatriement sans précédent. Hier, un premier vol a quitté la Suisse pour le Costa Rica. Tandis qu’un Airbus A-340 d'Edelweiss est actuellement en route pour la Colombie. Dans les semaines à venir, le DFAE prévoit des dizaines de vols supplémentaires vers l'Amérique latine, l'Asie et l'Afrique.

Le DFAE estime que des dizaines de milliers de Suisses - touristes et voyageurs d'affaires - se trouvent actuellement bloqués à l'étranger. La semaine dernière, le Conseil fédéral leur a demandé de revenir en Suisse. Environ 17 000 citoyens suisses ont maintenant enregistré leur voyage sur l'application Travel Admin. Beaucoup d'entre eux ne peuvent plus partir en raison des restrictions locales pour lutter contre le COVID-19.

Le DFAE, en collaboration avec Swiss/Edelweiss, a donc lancé une opération de rapatriement sans précédent. Un premier vol est parti hier de Zurich à destination de San José (Costa Rica). Un avion a également été affrété en route pour Bogotà (Colombie). Il est en route depuis midi aujourd'hui. Et un autre vol à destination de Lima (Pérou) est prévu pour demain. Ces vols ramèneront au total environ 750 touristes suisses en Suisse.

Situation difficile sur place

Cette opération de rapatriement pose des défis majeurs au DFAE - en termes d'organisation et de mise en œuvre. De nombreux touristes bloqués dans ces pays ne se trouvent pas dans les capitales, mais dans des endroits éloignés. Au Pérou, par exemple, 120 voyageurs suisses séjournent actuellement dans la ville de Cusco, à 570 kilomètres de Lima.

Autres vols prévus

Compte tenu du grand nombre de suisses à l'étranger, la planification de nouveaux rapatriements se déroule parallèlement aux campagnes actuelles. Celles-ci seront organisées en étroite collaboration avec les centres de crise des pays concernés, en particulier les voisins de la Suisse, afin d'atteindre une efficacité maximale. Le DFAE s'attend à ce que des dizaines de vols soient organisés dans les prochaines semaines.

L'accent est actuellement mis sur l’Amérique latine, l’Asie et l’Afrique. Le nom des pays sera communiqué une fois que les aspects techniques auront été clarifiés et que les représentations suisses auront été informées.

Les voyageurs doivent s'inscrire sur App

Le DFAE continue de demander à tous les touristes d'enregistrer rapidement leur voyage et leur lieu de séjour sur l'application Travel Admin. Tous les touristes qui sont déjà rentrés en Suisse ou qui n'ont pas commencé leur voyage sont priés d’immédiatement supprimer leur voyage de l'application. Le DFAE peut ainsi concentrer son soutien sur les personnes qui se trouvent actuellement à l'étranger et qui souhaitent revenir en Suisse. 

23.03.2020 – 16.00

750 voyageurs suisses seront ramenés en Suisse dans les prochains jours

Lors d'une conférence de presse, le chef du centre de gestion des crises du DFAE (KMZ), Hans-Peter Lenz, a expliqué l'évolution de la situation depuis le week-end : "Nos représentations sur le terrain et la ligne d'assistance du DFAE ont fait de gros efforts pour avoir une meilleure vue d'ensemble des touristes suisse bloqués. 7500 voyageurs se sont inscrits sur l'application Travel Admin au cours du week-end. Le DFAE dispose désormais de données plus concrètes sur les quelques 15 000 voyageurs suisses.

De nombreux touristes suisses bloqués ne séjournent pas dans les capitales, mais se trouvent parfois dans des endroits éloignés. Les représentations suisses sont désormais tenues d'aider ces personnes à atteindre les aéroports. Le chef du KMZ a illustré ce problème par un exemple : "Au Pérou, il y a environ 120 voyageurs suisses dans la ville de Cusco, à 1 100 kilomètres de Lima. Comme la route est fermée, le représentant est en train d'organiser un vol charter intérieur, ce qui est un défi en raison de l'interruption des opérations de vol".

Le dimanche 22 mars, un vol cofinancé par le DFAE a décollé pour San José, aujourd'hui lundi pour Bogota et demain mardi, sous réserve que la Suisse reçoive les "autorisations diplomatiques", le vol pour Lima décollera. Ces vols ramèneront de manière organisée un total d'environ 750 touristes suisses en Suisse.

D'autres vols sont prévus. De nouvelles destinations suivront cette semaine. "Je peux déjà annoncer que nous nous envolerons vers tous les continents au cours de cette semaine et de la semaine prochaine. Nous allons continuellement augmenter le rythme des vols de rapatriement ", a déclaré Hans-Peter Lenz. Le DFAE donne, en fonction des sièges disponibles, la priorité dans l'avion :

  1. aux touristes suisses
  2. aux suisses de l'étranger
  3. aux citoyens des pays voisins de la Suisse
  4. aux citoyens d'autres pays de l'UE

Le DFAE travaille 24h/24h pour aider les suisses qui voyagent à l'étranger. Selon Hans-Peter Lenz, il s'agit de la plus grande opération de rapatriement de l'histoire de la Suisse.

23.03.2020 – 15.15

Voyages retours organisés - rôle important de la Helpline DFAE

La Helpline de la Direction consulaire est l'interface entre les citoyens suisses et le DFAE. Il reçoit environ 50 000 demandes de renseignements chaque année. Pendant la période des vacances, ce sont surtout les problèmes de visa, les passeports et les cartes d'identité perdus ou volés qui poussent les voyageurs suisses à décrocher le téléphone.

La crise mondiale autour du COVID-19 exige beaucoup de la direction consulaire et donc bien sûr aussi de la Helpline DFAE. La semaine dernière, elle a augmenté son personnel de 13 à 55 personnes afin de répondre par e-mail ou par téléphone aux nombreuses demandes de voyageurs suisses bloqués par les fermetures de frontières et les restrictions de voyage. 24h/24h, 7 jours sur 7.

Le volume de travail des experts consulaires a fortement augmenté. Depuis l'entrée en vigueur de la seconde phase de la stratégie du DFAE pour le retour des voyageurs suisses bloqués, c'est-à-dire le retour organisé, la Helpline DFAE fonctionne tous les jours depuis le 21 mars 2020:

  • Environ 1000 appels
  • Jusqu'à 1500 courriels, 8223 depuis le 19.03.2020.
Rien que depuis le 19 mars, il y a eu environ 15’000 demandes traités par la ligne d'assistance téléphonique dans sa quasi-totalité. Cela représente déjà près d'un tiers des demandes annuelles. La Direction consulaire fait de son mieux pour répondre à toutes les demandes dans le cadre de ses ressources.
 
L'application Travel Admin a jusqu'à présent enregistré plus de 100 000 téléchargements et plus de 17’000 voyageurs suisses ont enregistré leur voyage. C'est très réjouissant. L'inscription à l'application permet au DFAE de fournir une assistance rapide et efficace aux voyageurs suisses bloqués. Après le retour en Suisse, le DFAE demande que le voyage - et non l'application - soit supprimé afin que la Direction consulaire dispose d'informations précises pour la suite de son action.
 

22.03.2020 – 17.30

Travel Admin App : près de 17 000 voyages enregistrés

Le DFAE estime que des dizaines de milliers de voyageurs suisses se trouvent actuellement à l'étranger. L'application Travel Admin du DFAE a enregistré 16 925 voyages (au 22.03.2020, 17h00). Cela signifie que le nombre de voyages enregistrés a plus que doublé ces derniers jours. Le DFAE invite tous les touristes à s'enregistrer sur l'application Travel Admin, à y indiquer leurs numéros de contact et leur localisation, afin de pouvoir garantir une meilleure prise en charge. Ceux qui sont déjà rentrés en Suisse doivent immédiatement effacer leurs données de voyage.

Vols de retour réussis

Grâce aux interventions du DFAE par la voie diplomatique, des vols commerciaux spéciaux - dits "ferry flight" - ont pu être effectués, à partir par exemple du Maroc ou de l'Égypte. La semaine dernière, des centaines de touristes ont ainsi pu être ramenés en Suisse.

  • Dans la nuit de samedi à dimanche, neuf ressortissants suisses ont pu prendre un vol de Recife (Brésil) à Londres, puis à Genève. Le retour à Londres par vol charter a été organisé par la Suisse en coopération avec les autorités britanniques.
  • Le DFAE a également organisé plusieurs vols de retour ces dernières semaines. Les passagers d'un bateau de croisière ont ainsi pu être ramenés des États-Unis en étroite collaboration avec l'Allemagne. Et en coopération avec la France, nous avons rapatrié des ressortissants suisses de Wuhan en Chine.

Vols de retour prévus

Le DFAE prévoit, la semaine prochaine, des vols de retour de Colombie, du Pérou et du Costa Rica (communiqué de presse du 21 mars 2020). ). Les préparatifs pour ces vols battent leur plein. Cette campagne sera mise en œuvre en étroite collaboration avec les représentations locales et les agences de voyage en Suisse.

Le DFAE estime que jusqu'à 800 citoyens suisses voyagent en tant que touristes au Pérou. Suite à l'appel lancé par l'ambassade de Suisse à Lima, le samedi 21 mars 2020, 540 réponses ont déjà été reçues. Ce nombre est en constante augmentation.

Plusieurs autres vols de retour sont prévus. Les destinations seront annoncées lorsque les clarifications techniques des vols seront terminées et que nos représentants auront été informés.

A l'heure actuelle, le plus grand défi est d'amener, à temps, à l'aéroport les touristes dispersés dans le pays. Les liaisons routières et aériennes dans le pays sont souvent restreintes ou complètement interrompues. Au Pérou, par exemple, les habitants et les touristes ont besoin de "laissez-passer" pour se rendre d’un point A à un point B en passant les points de contrôle. Les touristes suisses bloqués à Cusco et Arequipa doivent donc être acheminés à Lima par un vol intérieur affrété par l'ambassade de Suisse.

Campagne de retour sans précédent

Les efforts pour organiser de tels vols est considérable. Une opération de retour n'est réussie que si toutes les parties prenantes dans le pays de départ et en Suisse travaillent ensemble de manière non bureaucratique, créative et orientée vers des solutions. L'objectif principal du DFAE est clair : ramener en Suisse le plus grand nombre possible de citoyens bloqués. Dès demain, une soixantaine de collaborateurs du DFAE travailleront à Berne à la mise en œuvre de cette opération de retour sans précédent.

