Département fédéral des affaires étrangères DFAE

Inspection de 80 bâtiments endommagés et réhabilitation de plusieurs écoles et hôpitaux

Le 4 août 2020, la capitale libanaise a été secouée par une violente explosion. Depuis lors, 38 membres du Corps suisse d'aide humanitaire (CSA) ont participé aux opérations destinées à surmonter les conséquences immédiates de l’explosion. Ils ont analysé l’état des bâtiments endommagés, apporté leur soutien à deux hôpitaux en matière de soins de santé maternelle et infantile et participé à la remise en état de 19 écolesLe déploiement immédiat prend fin le 5 septembre 2020.

04.09.2020
Trois experts de l'unité d'aide humanitaire sont debout près d'une voiture.

En plus du soutien financier, la Suisse a déjà envoyé plusieurs délégations d'aide humanitaire spécialisées au Liban ces derniers jours. © DFAE

10.09.2020 – 16.00

La mission de l’équipe d’intervention rapide envoyée par l’Aide humanitaire de la Confédération à Beyrouth est terminée. Claude Wandeler, chef suppléant de la Division Moyen-Orient et Afrique du Nord – Humanitaire (MENA-H) évoque son rôle de chef d’équipe et de coordinateur des premières unités envoyées sur place, tout en mettant en lumière la complémentarité entre le travail d’intervention rapide et les projets de coopération que la Suisse mène dans la région.

«La confiance mutuelle et la communication sont le moteur de notre équipe»

04.09.2020 – 15.00

Inspection de 80 bâtiments et remise en état de plusieurs hôpitaux et écoles : l’Aide humanitaire suisse met un terme à son intervention d’urgence à Beyrouth

Pendant un mois, 38 experts du Corps suisse d’aide humanitaire ont participé aux opérations destinées à surmonter les conséquences immédiates de l’explosion du 4 août 2020 dans la capitale libanaise : ils ont analysé l’état des bâtiments endommagés, apporté leur soutien à deux hôpitaux en matière de soins de santé maternelle et infantile et participé à la remise en état de 19 écoles. L’intervention d’urgence de l’Aide humanitaire prend fin le 5 septembre 2020. La poursuite des mesures de soutien sera alors assurée par le bureau de coopération de la DDC, situé dans les locaux de l’Ambassade de Suisse à Beyrouth.

Un mois après l’explosion dévastatrice qui a secoué Beyrouth, les conséquences de la déflagration restent omniprésentes dans la capitale libanaise. Moins de 40 heures après la catastrophe, la Suisse avait envoyé sur place des experts du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA). Au total, cette intervention aura mobilisé 38 membres du CSA. Actuellement, sept membres du CSA se trouvent encore à Beyrouth.

L’explosion survenue dans le port de Beyrouth le 4 août 2020 a coûté la vie à environ 180 personnes et fait plus de 6500 blessés. L’onde de choc de l’explosion a provoqué la destruction de rues entières autour de la zone portuaire et endommagé ou détruit 178 écoles ainsi que plusieurs hôpitaux. Le bâtiment de l’Ambassade de Suisse a également subi d’importants dégâts et l’ambassadrice a été légèrement blessée.

