Politique migratoire extérieure

De nombreuses personnes sont assis à une table pour lire ou écrire
De nombreuses personnes sont contraintes de quitter leurs régions d’origine pour diverses raisons économiques, politiques ou sociales. © Keystone

Dans le sillage de la mondialisation et de l’internationalisation croissante de tous les domaines de la vie, les formes de mobilité et les motifs individuels de déplacement se diversifient et gagnent en complexité. À côté de la mobilité librement choisie, il existe de nombreuses situations de migration et de déplacement forcé.

La Suisse s’engage pour la protection des réfugiés, des personnes déplacées et des migrants ainsi que pour la création des conditions nécessaires au respect et à la protection de leurs droits.

Elle s’implique aussi bien au niveau multilatéral, en participant au dialogue international sur la migration, qu’au niveau bilatéral, notamment dans le cadre de partenariats migratoires.

L’administration fédérale coordonne ses activités au sein de la structure interdépartementale pour la coopération migratoire internationale (structure IMZ), créée par le Conseil fédéral en février 2011.

Politique migratoire extérieure de la Suisse

Mettre à profit les opportunités inhérentes à la migration, relever les défis de manière constructive et dans un esprit de partenariat – la Suisse s’efforce de mettre en œuvre une politique migratoire extérieure globale et cohérente

Partenariats migratoires

Les partenariats migratoires sont un instrument de la politique migratoire extérieure de la Suisse.

Faits et tendances

Chiffres, faits et tendances concernant les flux internationaux de migrants et de réfugiés.

Dialogue international sur la migration

Aborder la migration sous l’angle de la gouvernance mondiale – la Suisse joue un rôle important dans l’élaboration d’un dialogue inclusif et d’une coopération constructive au sein des instances multilatérales.

Protection dans les régions d’origine

Protection des réfugiés et des migrants sur les routes migratoires et dans les régions de premier accueil.