Helpline EDA : le nombre d'employés a quadruplé

Depuis le début de la crise du COVID 19, le DFAE exploite 24h/24h une ligne d'assistance téléphonique afin de fournir aux touristes suisses à l'étranger le meilleur soutien possible. Le nombre d'employés assigné à cette ligne d'assistance a quadruplé. La ligne d'assistance téléphonique reçoit jusqu'à 1000 appels téléphoniques et plus de 1500 courriels par jour. Les représentations suisses à l'étranger soutiennent également sur place, autant que les circonstances difficiles le permettent, les touristes. Le DFAE est en contact étroit avec les voyagistes, les compagnies aériennes et les pays voisins afin de relever ensemble les grands défis.

Coordination avec les pays voisins

Le DFAE est en contact étroit avec les centres de crise d'autres pays, en particulier nos pays voisins. Cette coopération du DFAE se poursuit depuis le début de la crise du COVID-19. Une bonne coordination internationale (échange mutuel de places libres) doit permettre au plus grand nombre de citoyens de rentrer en Suisse.

21.03.2020 – 18.00

L’AFS, une organisation interculturelle d'échange d'étudiants qui s'adresse dans le monde entier aux familles d'accueil et aux étudiants en échange, organise des vols de retour pour les 120 à 150 étudiants qui sont encore à l'étranger. L’AFS invite les parents à les contacter (adresse électronique hallo@afs.ch ou bonjour@afs.ch) afin de préparer le retour des étudiants et ainsi éviter une double réservation. Certains étudiants ayant séjourné aux États-Unis dans le cadre d'un programme d'échange ont déjà pu rentrer en Suisse. La Direction consulaire du DFAE est en contact avec l'AFS.

21.03.2020 – 16:00

En raison de la fermeture des frontières et des restrictions de voyage, des milliers de voyageurs suisses à l'étranger sont toujours bloqués. Lors d'une conférence de presse, Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises (KMZ), a expliqué les trois phases de la stratégie de retour que le DFAE poursuit afin de rapatrier les voyageurs suisses bloqués. La première phase est le voyage de retour indépendant sur des vols commerciaux. «La deuxième phase a déjà commencé. C'est le départ organisé», souligne le chef du KMZ. «Les Suisses en détresse devraient continuer à essayer de rentrer en Suisse sur des vols commerciaux». Ces vols existent toujours, a déclaré Hans-Peter Lenz. «Les possibilités de retour sont de plus en plus limitées, mais nous supposons toujours que les touristes feront tout leur possible pour profiter des offres existantes».

Le DFAE a obtenu une vue d'ensemble de la situation des touristes suisses et a jusqu'à présent organisé le voyage de retour dans trois cas. Déjà ce soir, un groupe arrivera à Genève via Londres grâce à un voyage de retour organisé depuis Recife au Brésil. Les destinations prioritaires sont en cours de définition sur la base des informations disponibles. «Les premiers vols seront effectués vers l'Amérique latine la semaine prochaine, sous réserve de l'obtention des autorisations d'atterrissage. Des vols supplémentaires seront organisés au cours des deux prochaines semaines». 

La troisième phase de la stratégie de retour du DFAE prévoit que les citoyens suisses qui ont décidé de rester sur leur lieu de voyage ou dont le retour ne peut être organisé par le DFAE seront pris en charge par les représentations suisses pour une aide directement depuis le terrain.

Pour que le DFAE puisse apporter un soutien rapide et ciblé aux voyageurs suisses, il est nécessaire de disposer d'informations actualisées. Le responsable du KMZ a donc souligné que tous les voyageurs suisses doivent s'inscrire sur l’application «Travel Admin» du DFAE avec leur nom, leur numéro de contact et leur lieu de séjour.   

21.03.2020 – 14.15

Les ressortissants suisses peuvent rentrer en Suisse depuis le Brésil

Neuf ressortissants et ressortissantes suisses ont pu prendre l'avion assurant la liaison de Recife (Brésil) à Londres dans la nuit de samedi à samedi. Ils attendent actuellement leur vol de correspondance à l’aéroport d’Heathrow et atterriront à Genève ce soir.

Le groupe de Suisses et de Suissesses se trouvait à bord du bateau de croisière «Silver Shadow», qui a jeté l'ancre au large de Recife au début de la semaine et a été placé en quarantaine. Selon les derniers contacts, le groupe est en bonne santé et se réjouit de retourner en Suisse.

Le retour à Londres par vol charter a été organisé par la Suisse en coopération avec les autorités britanniques. Le DFAE tient à remercier les autorités britanniques pour avoir offert des places sur le vol charter et pour leur bonne coopération et leur assistance en faveur des touristes suisses. Ce départ organisé est un vol commercial. À deux exceptions près, le groupe a payé ses billets d'avion.

Le DFAE est en contact étroit avec les services partenaires d'autres pays (à savoir nos pays voisins). La coopération du DFAE avec les centres de crise étrangers se déroule très bien depuis le déclenchement de la crise du Coronavirus. Cette coopération est un élément clé pour assurer le retour en Suisse du plus grand nombre possible de concitoyens.

21.03.2020 – 11.00

Le DFAE a connaissance de l'hospitalisation d'une personne de nationalité suisse à Marseille. Le DFAE s'occupe de cette personne dans le cadre de la protection consulaire. Le Consulat général de Suisse à Marseille est en contact avec les autorités locales. Pour des raisons de protection des données et des personnes, aucune autre précision ne peut être donnée.

21.03.2020 – 08.30

Le DFAE ramène des touristes suisses d'Amérique latine

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) organise le retour de touristes suisses d'Amérique latine en collaboration avec la compagnie aérienne Edelweiss. Deux vols charters sont prévus pour les mardi et mercredi prochains, les 24 et 25 mars 2020. Ils devraient ramener en Suisse environ 630 personnes bloquées au Pérou et en Colombie.

 

Le Conseil fédéral Cassis remercie le Centre de gestion des crises (KMZ) via Twitter. © DFAE

L'épidémie de Covid-19 constitue un défi majeur pour chaque personne et pour l'Etat, en Suisse et à l'étranger. Des dizaines de milliers de touristes et d'hommes d'affaires suisses à l'étranger ont été surpris par les mesures prises en raison de la propagation rapide de l'épidémie (fermeture des frontières, annulation des vols, etc.). Le 19 mars 2020, le conseiller fédéral et ministre des affaires étrangères Ignazio Cassis a appelé tous les voyageurs suisses se trouvant actuellement à l'étranger à rentrer en Suisse immédiatement avant que la mobilité ne devienne encore plus difficile. Le DFAE tient à remercier tous ceux qui, malgré des circonstances difficiles, ont déjà organisé leur propre voyage de retour. La responsabilité personnelle de chaque concitoyen et concitoyenne est fixée par la loi.

Cependant, tout le monde n'a pas pu organiser le voyage de retour avec l'aide d'une agence de voyage ou directement avec une compagnie aérienne. Dans certains cas, en raison de l'évolution de la situation locale et des déplacements, il n'était plus possible d'organiser le voyage de retour de manière indépendante. «J'ai par conséquent chargé notre Centre de gestion des crises (KMZ) de prendre en charge l'organisation des voyages de retour», explique le chef du DFAE, le conseiller fédéral Ignazio Cassis.

Ces derniers jours, le DFAE, en collaboration avec des voyagistes et des associations de voyages, a cherché intensivement des moyens d'atteindre les touristes bloqués afin de les rapatrier en Suisse. Grâce à la collaboration éprouvée avec Swiss et Edelweiss, une première solution a été trouvée pour l'Amérique latine.

Le DFAE a affrété deux avions. Ces derniers doivent se rendre dans les capitales de Bogota (Colombie) et Lima (Pérou) mardi et mercredi. «Mon département est en train d'obtenir les permis d'atterrissage nécessaires auprès des autorités compétentes. Cela nous permettra de ramener, comme prévu, nos citoyens qui ne pouvaient plus organiser leur propre voyage de retour». Dès le lundi 23 mars, le DFAE va en outre créer la capacité de retour pour une centaine de touristes suisses bloqués au Costa Rica.

Autres vols prévus

L’organisation d'autres voyages de retour sera prévue par la suite. Le DFAE examine également la possibilité de coopérer avec ses pays voisins, afin de s'offrir mutuellement des places libres. La Confédération préfinancera ces vols charters. Les touristes devront payer un billet d'avion et donc supporter eux-mêmes une partie des coûts.

Le DFAE part du principe qu'il y a actuellement encore plusieurs dizaines de milliers de Suisses à l'étranger. Seules 7710 personnes se sont inscrites sur l'application «Travel Admin» du DFAE. «Afin de pouvoir contacter toutes les personnes concernées, je demande aux intéressés de s'inscrire immédiatement sur l'application «Travel admin». C'est la seule façon de pouvoir se faire une idée de la situation dans le monde», souligne le conseiller fédéral Cassis.

Le DFAE invite donc tous les touristes suisses encore à l’étranger à enregistrer leur nom, leur numéro de contact et leur lieu de séjour. Cela permettra au DFAE d’apporter une aide plus rapide et plus ciblée. Le DFAE demande également à ceux qui sont déjà rentrés en Suisse d'annuler l'enregistrement de leur voyage sur l’application.

La Suisse a déjà organisé des voyages retour ces dernières semaines. Par exemple, les passagers d'un bateau de croisière ont été ramenés des États-Unis grâce à une étroite collaboration avec l'Allemagne. En coopération avec la France, le DFAE a rapatrié des ressortissants suisses de Wuhan (Chine).

20.03.2020 – 20.00

14 vols au départ du Maroc

Au cours des quatre derniers jours, le DFAE à Berne et l'ambassade de Suisse au Maroc, en collaboration avec le ministère marocain des Affaires étrangères, ont organisé le voyage de retour de plusieurs centaines de ressortissants suisses et de passagers d'autres pays. Au total, 14 vols ont été effectués en collaboration avec les compagnies aériennes Swiss, Edelweiss et Easyjet. En outre, l'ambassade a soutenu de nombreux ressortissants suisses bloqués avec leurs véhicules à la frontière de Ceuta et a répondu à des centaines de demandes individuelles. Le DFAE à Berne et la représentation suisse au Maroc continueront à s'occuper des ressortissants suisses bloqués.