Mesures de soutien : Après l'explosion à Beyrouth, la Suisse a rapidement
Compte tenu de cette situation, l’aide de la Suisse s’est d’abord focalisée sur la structure des bâtiments et les produits dangereux. Elle s’est ensuite tournée vers le secteur de la santé et la reconstruction des écoles publiques.
  • Depuis le 4 août 2020, les experts suisses ont inspecté plus de 80 bâtiments. En collaboration avec les autorités locales, ils ont examiné dans quelle mesure les bâtiments endommagés pouvaient encore être habités sans risque. Le bâtiment de l’Ambassade de Suisse et la résidence ainsi que les appartements des membres du personnel de l’ambassade ont également été inspectés. L’ambassade a pu reprendre ses activités quelques jours après l’explosion. L’ambassadrice suisse et son équipe ont soutenu les membres du CSA lors de leurs interventions à Beyrouth.
  • La Direction du développement et de la coopération (DDC) a en outre envoyé du personnel médical et 1500 kilos de matériel dans la capitale libanaise afin d’aider deux hôpitaux à assurer la prise en charge des mères et de leurs enfants. Un hôpital a déjà pu reprendre pleinement ses activités. L’autre établissement, dont les travaux de réhabilitation sont sur le point d’être terminés, peut quant à lui à nouveau assurer la prise en charge des enfants.
  • Des experts suisses du domaine de la construction participent également à la remise en état de 19 écoles publiques. Celles-ci ont été sélectionnées avec le ministère libanais de l’éducation, une attention particulière étant accordée aux établissements scolaires destinés aux couches sociales les plus pauvres ainsi qu’aux réfugiés syriens et palestiniens. Ce soutien permettra à certaines de ces écoles de reprendre l’enseignement dès fin septembre 2020. La DDC contribue également à un projet de Caritas Suisse à Beyrouth, qui vise à améliorer l’accès à une éducation de qualité. 

Le déploiement immédiat doit être achevé le 5 septembre 2020

Au total, la DDC a débloqué une enveloppe de quelque 6 millions de francs en faveur de la population de Beyrouth. Sur ce montant, 2 millions de francs seront destinés à une aide directe dans le secteur de la santé ainsi que dans celui de l’éducation, tandis que le projet de Caritas Suisse bénéficiera d’une contribution financière de 1 million de francs. Enfin, la Croix-Rouge libanaise et la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) se verront allouer chacune 500'000 francs.

L’intervention d’urgence de l’Aide humanitaire suisse prendra fin le 5 septembre 2020 et les experts du CSA rentreront en Suisse. Le bureau de coopération de la DDC à l’Ambassade de Suisse et un expert suisse de la construction poursuivront l’opération de secours initiée suite à l’explosion de Beyrouth.

28.08.2020 – 11.00

De nombreux hôpitaux ont été endommagés par l’explosion à Beyrouth. Jean-Daniel Junod, infirmier anesthésiste des Hôpitaux Universitaires de Genève, faisait partie de l’unité médicale mère-enfant composée de spécialistes du Corps suisse d’aide humanitaire envoyée sur place. Pour lui, la force de cette unité réside dans l'étroite collaboration avec le personnel local: soutien et assistance sont les maîtres mots pour apporter une aide concrète et durable.

«Les liens créés se poursuivent même après le retour en Suisse»

18.08.2020 – 17.00

Des équipes du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) travaillent à Beyrouth depuis plusieurs jours. Parmi eux, Regina Wenk faisait partie du premier détachement. Cette ingénieure du CSA a travaillé dans de nombreux endroits détruits par des catastrophes. Elle n’hésite pas à pénétrer dans des bâtiments qui ont subis d’importants dégâts. Après son passage, les locataires peuvent au mieux retourner dans leur maison ou alors quitter les lieux. 

Témoignages d'experts à Beyrouth: dialogue avec l'ingénieure Regina Wenk

17.08.2020 – 10.00

La violente explosion a endommagé de nombreux hôpitaux à Beyrouth, dont quatre gravement. 500 lits d'hôpitaux, dont on a un besoin urgent, ne sont pas disponibles. Plus de 120 écoles ont également été endommagées. Outre les soins de santé, la réparation des écoles endommagées est un objectif important pour les experts du Corps suisse d'aide humanitaire, afin de garantir que des milliers d'enfants et de jeunes puissent à nouveau avoir accès à l'éducation.

14.08.2020 – 14.00

L’explosion qui a dévasté la capitale libanaise Beyrouth le 4 août 2020 est d’une ampleur exceptionnelle. Le système de santé a été gravement touché. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a envoyé d’autres membres du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) à Beyrouth les 13 et 14 août 2020. La Suisse a défini deux lignes d’action axées sur la santé et la sécurité des bâtiments.