 

Un tweet de l'ambassadeur de Suisse au Maroc, Guillaume Scheurer. © DFAE

20.03.2020 – 19.00

Conseils aux voyageurs – France

Afin d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus (COVID-19), le Gouvernement français a ordonné d’éviter les voyages à l'intérieur de la France. Sont exclus de cette interdiction:

  • les personnes qui peuvent prouver qu'elles doivent se déplacer pour des raisons professionnelles, y compris pour les frontaliers
  • les personnes qui doivent se déplacer pour des raisons médicales
  • les personnes qui doivent se déplacer pour des raisons familiales urgentes
  • les personnes qui doivent se déplacer pour d’autres raisons de nécessité
  • les ressortissants suisses se trouvant dans un pays tiers qui rentrent en Suisse en passant par la France

Les groupes de personnes susmentionnés doivent être en mesure de démontrer les raisons de leur déplacement. Le site Internet du Gouvernement français fournit des informations sur la manière de démontrer l'urgence.

Ces dispositions s'appliquent également à l'entrée et à la sortie de France. D’autres mesures sont possibles.

20.03.2020 – 18.00

L'ambassade de Suisse à Varsovie organise avec succès des voyages de retour

En Pologne, le «lockdown» est en vigueur depuis une semaine. Depuis lors, les frontières ont été fermées. Une quarantaine de citoyens et citoyennes suisses se sont inscrits auprès de l'ambassade de Suisse. L'ambassade a pu faire en sorte que la plupart d'entre eux rentrent en Suisse par différents itinéraires terrestres et grâce aux derniers vols commerciaux. Des échanges avec le ministère polonais des affaires étrangères et une compagnie aérienne ont permis aux autres suisses de rentrer grâce aux avions prévus pour ramener des ressortissants Polonais de Suisse vers la Pologne.

20.03.2020 - 15.30

Lors d’une conférence de presse, le Conseil fédéral a encore souligné la difficulté de circulation des personnes dans le monde. La situation ne s’améliore pas. «Tout se ferme au niveau international et ça va très loin», a-t-il expliqué.

Le Conseil fédéral s’est dit concerné par les centaines de Suisses et Suissesses se trouvant bloqués à l’étranger. S’il a rappelé son annonce faite en début de semaine pour engager les voyageurs à rentrer par leurs propres moyens, il assure que ce problème n’est pas laissé de côté. Le conseiller fédéral Ignazio Cassis suit cela de très près.

Le Département des affaires étrangère DFAE et ses représentations travaillent de manière forte et continue afin d’étudier toutes les possibilités pour apporter un soutien aux personnes qui n’ont pas d’alternative et qui souhaiteraient rentrer malgré tout.

Le DFAE a par ailleurs publié une liste de questions et de réponses fréquemment posées et à consulter en ligne.

20.03.2020 – 15.00

Le DFAE en contact avec les voyageurs suisses à l'étranger - par exemple via la Helpline du DFAE © DFAE

19.03.2020 – 18.00

Les voyageurs suisses à l'étranger doivent s'inscrire sur l’application « Travel Admin »

En début de semaine, le Conseil fédéral a appelé les voyageurs suisses à rentrer rapidement chez eux. Afin de mieux soutenir les personnes qui sont encore bloquées à l'étranger, elles doivent s'inscrire très rapidement sur l’application « Travel Admin » du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Le DFAE dispose d'informations sur la localisation et l'adresse de contact d’une partie des voyageurs suisses se trouvant actuellement à l'étranger. L’inscription sur la « Travel Admin App » permet au DFAE de contacter les personnes inscrites et de leur fournir des informations.

Dans le même temps, tous les voyageurs suisses qui sont déjà rentrés doivent supprimer leur inscription au voyage sur l’application. Cela évitera au DFAE de prendre des mesures inutiles.

En début de semaine, le Conseil fédéral a déconseillé les voyages non urgents à l'étranger. Il a appelé les ressortissants à rentrer rapidement en Suisse. Il incombe aux voyageurs d'organiser le voyage de retour avec l'aide d'une agence de voyage ou directement auprès d’une compagnie aérienne. Le DFAE contribue au voyage de retour, entre autres, en apportant son aide pour l'obtention des autorisations d'atterrissage, en prolongeant les délais de correspondance ou en fournissant des informations par l'intermédiaire des représentations suisses sur place. Si un retour indépendant n'est pas possible malgré tous les efforts, le DFAE examinera les possibilités d'un retour organisé.

19.03.2020 – 14.00

Les mesures de restrictions aux frontières et du trafic international se durcissent toujours plus.  La Suisse privilégie une approche de responsabilité individuelle, comme rappelé lundi par le Conseil fédéral. Le DFAE peut apporter un soutien aux citoyens helvétiques sans possibilité de retour, dans le cadre légal fixé par la Loi sur les suisses de l’étranger. La situation internationale provoquée par le coronavirus complexifie l’action. « Le DFAE se trouve dans une situation extraordinaire. Il travaille 24 heures sur 24 et s’engage de manière forte et continue pour aider les Suisses et les Suissesses qui se trouvent bloqués à l’étranger», explique Serge Bavaud, chef suppléant du Centre de gestion des crises au Département fédéral des Affaires étrangères DFAE. «Le personnel dans les représentations suisses à l’étranger travaille malgré les nombreuses restrictions en vigueur». La Suisse privilégie une approche de soutien coordonnée et fixe des priorités. Le DFAE est en contact étroit et permanent avec les voyagistes et agents de voyage, les autres pays et les centres de crise de nos pays voisins ainsi qu’avec des compagnies.

18.03.2020 – 15.00

A l'exception des pays voisins de la Suisse, le DFAE ne publie plus, dans ses conseils aux voyageurs, d'informations spécifiques sur les restrictions d'entrée et de sortie et les restrictions de circulation à l'intérieur des différents pays. Les mesures de lutte contre la propagation du coronavirus étant en constante évolution, les conseils aux voyageurs ne peuvent être mis à jour en temps utile. Le DFAE fournit des informations générales sur le coronavirus dans le focus "Nouveau coronavirus (COVID-19)".

Depuis le 13 mars 2020, le Conseil fédéral déconseille les voyages non urgents à l'étranger. À partir du 16 mars 2020, il est recommandé aux Suisses de l'étranger de rentrer chez eux par des moyens commerciaux ou personnels tant que cela est encore possible. Il y a un risque d'être bloqué à l'étranger.

17.03.2020 – 18.00

Soutien aux Suisses de l'étranger : le conseiller fédéral Ignazio Cassis discute des activités en rapport avec COVID-19 au Centre de gestion des crises

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a discuté aujourd’hui des activités en rapport avec COVID-19 au Centre de gestion des crises (KMZ). Le KMZ coordonne tous les moyens déployés par la Confédération lorsque des ressortissants suisses à l'étranger se trouvent dans une situation de crise ou d'urgence et ont besoin d'aide. Dans le cadre de COVID-19, le KMZ a, entre autres, organisé le rapatriement de ressortissants suisses de la ville chinoise de Wuhan.

Lors de sa visite au KMZ, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a souligné l'appel du Conseil fédéral à ce que les touristes et les voyageurs d'affaires suisses reviennent désormais en Suisse et organisent leur voyage de retour de manière indépendante. Il a également conseillé aux personnes de s'inscrire sur l’application Travel Admin lorsqu'elles voyagent à l'étranger. Elle fournit des informations et des services utiles qui ne sont pas seulement utiles en cas de crise.

17.03.2020 – 12.00

Des touristes suisses peuvent revenir du Maroc

En raison de la crise COVID-19, de nombreux touristes suisses dans le monde - par centaines dans certains pays - sont confrontés à un défi pour leur retour en Suisse. 

Le Maroc est un exemple actuel. Des milliers de touristes étrangers sont affectés, dont plusieurs centaines de voyageurs suisses. Le DFAE et l’ambassade de Suisse au Maroc suivent la situation de manière attentive. Le DFAE est en contact étroit avec les autorités marocaines pour faciliter un retour en Suisse, particulièrement en ce qui concerne l’octroi des autorisations de vols. Ceci a nécessité des démarches politiques. Cet engagement a porté ses fruits et dès aujourd’hui au moins 5 vols affrétés par des compagnies basées en Suisse peuvent être effectués. Des vols supplémentaires sont prévus par ces compagnies aériennes durant le courant de la semaine. L’Ambassade de Suisse au Maroc est en contact régulier avec les touristes suisses et les a informés de ces possibilités de retour. Il s’agit de vols commerciaux. Les voyageurs suisses sont responsables d’effectuer les réservations nécessaires et de prendre à leurs charges les frais correspondants.

D’une manière générale, la loi sur les Suisses de l'étranger (LSEtr) prévoit que toute personne porte elle-même la responsabilité lors de la préparation et l'exécution d'un séjour à l'étranger ou lors de l'exercice d'une activité à l'étranger. 

De cette responsabilité personnelle découle le fait que, dans une situation de crise, les ressortissants suisses à l'étranger doivent s'informer en tout temps et de manière indépendante sur la situation actuelle, notamment par le biais des médias, des communications des autorités locales, des sites internet des autorités sanitaires, de l'OFSP (COVID-19) et du DFAE (conseils aux voyageurs).

Il est également attendu que les personnes concernées entreprennent des démarches de manière indépendante pour trouver des solutions alternatives (hébergement à l'hôtel, changements de réservation, annulations, options de retours alternatifs) avec l'aide de leur propre assurance de voyage, compagnie aérienne et tour-opérateur.

Selon la LSEtr, les ressortissants suisses ne peuvent pas revendiquer le droit à un départ organisé d'une zone de crise ou d'une situation de crise.

La Confédération peut apporter, dans la mesure de ses possibilités et dans le respect du principe de proportionnalité, une aide et un soutien subsidiaire dans la mesure du possible. La Confédération ne peut pas ignorer les dispositions des autorités locales; celles-ci doivent être respectées par les voyageurs.

16.03.2020 – 17.00

Contrôles aux frontières avec l'Allemagne, l'Autriche, la France et l'Italie

La Suisse contrôlera désormais également les frontières avec l'Allemagne, l'Autriche et la France. Vendredi déjà, elle a introduit des contrôles aux frontières pour les voyageurs en provenance d'Italie.

Seuls les citoyens suisses, les personnes ayant une autorisation de séjour et les personnes qui voyagent pour des raisons professionnelles seront autorisé à entrer dans le pays depuis les quatre grands pays voisins. Les personnes en situation d'absolue nécessité peuvent également entrer. Le transit et le trafic de marchandises sont toujours autorisés. Ces mesures servent à protéger la population suisse et à maintenir la capacité du système de santé.

Les contrôles aux frontières font partie des mesures renforcées décidées par le Conseil fédéral a renforcées en raison de la propagation accélérée du coronavirus, afin de protéger la population. Le gouvernement suisse a reclassé la situation en Suisse comme une situation exceptionnelle en vertu de la loi sur les épidémies.

15.03.2020 – 19.00

Restrictions lors du passage de la frontière avec l’Allemagne

En raison de la pandémie due au coronavirus, l'Allemagne ferme en grande partie ses frontières avec la Suisse, la France, l'Autriche et le Danemark. Les mesures doivent entrer en vigueur à partir de 8 heures du matin le 16 mars 2020, a annoncé le ministre allemand de l'Intérieur Horst Seehofer lors d'une conférence de presse. "Les contrôles aux frontières qui auront lieu à partir de demain entraîneront des restrictions du trafic transfrontalier", a déclaré M. Seehofer. La circulation des marchandises et le passage des frontaliers resteront possibles, a-t-il souligné. Toute personne n'ayant pas de raison valable d'aller en Allemagne se verra refuser l'entrée sur le territoire.

14.03.2020 – 15.00

Le gouvernement autrichien a émis un avertissement aux voyageurs pour la Suisse en raison de la propagation du coronavirus. Entre autres, le trafic aérien et ferroviaire vers la Suisse sera suspendu à partir de minuit le 16 mars 2020.

Le DFAE a pris connaissance des mesures annoncées par le gouvernement autrichien, qui s’inscrivent dans un contexte de dialogue et coopération entre Etats voisins pour endiguer la propagation du Coronavirus. Le chef du DFAE, conseiller fédéral Ignazio Cassis, a eu un contact téléphonique à ce sujet avec son homologue autrichien (jeudi dernier).

La Suisse observe les effets des mesures prises par les autorités autrichiennes.

13.03.2020 – 16.30

Le 11 mars 2020, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que l'épidémie actuelle de coronavirus peut être qualifiée de pandémie. Aujourd'hui, il existe un risque d'infection par le virus dans toutes les régions du monde. Le Conseil fédéral déconseille donc jusqu'à nouvel ordre les voyages non urgents à l'étranger.

Les ressortissants suisses qui se trouvent à l'étranger doivent se conformer aux instructions et recommandations des autorités locales. Dans l’autre sens, le Conseil fédéral attend des voyageurs étrangers qu'ils respectent les prescriptions et recommandations en vigueur en Suisse.

12.03.2020 – 14.15

Le DFAE a pris connaissance des mesures annoncées par le Président des Etats-Unis d’Amérique en ce qui concerne les conditions d’entrée sur le territoire américain. Les aspects pratiques de mise en œuvre de ces mesures relèvent de la compétence des autorités américaines. Le DFAE, avec l’ambassade de Suisse aux Etats-Unis, analyse les conséquences liées à ces restrictions.

12.03.2020 – 13.30

Quatre Suisses et trois ressortissants allemands, embarqués sur le bateau de croisière «Grand Princess» situé au large de San Francisco, sont rentrés aujourd'hui en Suisse. Les passagers ont été rapatriés par les autorités américaines par le biais d’un vol organisé vers l’Europe. Les quatre ressortissants suisses, accompagnés des trois ressortissants allemands, ont ensuite été ramenés en Suisse via Kiev (Ukraine) par un vol organisé par la Confédération. Les conditions imposées en l’espèce exigeaient un vol non commercial.

Le groupe est arrivé à Berne au petit matin du 12 mars. Les ressortissants allemands ont été pris en charge par l'ambassade d'Allemagne à Berne. Les ressortissants suisses sont en bonne santé. Ils ont pu retourner chez eux. Le soutien aux ressortissants suisses a été assuré dans le cadre de la protection consulaire. Cette action a pu être mise en œuvre grâce à la bonne coopération entre les différents États concernés.

11.03.2020 – 14.00

Le DFAE n'a pas connaissance de cas d'infection de ressortissants suisses à l'étranger. Les représentations suisses restent ouvertes et fonctionnent normalement. C'est ce qu'a déclaré Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE lors d'une conférence de presse.

Suite à l'annonce de restrictions supplémentaires en Italie, le DFAE a modifié hier à nouveau ses conseils aux voyageurs pour tenir compte de ces nouvelles restrictions. Les conseils aux voyageurs du DFAE se concentrent sur les informations relatives à la situation en matière de sécurité dans les domaines de la politique et de la criminalité dans un pays. «Ils ne donnent pas de recommandations concernant les risques pour la santé», a déclaré Hans-Peter Lenz. Cela relève de la compétence et de la responsabilité de l'Office fédéral de la santé publique.

Le chef du KMZ a souligné que les voyagistes et les assureurs décident de leur propre chef de leurs offres ainsi que d’une éventuelle couverture des coûts si un voyage devait être annulé. M. Lenz a exprimé sa compréhension face à des situations dans lesquelles l’annulation d’un voyage entraîne des coûts. Il a toutefois indiqué que cette question devait être réglée entre l'organisateur de voyages et le client ou entre la compagnie d'assurance et le client.

Lors de la conférence de presse, le directeur de l'Administration fédérale des douanes, Christian Bock, a par ailleurs annoncé que la Suisse fermerait temporairement neuf postes frontières vers l'Italie. Ceci afin de mieux contrôler le trafic de transit aux autres postes frontières.

10.03.2020 – 16.00

Le DFAE adapte les conseils aux voyageurs pour l'Italie

Afin d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus (COVID-19), le Gouvernement italien a ordonné d’éviter les voyages à l'intérieur de l'Italie. Sont exclus de cette règle:

  • les personnes qui peuvent prouver qu'elles doivent se déplacer pour des raisons professionnelles
  • les personnes qui doivent effectuer des visites familiales urgentes
  • les personnes qui doivent se déplacer pour des raisons médicales
  • les touristes qui retournent à leur lieu de résidence en Italie ou à l'étranger

Ces dispositions s'appliquent également à l'entrée et à la sortie d'Italie. D’autres mesures sont possibles.

Au niveau suisse, l'Office fédéral de la santé publique OFSP informe la population sur le coronavirus (COVID-19) et émet des recommandations de voyage si nécessaire. Les informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) doivent également être prises en compte. En outre, il est toujours conseillé de discuter des questions de santé avec un médecin.

Les conseils aux voyageurs du DFAE se concentrent quant à eux sur les informations relatives à la sécurité dans les domaines de la politique et de la criminalité. Ils contiennent une évaluation des risques et recommandent certaines mesures de précaution.

10.03.2020 – 14.30

Le personnel suisse du bureau nord-coréen pour l’aide humanitaire arrivé en Suisse

Deux collaborateurs du bureau de la DDC pour l’aide humanitaire situé à Pyongyang sont rentrés, aujourd’hui, en Suisse. Le ministère des affaires étrangères de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a organisé, le 9 mars 2020, un vol à destination de Vladivostok pour les étrangers souhaitant quitter le pays. Le personnel suisse du bureau de coopération et leurs familles ont ainsi pu être rapatriés via Moscou.

«Le voyage s'est bien passé et heureusement, tout le monde va bien. Nous devons maintenant être patients. Mais j'espère que les conditions sur place nous permettront de reprendre rapidement le travail à Pyongyang», a déclaré le chef du bureau de coopération à son arrivée en Suisse.

En raison de réglementations restrictives en matière d'entrée et d'importation en RPDC mises en place afin d’endiguer la propagation du coronavirus, le DFAE a décidé, fin février, de suspendre de manière temporaire ses activités humanitaires en RPDC. Le DFAE reprendra ses activités humanitaires dès que les conditions seront revenues à la normale. Du personnel local assurera, entre-temps, le fonctionnement minimal du bureau de coopération.

09.03.2020 – 13.00

COVID-19: Nouveaux conseils aux voyageurs pour l'Italie

Afin d’endiguer la propagation du COVID-19, le gouvernement italien a décidé de mettre en quarantaine plusieurs régions du pays. Depuis le 8 mars 2020, les autorités italiennes recommandent également d'éviter tous déplacements non urgents dans les régions touchées. Les régions touchées par la quarantaine sont énumérées sur le site Internet du ministère italien de la santé.

Si vous prévoyez un voyage en Italie, informez-vous au préalable auprès de votre voyagiste concernant la faisabilité de votre séjour et auprès de l'ambassade d'Italie à Berne ou du ministère italien de la santé à Rome sur les mesures préconisées. Et suivez sur place les instructions des autorités.

Pour la Suisse: l'OFSP a la compétence d’informer la population sur la propagation du COVID-19 et d'émettre des recommandations concernant les voyages. Les «conseils aux voyageurs» du DFAE se concentrent, quant à eux, sur les informations relatives à la sécurité dans les domaines de la politique et de la criminalité. Les recommandations de l'OFSP sont relayées par le DFAE via ses conseils aux voyageurs.

08.03.2020 – 18.00

La frontière entre la Suisse et l'Italie reste ouverte pour les travailleurs frontaliers

L’Italie a confirmé à la Suisse que la frontière entre les deux pays restait ouverte pour les travailleurs frontaliers. L’information a été annoncée par le Ministre des affaires étrangères italien Luigi Di Maio à son homologue le conseiller fédéral Ignazio Cassis lors d’un entretien téléphonique. Le ministère des affaires étrangères italien a confirmé cette nouvelle dans un communiqué de presse.

Tous les travailleurs peuvent continuer à se déplacer pour exercer leur activité professionnelle, que ce soit entre les régions italiennes ou entre la Suisse et l’Italie. La pérennité du système de santé tessinois devrait ainsi être assurée.

08.03.2020 – 09.00

Mesures restrictives en Italie

Dans un tweet, le porte-parole du Conseil fédéral a informé aujourd'hui que le Conseil fédéral suit de près les développements en Italie. Le Conseil fédéral est en contact avec les autorités tessinoises et italiennes afin de revoir en permanence ses mesures en réponse à ces événements.

Le Consulat général de Suisse à Milan est en contact avec les ressortissants suisses dans le nord de l'Italie. Le DFAE suit de près la situation et clarifie actuellement les détails afin de fournir ultérieurement des informations dans les Conseils aux voyageurs du DFAE pour l'Italie.

07.03.2020 – 10.00

Le bateau de croisière «Grand Princess» a été arrêté au large des côtes californiennes, aux États-Unis. Des symptômes ont été détectés chez des passagers et des membres d'équipage. Le Consulat général de Suisse à San Francisco est en contact avec les autorités locales. Il a été confirmé au DFAE que quatre ressortissants suisses se trouvent à bord du bateau.

06.03.2020 – 16.00

Assistance internationale

La Suisse soutient la lutte internationale contre l'épidémie à hauteur de neuf millions CHF, dont cinq millions sont dévolus à la recherche et quatre millions aux organisations internationales du domaine de la santé.

05.03.2020 – 17.00

Israël impose des restrictions d'entrée pour les voyageurs en provenance de Suisse

À partir du 6 mars 2020, de nouvelles restrictions d'entrée sont appliquées pour les voyageurs qui ont séjourné en Suisse pendant 14 jours avant d'entrer en Israël:

  • les personnes ayant la citoyenneté israélienne et/ou un permis de séjour en Israël sont soumises à une quarantaine obligatoire de 14 jours à leur domicile.
  • tous les autres voyageurs en provenance de la Suisse ne peuvent entrer en Israël que s'ils peuvent prouver qu'ils disposent d'un lieu de quarantaine dans un ménage privé en Israël.

Veuillez prendre note des informations fournies par le Ministère israélien de la santé et contactez l’ambassade d'Israël à Berne si vous avez des questions.

05.03.2020 – 16.30

Les conseils aux voyageurs du DFAE et COVID-19

Au niveau fédéral, l'Office fédéral de la santé publique OFSP informe la population sur le coronavirus et émet des recommandations de voyage. Les conseils aux voyageurs du DFAE, quant à eux, se concentrent sur les informations relatives à la sécurité dans les domaines de la politique et de la criminalité. Le DFAE relaie les recommandations de l'OFSP dans ses conseils aux voyageurs. Ces derniers ne comprennent toutefois pas d'informations sur les réglementations d'entrée ou sur les maladies au niveau des différents pays.

De nombreux États ont décrété des mesures à l'entrée de leur territoire. Il s'agit, par exemple, de contrôles de la température corporelle, de fermetures de frontières, de quarantaines ou d'interdictions d'entrée pour les personnes venant d'un pays où des cas de COVID-19 se sont déclarés. Dans le pays de destination, les autorités locales peuvent également ordonner spontanément des mesures telles que le bouclage des villes ou des restrictions aux déplacements. Avant de partir, les voyageurs peuvent contacter l'ambassade ou le consulat de leur pays de destination pour obtenir des informations sur les mesures qui y sont actuellement en vigueur.

Les voyageurs et les personnes séjournant à l'étranger peuvent être confrontés à des difficultés lors de leur retour en Suisse, telles que des restrictions imposées par les compagnies aériennes ou des formalités d'entrée dans les pays de transit.

04.03.2020 - 14.30

Le bateau de croisière Aida Aura, transportant trois ressortissants suisses, a été brièvement bloqué à Haugesund, en Norvège, le lundi 2 mars. Un cas suspect de coronavirus a été détecté à bord mais le soupçon n'a pas été confirmé. Tous les tests ont été négatifs et l'Aura d'Aida a quitté Haugesund hier mardi.

Le DFAE, avec les représentations à l'étranger et la Centrale de gestion des crises, suit de très près la situation dans le monde entier et travaille en étroite collaboration avec l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et les unités organisationnelles concernées de l'administration fédérale. Le DFAE n'a actuellement pas connaissance de ressortissants suisses à l'étranger qui seraient touchés par la situation, a déclaré Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises du DFAE lors d'une conférence de presse à Berne le 4 mars.

03.03.2020 – 16.00

Le bateau de croisière Aida Aura, qui est actuellement amarré au large de la ville norvégienne de Haugesund, est soupçonné d'être infecté par le COVID-19 et la représentation suisse à Oslo est en contact avec les autorités locales. Selon la compagnie maritime, trois ressortissants suisses se trouveraient à bord du navire.

29.02.2020 – 14.00

Das EDA beobachtet die Entwicklung bezüglich der Ausbreitung des neuen Coronavirus genau. Sämtliche Vertretungen der Schweiz im Ausland sind geöffnet und sind für Schweizer Bürgerinnen und Bürger erreichbar, die sich im Ausland aufhalten oder dort leben, sagte Hans-Peter Lenz, Chef des Krisenmanagementzentrums KMZ des EDA, an einer Medienkonferenz in Bern. Die Schweizer Vertretungen und die Helpline des EDA haben in den letzten Tagen hunderte von Anfragen besorgter Bürgerinnen und Bürger entgegengenommen und beantwortet.

«Glücklicherweise müssen derzeit keine Repatriierungen geplant oder durchgeführt werden», sagte Lenz. Er machte darauf aufmerksam, dass Reisende über Vorbereitung und Durchführung einer Reise letztlich nach eigenem Ermessen und in Eigenverantwortung entscheiden. Gemäss dem Auslandschweizergesetz können Schweizer Staatsangehörige kein Anrecht auf eine organisierte Ausreise aus einem Krisengebiet geltend machen. Selbstverständlich aber leistet das EDA Schweizer Staatsangehörigen im Ausland in Krisensituationen Beistand im Rahmen des Möglichen, unterstrich der Chef des KMZ.

28.02.2020 – 18.00

La fermeture des frontières de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) pour éviter une propagation du coronavirus (COVID-19) sur son territoire entrave sérieusement les activités du bureau humanitaire de la Direction du développement et de la coopération (DDC) à Pyongyang. L’acheminement de matériel humanitaire dans le pays n’est plus possible. L’ensemble du personnel du bureau, y compris les expatriés, ont été mis en quarantaine depuis le 31 janvier 2020.

En raison des réglementations restrictives actuelles de la RPDC en matière d'entrée et d'importation, une rotation du personnel suisse sur place n'est actuellement pas possible. Le DFAE a donc décidé de suspendre temporairement ses activités humanitaires en RPDC. Dès que les conditions en RPDC reviendront à la normale, le DFAE reprendra son travail humanitaire.

26.02.2020 – 11.30

Plusieurs clients de l’hôtel «Palace Adeje» sur l'île de Tenerife ont été testés positifs au nouveau coronavirus COVID-19. Les autorités locales ont ordonné une mesure de quarantaine pour l’ensemble de l'hôtel. Des clients suisses sont présents dans l'hôtel. Ils sont en bonne santé et se conforment aux instructions des autorités.

Le DFAE est en contact avec les ressortissants suisses, dont il a connaissance, par e-mail et par téléphone. De concert avec les représentations suisses en Espagne, il suit également de près la situation et son évolution dans le pays et dans l'hôtel touché. Il est également en contact étroit avec les autorités espagnoles.

25.02.2020 – 17:00

Premier cas confirmé en Suisse

Le nouveau coronavirus COVID-19 a été détecté chez une personne du Tessin. Cette personne a été hospitalisée et isolée ; son état de santé est bon. Il s’agit ainsi du premier cas confirmé en Suisse.

Les personnes en contact étroit avec la personne malade seront informées et mises en quarantaine. Le canton et la Confédération prennent toutes les mesures pour prévenir la transmission du virus. Il s’agit, notamment, d’identifier d’autres personnes pouvant avoir été en contact avec le patient afin de les placer en quarantaine et de surveiller leur état pendant les 14 prochains jours.

Ce premier cas diagnostiqué en Suisse ne change rien à l’évaluation du risque : le nouveau coronavirus ne représente, actuellement, qu’un risque modéré pour la population suisse.

Communiqué Office fédéral de la santé publique

25.02.2020 – 16:00

Dans un hôtel de l'île canarienne de Tenerife, un client a été testé positif au coronavirus. Les autorités locales ont donné des instructions pour protéger les autres clients de l'hôtel. L'ambassade de Suisse à Madrid est en contact avec les autorités espagnoles compétentes et s'efforce actuellement de déterminer si des clients suisses se trouvent dans l'hôtel.

24.02.2020 – 13:30

Les représentations suisses en Italie répondent à de nombreuses questions des ressortissants suisses

Le DFAE ne dispose actuellement d'aucune information faisant état de ressortissants suisses qui seraient touchés par des problèmes de santé en Italie ou qui séjourneraient dans les zones interdites. C'est ce qu'a déclaré le chef du Centre de gestion des crises du DFAE (KMZ), Hans-Peter Lenz, lors de la conférence de presse de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Depuis hier, les représentations suisses à Rome et à Milan répondent sur place aux questions des ressortissants suisses, tant par téléphone que par écrit. La principale préoccupation de ces personnes est de savoir si les frontières avec la Suisse resteront ouvertes ou s'il est prévu de les fermer. La Helpline du DFAE reçoit également des demandes de renseignements de citoyens préoccupés par la situation en Italie. Elle répond à ces demandes 24h/24h.

Dans l'arrondissement consulaire du Consulat général de Milan, on compte actuellement près de 33’000 ressortissants suisses inscrits au registre des étrangers. La circonscription consulaire couvre les régions de l'Emilie-Romagne, du Frioul-Vénétie Julienne, de la Ligurie, de la Lombardie, du Piémont, du Trentin-Haut-Adige, du Val d'Aoste et de la Vénétie. Environ 50’000 ressortissants suisses sont actuellement enregistrés dans toute l'Italie.

Les représentations sont en train d'informer de manière proactive la communauté suisse par courriel et sur leurs sites web. Elles vont recommander aux voyageurs et aux ressortissants suisses locaux de consulter les sites Internet spécialisés, par exemple ceux de l'OFSP, pour s'informer de la situation et de suivre les instructions des autorités locales.

21.02.2020 – 14.30

Les Suisses rapatriés de Wuhan sont bientôt de retour chez eux

Un nouveau rapatriement de Suisses de la région de Hubei est en cours. Cinq ressortissants suisses et deux de leurs proches chinois ont en effet décidé de quitter la région affectée par le coronavirus, placée sous quarantaine. Ils ne pouvaient pas partir par leurs propres moyens en raison des restrictions imposées par les autorités chinoises.

L’ambassade de Suisse en Chine était en contact régulier, voire quotidien avec eux après le déclenchement de l’épidémie, afin de s’assurer de leur bonne santé et de leur état d’esprit dans ces circonstances difficiles.

Les sept personnes ont quitté Wuhan par avion cette nuit et sont arrivés à Paris à 10h30. Après avoir été pris en charge à l’aéroport, ils sont en route vers la Suisse, où ils sont reçus par les médecins cantonaux et placés en quarantaine pendant 14 jours à leur lieu de résidence.

Ce retour a été préparé par le Centre de gestion des crises du DFAE (le KMZ) et les ambassades de Suisse à Paris et à Pékin, en étroite collaboration avec les autorités françaises et chinoises.

Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises du DFAE (KMZ), a déclaré aujourd'hui lors d'une conférence de presse que l’action, qui a demandé un effort logistique important, avait été un succès. Il a également saisi cette occasion pour remercier toutes les personnes impliquées.

Un premier rapatriement avait été organisé depuis le Hubei et Wuhan il y a trois semaines par le DFAE avec l’aide des autorités françaises et chinoises. Cinq citoyens suisses et leurs trois plus proches parents chinois avaient ainsi pu quitter Wuhan le 1er février.

Les mesures de quarantaine sévères et l’isolement imposé à la région ne leur permettaient pas de trouver une solution pour s’en aller. Ils avaient été placés en quarantaine à leur arrivée près de Marseille pour 14 jours, puis ont pu rentrer chez eux, en bonne santé, le 16 février.

Un autre retour avait ensuite été organisé avec la Chine et le Canada pour un citoyen binational suisso-canadien le 11 février. Il a été placé en quarantaine de 14 jours à son arrivée sur une base militaire dans la province de l’Ontario.

21.02.2020 – 10.30

Cinq ressortissants suisses sont actuellement rapatriés de la région du Hubei

Cinq ressortissants suisses et deux de leurs proches chinois sont actuellement rapatriés de la région du Hubei, en Chine, par un vol organisé par la France (vol direct Wuhan-Paris). Ils ont souhaité quitter la région, placée sous une stricte quarantaine par les autorités depuis le 23 janvier 2020.

Leur retour est assuré par le Centre de gestion des crises du DFAE (KMZ) et les ambassades de Suisse à Pékin et à Paris, conformément au cadre légal en vigueur.

Cette fois-ci, la France n’a pas prévu de mesure de quarantaine pour les ressortissants étrangers sur territoire français. Les 7 passagers ont donné leur accord par écrit aux conditions formulées par les autorités françaises et suisses pour un départ organisé vers la France et leur arrivée en Suisse.

A leur arrivée à Paris, ils seront pris en charge et ramenés en Suisse. Ce voyage est organisé par le DFAE avec des partenaires au sein de la Confédération (DDPS et OFSP) ainsi qu’avec les cantons dans lesquels ils retournent. De retour en Suisse, ces sept personnes seront soumises à une période de quarantaine.

21.02.2020 – 10.00

Les deux passagers suisses rentrent en Suisse

Les deux ressortissants suisses qui se trouvaient à bord du navire de croisière «Diamond Princess» ont été débarqués aujourd'hui. Ils sont en bonne santé et se préparent à rentrer en Suisse. L'ambassade de Suisse à Tokyo est régulièrement en contact avec eux.

20.02.2020 – 14.00

Les passagers suisses peuvent quitter le bateau de croisière

Pour les passagers du paquebot «Diamond Princess», les autorités japonaises ont imposé une quarantaine de 14 jours au début du mois de février 2020. La quarantaine a pris fin le 19 février.

Les autorités japonaises ont maintenant commencé à débarquer les passagers. Cette procédure prendra plusieurs jours et relève de la responsabilité des autorités locales.

L'ambassade de Suisse à Tokyo est en contact régulier avec les deux ressortissants suisses concernés sur du «Diamond Princess» par courrier électronique et par téléphone. Ils sont en bonne santé.

Tous les passagers sont étroitement surveillés par les autorités sanitaires japonaises.

19.02.2020 – 18.00

La Suisse reporte la tenue du sommet ministériel sur la sécurité des patients

Le sommet ministériel sur la sécurité des patients, qui devait avoir lieu les 27 et 28 février à Montreux, est reporté à une date ultérieure. En raison de l’épidémie de covid-19, la présence de plusieurs participants s’avère indispensable dans leur pays respectif. C’est pourquoi la Suisse a pris la décision de différer la tenue du sommet. Des professionnels de la santé ainsi que des décideurs politiques du monde entier étaient attendus pour débattre de la qualité des soins et des mesures à mettre en œuvre.

19.02.2020 – 12.30

Uhr Das EDA steht in Kontakt mit den Schweizer Staatsangehörigen in China, die sich dort bei eine Schweizer Vertretung angemeldet haben. Es hat vom offenen Brief einiger Schweizer Staatsangehöriger zur Kenntnis genommen und wird diesen so rasch wie möglich beantworten. Das EDA und die Vertretungen in China verstehen die Situation der Schweizer Staatsangehörigen in China. Die Schweizer Botschaft in Beijing und die Generalkonsulate unterstützen die rund 3500 in China angemeldeten

Schweizerinnen und Schweizern bei Bedarf im Rahmen des konsularischen Schutzes und lassen ihnen auf direktem Weg Informationen über die aktuelle Lage und weitere Informationsquellen (z.B. Reisehinweise des EDA, Reiseempfehlungen des BAG) zukommen. Dies wird von den Schweizer Bürgerinnen und Bürgern sehr geschätzt.

«Vielen herzlichen Dank für die Nachfrage der Situation. Alle Betroffenen sind bei guter Gesundheit und stolz auf die Mitgliedschaft in der grossen Schweizer Familie»

In zwei Videos hat sich der Schweizer Botschafter in Beijing, Bernardino Regazzoni, jüngst an die Schweizer Bürgerinnen und Bürger in China gewendet und erläutert, was die Schweizer Vertretungen für sie unternehmen. Zuvor schon haben die Schweizer Vertretungen bereits mehrere Rundschreiben an angemeldete Personen verschickt und die Schweizer Staatsangehörigen, die sich auf der Travel-Admin-Plattform angemeldet haben, kontaktiert.

Schweizer Staatsangehörige können sich auch an die Helpline EDA wenden, die rund um die Uhr in Betrieb ist und Anfragen entgegen nimmt.

Message de l'Ambassadeur Bernardino Regazzoni
«Ich habe die Solidaritätserklärung vom Botschafter Regazzoni im Gruppenchat gepostet. Die Erklärung wurde erfreut und dankbar aufgenommen. Das ist ein gutes Zeichen der Schweiz. Der Dank geht an Botschafter Regazzoni, die Botschaft und die Schweiz, auch von unserer Seite»

Sie können Sich und Ihre Angehörigen für Auslandreisen registrieren. Nutzen Sie die Online-Registrierung, um die Daten Ihrer Touristen-, Besuchs- und Geschäftsreisen ins Ausland (Kurzzeitaufenthalte) zu erfassen. Diese Angaben werden dem Eidgenössischen Departement für auswärtige Angelegenheiten dazu dienen, Sie besser lokalisieren und kontaktieren zu können, wenn sich im Ausland eine schwere Krise ereignet.

19.02.2020 – 12 Uhr

Das EDA steht in Kontakt mit den Schweizer Staatsangehörigen in China, die sich dort bei eine Schweizer Vertretung angemeldet haben. Es hat vom offenen Brief Kenntnis genommen einiger Schweizer Staatsangehöriger zur Kenntnis genommen und wird ihn so rasch wie möglich beantworten. Das EDA und die Vertretungen in China verstehen die Situation der Schweizer Staatsangehörigen in China. Die Schweizer Botschaft in Beijing und die Generalkonsulate

unterstützen die rund 3500 in China angemeldeten Schweizerinnen und Schweizern bei Bedarf im Rahmen des konsularischen Schutzes und lassen ihnen auf direktem Weg Informationen über die aktuelle Lage und weitere Informationsquellen (z.B. Reisehinweise des EDA, Reiseempfehlungen des BAG) zukommen. Dies wird von den Schweizer Bürgerinnen und Bürgern sehr geschätzt.

17.02.2020 – 16.00

Le DFAE est en contact avec les ressortissants suisses en Chine

Actuellement, environ 3500 ressortissants suisses sont enregistrés auprès des représentations suisses en Chine. Le DFAE est en contact avec eux. L’ambassade de Suisse en Chine et les consulats généraux apportent aux citoyens, si besoin, le soutien nécessaire dans le cadre de la protection consulaire.

Cela s’applique également aux citoyens suisses qui se trouvent encore dans la région du Hubei et dans la ville de Wuhan. Le DFAE est en contact régulier avec ces personnes et dans une certaine mesure quotidiennement.

Les ressortissants suisses en Chine qui se sont inscrits auprès d'une représentation suisse ont été informés jusqu'à présent par plusieurs circulaires. Ces derniers ont également attiré leur attention sur le fait que les ressortissants suisses qui souhaitent quitter le pays doivent préparer et effectuer le voyage sous leur propre responsabilité.

En outre, les citoyens suisses en Chine qui se sont inscrits sur la plate-forme Itineris ont été informés des recommandations pour les voyageurs de l’Office fédéral de la santé publique et des conseils aux voyageurs du DFAE par le biais de plusieurs communications. Les informations sur les voyages sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.

16.02.2020 – 15.30

Les cinq ressortissants suisses et leurs trois proches parents chinois qui avaient été placés en quarantaine au sud de la France à leur retour de la province de Hubei sont bien rentrés en Suisse, et sont en bonne santé.

Le DFAE a organisé leur voyage de retour par bus depuis Aix-en-Provence, avec l’aide de partenaires au sein de la Confédération. 6 des 8 personnes ont souhaité profiter de cette offre et sont arrivées dimanche 16 février 2020 en Suisse.

Sur place, elles ont été accompagnées par l’équipe du consulat général à Marseille, qui est restée en contact avec elles durant tout leur séjour. Le consul général de Suisse a pu leur rendre visite à plusieurs reprises et leur a par exemple apporté des livres. Ils ont également pu communiquer sans problème avec leurs proches pendant cette période de quarantaine.

16.02.2020 – 14.00

Le couple suisse à bord du Diamond Princess est toujours en bonne santé. Ils sont heureux que la quarantaine prenne bientôt fin et ont organisé leur retour en Suisse.

14.02.2020 – 16.00

Les ressortissants suisses qui se trouvent actuellement en quarantaine en France devraient pouvoir rentrer en Suisse dimanche. Ils se portent bien, a déclaré Serge Bavaud, chef suppléant du Centre de gestion des crises (CMC) du DFAE lors d'une conférence de presse de l'Office fédéral de la santé publique.

Le DFAE a organisé un voyage de retour pour les Suisses et leurs proches parents placés en quarantaine au sud de la France. Au terme de la période de quarantaine, six des huit personnes seront ramenées en Suisse en bus.

En contact avec les ressortissants suisses en Chine...

En Chine, environ 3 500 ressortissants suisses sont enregistrés auprès des représentations suisses, y compris dans la région de Hubei et dans la ville de Wuhan. L'ambassade et les consulats sont en contact avec eux et leur apportent leur soutien sous forme de protection consulaire si nécessaire.

...et sur les bateaux de croisière

Le couple suisse, qui se trouve actuellement sur le bateau de croisière en quarantaine à Yokohama, se porte bien. Le DFAE est en contact avec eux et leur envoie tout ce dont ils ont besoin via les autorités japonaises. Il appartient aux autorités japonaises de décider de la date de fin de la période de quarantaine sur le navire.

En Asie, d'autres navires de croisière ont également été mis en quarantaine ou ne peuvent pas faire escale dans les ports prévus en raison de réglementations restrictives imposées par les autorités locales. Le DFAE suit la situation des navires de croisière en étroite collaboration avec leurs représentations étrangères. Lorsque des ressortissants suisses parmi les passagers ont besoin d'une assistance, le DFAE apporte son aide via la protection consulaire si nécessaire.

Le "Coronavirus" devient "COVID-19"

Lors de la conférence de presse, l'Office fédéral de la santé publique a annoncé que l'Organisation mondiale de la santé OMS avait changé le nom du coronavirus. Le nouveau nom officiel du virus est désormais "COVID-19". CO signifie corona, VI signifie virus, D signifie maladie et 19 signifie l'année de son apparition.

14.02.2020 – 11.00

Situation des navires de croisière dans la région asiatique

Dans le cadre de la crise du coronavirus, le DFAE suit, en étroite collaboration avec ses représentations à l'étranger, la situation des navires de croisière qui ne peuvent pas faire escale ou sont mis en quarantaine dans la région asiatique en particulier en raison de réglementations restrictives imposées par les autorités locales.

Lorsque des ressortissants suisses se trouvant parmi les passagers ont besoin d'une assistance, le DFAE leur apporte son soutien via la protection consulaire.

13.02.2020 – 13.30

Les ressortissants suisses qui se trouvent sur le bateau de croisière à Yokohama se portent bien, compte tenu des circonstances.

Questions au Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE.

De quelle manière êtes-vous en contact avec les deux ressortissants suisses qui sont en quarantaine sur le bateau de croisière ?
La représentation suisse au Japon est en contact régulier avec les deux personnes par e-mail, Skype et téléphone. Les personnes, au vu des circonstances, sont en bonne santé. et Elles peuvent contacter la représentation à tout moment si nécessaire.

Pouvez-vous vous assurer que les deux Suisses reçoivent les choses (médicaments, livres, etc.) dont ils ont besoin ?
La représentation suisse au Japon veille, par l'intermédiaire des autorités japonaises compétentes, à ce que le couple suisse reçoive ce dont il a besoin.

Quand la quarantaine doit-elle prendre fin ?
Cette décision relève de la responsabilité des autorités japonaises.

11.02.2020 – 14:15

Sur le bateau de croisière actuellement mis en quarantaine à Yokohama en raison de cas suspects de coronavirus, d'autres cas d'infection ont été confirmés, selon le ministère japonais de la santé.

Les deux ressortissants suisses qui se trouvent sur le navire sont toujours en bonne santé. Le DFAE est en contact régulier avec eux.

07.02.2020 – 14:45

Lors de la conférence de presse de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE, a expliqué la situation actuelle des Suisses de l'étranger.

Selon Hans-Peter Lenz, le DFAE n'a pas connaissance d'autres demandes de ressortissants suisses de quitter le pays. Les représentations suisses en Chine peuvent être contactées si des ressortissants suisses le souhaitent. Cela s'applique également aux personnes originaires de la Principauté du Liechtenstein. Un navire de croisière est en quarantaine à Yokohama et un autre à Hong Kong. Les ressortissants suisses à bord du navire dans le port de Yokohama se portent bien. Il n'y a pas de Suisses sur le navire au large de Hong Kong.

Utiliser des vols commerciaux

Le chef de la KMZ a souligné que les personnes en Chine qui souhaiteraient quitter le pays peuvent le faire actuellement par les vols commerciaux. Et de rappeler que les ressortissants suisses sont les premiers responsables de leur propre voyage de retour. «Selon la situation, il n'est pas exclu que la Suisse ne puisse apporter qu'un soutien limité ou pas de soutien du tout», a déclaré M. Lenz.

Les ressortissants suisses à Marseille sont en bonne santé

Le week-end dernier, cinq ressortissants suisses et trois de leurs proches parents chinois ont été rapatriés de Chine dans un avion français. Hans-Peter Lenz a remercié les autorités françaises pour leur soutien lors de ce départ. Les ressortissants suisses, qui sont actuellement en quarantaine près de Marseille, se portent bien. Le consul général de Suisse a pu leur rendre visite à plusieurs reprises et a leur a par exemple apporté des livres. Ils ont également pu communiquer sans problème avec leurs proches. «Ils sont tous en bonne santé», mais a-t-il ajouté, «peut-être pas tous très heureux d’être retenus si longtemps». Ils se réjouissent tous de rentrer en Suisse, dans une semaine environ, après la fin de la période de quarantaine. Le DFAE prépare actuellement le voyage de retour de six personnes, deux d'entre elles ayant souhaité poursuivre leur voyage individuellement.

06.02.2020 – 10:30

Les passagers du navire de croisière « Diamond Princess » retenu dans le port de Yokohama ont été placés en quarantaine pour quatorze jours. Leur prise en charge est assurée par les autorités sanitaires japonaises.

L’Ambassade de Suisse à Tokyo est en contact avec les autorités japonaises et suit l’évolution de la situation. Elle est également en contact avec les deux ressortissants suisses présents à bord. Ils se portent bien.

Par ailleurs, selon les indications des autorités locales, aucun Suisse ne se trouve à bord du navire de croisière amarré dans le port de Hong Kong.

05.02.2020 – 12:00

Deux navires de croisière sont actuellement en quarantaine en raison de cas suspects au large de Hong Kong et dans le port de Yokohama. Le DFAE clarifie la situation. Selon les autorités japonaises, deux ressortissants suisses se trouvent à bord du navire au large de Yokohama.

Le DFAE est en contact avec les autorités compétentes et suit l'évolution de la situation.

04.02.2020 – 18:00

Le DFAE a mis à jour ses conseils aux voyageurs pour la Chine. Outre les recommandations de l'Office fédéral de la santé publique OFSP, les conseils aux voyageurs mentionnent également les éventuelles mesures prises par les autorités chinoises pour endiguer la propagation du nouveau coronavirus (2019-nCoV). Dans ce contexte, plusieurs compagnies aériennes ont suspendu leurs vols vers la Chine et il faut s'attendre à ce que d'autres compagnies aériennes le fassent également.

Les voyageurs décident en dernier ressort de la préparation et de la réalisation d'un voyage et ce, selon leur propre appréciation et sous leur propre responsabilité. Il en va de même si quelqu'un décide de quitter le pays. Les conseils aux voyageurs indiquent, par exemple, de se renseigner sur les possibilités de transport local sur place ou de contacter le voyagiste. Si quelqu'un souhaite quitter le pays, il doit utiliser les moyens de transport commerciaux existants.

03.02.2020 – 19:00

La Direction du développement et de la coopération (DDC) soutient à hauteur de 600’000 francs la lutte contre le coronavirus dans les pays asiatiques touchés et menacés, en particulier dans les régions et les communes chinoises. Elle répond ainsi à l’appel lancé par le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et appuie l’OMS en Chine et par l’intermédiaire du Bureau régional pour le Pacifique occidental de l’organisation. Ces fonds sont engagés par les domaines Coopération globale et Aide humanitaire de la DDC.

Contribution du domaine Coopération globale

Avec ce montant, le domaine Coopération globale augmente de 300’000 francs son engagement financier auprès du Bureau de l’OMS en Chine et du Bureau régional de l’OMS pour le Pacifique occidental. Depuis 2019, la DDC aide la Chine et les pays riverains des «nouvelles routes de la soie» (Belt and road initiative) à renforcer les capacités locales de prévention et de maîtrise des épidémies. L’enveloppe de quelque 250’000 francs déjà mise à disposition englobe la transmission d’informations et la détection du virus, la tenue d’un tableau de bord pour le compte de l’ONU ainsi que des études sur les répercussions économiques dans les pays concernés. Ce montant supplémentaire de 300’000 francs vise à répondre aux besoins de disponibilité opérationnelle des pays de la région, y compris du Vietnam, du Laos et du Cambodge.

Contribution de l’Aide humanitaire

L’Aide humanitaire soutient le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à hauteur d’un montant supplémentaire de 300’000 francs. Avec ses 192 Sociétés nationales et plus de 13 millions de volontaires, le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge est le plus grand réseau humanitaire au monde et bénéficie d’un ancrage local. La Société nationale du pays touché apporte sur place une aide rapide et pragmatique avant, pendant et après une crise ou une catastrophe. Grâce à ses liens sociaux et culturels avec les populations, elle joue un rôle décisif dans le contrôle de la propagation du virus. L’appel d’urgence doit favoriser une large communication sur les risques liés au virus, et renforcer l’engagement et la disponibilité des Sociétés locales de la Croix-Rouge. La Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) assure une coordination étroite avec les institutions nationales (ministères de la santé) et internationales (OMS, UNICEF, etc.) compétentes et avec les plateformes inter-agences régionales afin que la réponse internationale apportée à la crise soit la plus efficace possible.

03.02.2020 – 16:00

Les ressortissants suisses qui avaient quitté Wuhan par avion dans la nuit de samedi à dimanche ont été hébergés après leur rapatriement, dans un logement près de Marseille, où ils reçoivent des soins médicaux appropriés. Le ministère français de la santé est responsable de leur prise en charge.

Le consulat général de Suisse à Marseille est en contact avec les personnes concernées. Les ressortissants suisses, placés en quarantaine, sont tous en bonne santé. Le DFAE ne dispose d'aucune indication concernant des cas de maladie parmi eux.

02.02.2020 – 14:30

Cinq citoyens suisses et leurs trois plus proches parents chinois ont pu quitter Wuhan sur un vol opéré par le gouvernement français dans la nuit de samedi à dimanche et ont atterri dimanche en début d’après-midi sur un aérodrome militaire près de Marseille.

Le DFAE a préparé le départ volontaire de ces personnes en étroite collaboration avec les gouvernements français et chinois. Deux passagers ont décidé, peu avant le départ, de rester sur place.

«Herzlichen Dank für Ihre unermüdliche Hilfe! Wir konnten direkt miterleben was es für ein Privileg ist, den Schweizer Pass zu besitzen!»
Schweizer Bürger vor der Ausreise aus Wuhan

Accord par écrit

Tous les passagers ont donné leur accord par écrit aux conditions formulées par les autorités françaises pour un départ organisé. Les autorités françaises sont responsables des procédures et des mesures médicales auxquelles les personnes rapatriées devront s’astreindre. Ces personnes doivent se soumettre à une mesure de quarantaine qui va durer 14 jours.

Le DFAE et l'OFSP continueront à coopérer avec les autorités françaises aussi longtemps que nécessaire. Le DFAE, par l'intermédiaire de son consulat général à Marseille, veillera à ce que les ressortissants suisses et les membres de leur famille puissent bénéficier d'un soutien si nécessaire.

Remerciement aux autorités françaises

En raison du nombre relativement faible de ressortissants suisses et de leurs proches parents concernés dans ce cas, le DFAE a donné la priorité à la coopération avec des pays tiers pour mettre sur pied un départ organisé. Ces pays, eu égard au nombre plus élevé de leurs ressortissants concernés, doivent et peuvent déployer davantage de moyens. Dans le cas présent, la Suisse remercie les autorités françaises pour leur soutien en faveur de nos ressortissants.

Le DFAE va continuer à suivre de près la situation concernant la propagation du coronavirus et prendra, en cas de besoin, les mesures nécessaires.

© DFAE

Bundesrat Ignazio Cassis dankt Frankreichs Aussenminister und den französischen Behörden für die Unterstützung bei der Ausreise der Schweizer Staatsangehörigen aus Wuhan. Die Ausreise aus China war von der Schweiz und Frankreich in enger Zusammenarbeit vorbereitet worden.

31.01.2020 – 14:30

Succès du DFAE: les ressortissants suisses peuvent quitter la province du Hubei

Les efforts du DFAE pour organiser le départ des ressortissants suisses de la province chinoise du Hubei portent leurs fruits: les citoyens suisses qui souhaitent quitter le pays peuvent prendre un avion pour la France ce week-end. «La France est prête à emmener avec elle les personnes qui ont été proposées par la Suisse», a déclaré Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises KMZ du DFAE, lors de la conférence de presse de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) à Berne. «Il appartient maintenant aux personnes concernées de décider si elles veulent ou non accepter cette offre», a déclaré M. Lenz. Le DFAE a mis en place un autocar pour emmener les citoyens suisses, qui souhaitent quitter le pays, au consulat français de Wuhan. Les sièges restants peuvent également être utilisés par les ressortissants d'autres pays, a déclaré le chef du KMZ. Dans ce cas, la Suisse pourrait également apporter une contribution pour d'autres États. 

Vol probablement ce week-end

Quatorze ressortissants suisses avaient demandé à la représentation suisse à Pékin l'autorisation de quitter le pays. Dix d'entre eux envisagent maintenant d'accepter l'offre de quitter le pays.

La date du vol doit encore être confirmée, a déclaré M. Lenz. Selon l'état actuel de la planification, l'avion décollera pour la France probablement dans la nuit de samedi à dimanche.

Après leur arrivée, les passagers seront maintenus en quarantaine pendant quatorze jours, probablement dans le sud de la France. «Les citoyens suisses qui souhaitent accepter l'offre de quitter le pays ont pris note du fait que cette quarantaine est en place», a déclaré le chef du KMZ.

Environ 4000 ressortissants suisses enregistrés en Chine

Le registre des Suisses de l'étranger recense actuellement 4112 ressortissants suisses et les membres de leur famille, dont certains sont des ressortissants étrangers, en Chine. Le plus grand nombre d'entre eux est enregistré à Hong Kong, qui a été jusqu'à présent beaucoup moins touché par le coronavirus.

Dix ressortissants suisses vivent dans la province de Hubei. La moitié d'entre eux n'étaient pas dans le pays le 23 janvier lorsque Wuhan a été mis en quarantaine. Le DFAE avait également été contacté par des ressortissants suisses séjournant temporairement dans la province de Hubei.

31.01.2020 – 14:00

Conférence de presse, 31 janvier 2020, 14:00

  • Pascal Strupler, directeur OFSP
  • Daniel Koch, chef de la division Maladies transmissibles, OFSP
  • Virginie Masserey, division Maladies transmissibles, OFSP
  • Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises du DFAE

29.01.2020 – 18:00

Nous examinons plusieurs options en vue d’un départ organisé de ressortissants suisses
Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises du DFAE
Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE
Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE © DFAE

Hans-Peter Lenz, chef du Centre de gestion des crises (KMZ) du DFAE à Berne, explique les mesures prises pour permettre aux ressortissants suisses qui le souhaitent de quitter la région de la ville chinoise de Wuhan.

Quelles sont les directives et les considérations dont le DFAE (KMZ) doit tenir compte en priorité pour déterminer les options possibles en vue d’un départ organisé des ressortissants suisses?

Lorsque le nombre de Suisses et Suissesses concernés est relativement faible, nous examinons en premier lieu les possibilités de collaboration avec des États partenaires qui peuvent et doivent engager davantage de moyens parce qu’ils comptent sur place un plus grand nombre de ressortissants. La Suisse doit aussi prendre en considération le fait que les États partenaires ne disposent pas de capacités illimitées et que la mise en œuvre pratique, par exemple sur le plan logistique, est complexe pour toutes les parties. De plus, il y a bien sûr aussi les directives et les instructions des autorités locales, auxquelles les États projetant des départs organisés doivent se conformer.

Deux aspects doivent encore être mentionnés dans ce contexte: premièrement, le DFAE se doit de porter assistance, dans la mesure du possible, aux ressortissants suisses à l’étranger lors de situations de crise. Cette aide est prévue par la loi sur les Suisses de l’étranger. Selon cette loi, les ressortissants suisses ne peuvent toutefois pas faire valoir de droit à une évacuation organisée d’une région de crise. Deuxièmement, un départ organisé se fait toujours sur une base volontaire et implique pour les bénéficiaires des coûts et le respect de certaines contraintes. Les ressortissants suisses qui bénéficient d’une évacuation organisée par un État partenaire peuvent, par exemple, se voir contraints de respecter ses instructions et ses conditions, notamment en ce qui concerne les règles de quarantaine.

Où les ressortissants suisses peuvent-ils obtenir des informations du DFAE sur leur situation ?

Les ressortissants suisses de passage ou enregistrés en Chine peuvent s’adresser en tout temps à l’Ambassade de Suisse à Pékin, à l’un des consulats généraux ou à la Helpline DFAE.

En quoi la situation à Wuhan est-elle particulière?

Cette situation est unique dans la mesure où une ville de 11 millions d’habitants a été mise en quarantaine. Les personnes qui se trouvent à Wuhan – Chinois ou étrangers – sont confinées dans la ville et ne peuvent pas la quitter jusqu’à nouvel ordre.

Comment le DFAE est-il en contact avec les autorités chinoises et les États partenaires?

Par l’intermédiaire de l’Ambassade de Suisse à Pékin, le DFAE entretient des contacts réguliers avec les ressortissants suisses dont il sait qu’ils séjournent actuellement dans des régions mises sous quarantaine. Certains d’entre eux se trouvent à Wuhan et veulent quitter la Chine car ils se sentent de moins en moins en sécurité.

Les départs organisés de ressortissants étrangers se font en collaboration et en coordination avec les autorités chinoises, qui mettent tout en œuvre pour enrayer la propagation du coronavirus 2019-nCoV. Elles appliquent de ce fait des conditions sévères, qui ont un impact sur le départ de ressortissants étrangers et le retardent dans certains cas. L’Ambassade de Suisse à Pékin suit avec attention les mesures de gestion de crise prises par les autorités locales et s’emploie, avec les États partenaires, à ce que les départs puissent avoir lieu le plus rapidement possible.

Comme le nombre de ressortissants suisses souhaitant quitter Wuhan et la région concernée est relativement faible, la Suisse collabore avec les États partenaires qui peuvent et doivent engager davantage de moyens parce qu’ils comptent sur place un plus grand nombre de ressortissants. Tant l’ambassade à Pékin que la centrale à Berne sont en contact avec les représentants des États partenaires en vue de mettre en œuvre concrètement une éventuelle évacuation organisée de ressortissants suisses.

 

 

29.01.2020 – 14:30

Aucun ressortissant suisse contaminé par le virus jusque-là!

Depuis que le nouveau coronavirus a été détecté pour la première fois, plusieurs milliers de cas de maladie confirmés par des analyses de laboratoire ont été recensés. Plus de 100 patients sont décédés à ce jour. Entretemps, le virus a également fait son apparition dans d’autres pays.

Sa propagation est aussi source d’inquiétude pour les citoyens et citoyennes suisses. Le DFAE ne dispose pour l’heure d’aucune information faisant état de ressortissants suisses touchés par la maladie en Chine. Le DFAE recommande aux ressortissants suisses qui voyagent ou résident à l’étranger de s’informer sur le coronavirus 2019-nCoV sur les sites Internet spécialisés ou auprès des autorités locales et de demander conseil à leur médecin de famille ou à un institut de médecine des voyages.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) dispose de l’expertise médicale en la matière et publie des informations régulièrement mises à jour sous ce lien.

Le DFAE suit l’évolution de la situation

Le DFAE suit également de près l’évolution de la situation en Chine et est en contact permanent avec ses représentations à l’étranger. L’Ambassade de Suisse à Pékin entretient quant à elle des contacts réguliers avec les ressortissants suisses qui se trouvent actuellement dans les régions mises sous quarantaine.

Certains des citoyens suisses présents en Chine souhaitent quitter le pays. Le DFAE examine les options possibles en vue de leur départ et il est en contact avec les autorités chinoises et d’autres États ayant des ressortissants en Chine, par l’intermédiaire de l’Ambassade de Suisse à Pékin. Il échange en permanence avec les États partenaires afin de discuter des modalités d’une possible évacuation de ressortissants suisses.

La loi sur les Suisses de l’étranger (LSEtr) prévoit que le DFAE porte assistance, dans la mesure du possible, aux ressortissants suisses à l’étranger lors de situations de crise. Ces derniers ne peuvent toutefois pas prétendre de droit à une évacuation organisée d’une région de crise. Lorsque cela est possible et indiqué, la solution privilégiée consiste à organiser le départ de ressortissants suisses en collaboration avec des États tiers et/ou des organisations internationales.

Conseils aux voyageurs du DFAE et protection consulaire

Les Conseils aux voyageurs du DFAE se concentrent sur les informations relatives à la sécurité dans les domaines de la politique et de la criminalité. Ils fournissent une estimation des risques et recommandent des mesures de précaution. Pour toute information concernant la propagation de maladies et les mesures de protection préconisées, les Conseils aux voyageurs recommandent de s’adresser au personnel médical et aux centres de vaccination.

Conformément à l’ordonnance sur les Suisses de l’étranger (OSEtr), le DFAE peut assister, dans le cadre de la protection consulaire, les ressortissants suisses qui se trouvent en situation de détresse à l’étranger. En cas de maladie, il peut par exemple leur transmettre les coordonnées de services d’urgences, de médecins ou d’hôpitaux.

Conseils aux voyageurs du DFAE

Haut de page