Explosion à Beyrouth: la santé et la sécurité des bâtiments au cœur de l’aide d’urgence de la Suisse

14.08.2020 – 12.00

La région autour du port et le quartier résidentiel de Karantina à Beyrouth ont été particulièrement endommagés dans l'explosion de la semaine dernière. De nombreux bâtiments ont été complètement détruits, de nombreux appartements et maisons ne sont plus habitables. Les experts suisses du Corps suisse d'aide humanitaire sont toujours en mission dans la capitale libanaise.

12.08.2020 – 11.00

Les experts de l'Aide humanitaire suisse travaillent à Beyrouth depuis plusieurs jours sans interruption. Après l'explosion dévastatrice il y a une semaine, de grandes parties de la capitale libanaise se trouvent toujours sous les décombres. Les deux équipes, comportant des spécialistes des technologies médicales et de la construction, travaillent en étroite collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux. Une tâche difficile et émotionnellement exigeante, capturée dans une galerie de photos.

11.08.2020 – 16.00

Depuis plusieurs jours, deux équipes de l'Aide humanitaire de la Confédération soutiennent la population de Beyrouth, au Liban. Deux équipes composées de spécialistes des technologies médicales et de la construction travaillent en étroite collaboration avec des partenaires libanais et internationaux. Parmi eux, on trouve des ingénieurs et des spécialistes des infrastructures, des experts en logistique, des médecins, un spécialiste des télécommunications et une psychologue.

09.08.2020 – 16.00

Un membre des groupes d'experts de l'aide humanitaire de la Suisse en discussion avec des experts de l'ONU. En arrière-plan, la ville détruite.
Les experts suisses sur le terrain travaillent en étroite collaboration avec des partenaires régionaux et internationaux. © DFAE

Lors d'une conférence internationale des donateurs pour le Liban, la Suisse s'est engagée à verser au moins quatre millions de francs d'aide directe. La contribution de l'aide humanitaire et au développement est destinée aux secteurs de la construction, du logement et de la santé et doit bénéficier en particulier aux groupes de population les plus vulnérables. La vidéoconférence a eu lieu dimanche, à l'invitation du Secrétaire général des Nations unies, António Guterres, et du Président français, Emmanuel Macron. La Suisse était représentée à la conférence par Manuel Bessler, délégué du Conseil fédéral pour l'aide humanitaire. En plus de son soutien financier, la Suisse a déjà envoyé plusieurs équipes d'aide humanitaire spécialisées au Liban ces derniers jours. Deux équipes composées de spécialistes en médecine et en construction sont déjà sur place. Elles travaillent en étroite coordination avec les partenaires libanais et internationaux.

08.08.2020 – 12.00

La Suisse a envoyé une deuxième équipe en renfort pour le Liban. Ce détachement est composé d’une dizaine de personnes. Il s’agit de spécialistes en médecine et en construction du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA). Ils seront accompagnés par des conseillers en places sinistrées issus des troupes de sauvetage de l’Armée (Formation d’application du génie et du sauvetage/NBC). L’Aide humanitaire de la Suisse se concentrera dans les secteurs de l’abris et de la médecine où les besoins sont importants.

07.08.2020 – 15.00

Partie de Suisse, une équipe d’experts est arrivée à Beyrouth le 6 août 2020. Grâce à leurs connaissances spécialisées et à leur expérience, les membres du Corps suisse d’aide humanitaire peuvent fournir une aide rapide sur place et déterminer comment la Suisse peut apporter un soutien complémentaire pertinent. La mission est coordonnée par l’Aide humanitaire de la Confédération (AH), à Berne. Chef d’état-major et chef suppléant de l’AH, Silvio Flückiger explique les étapes à suivre, à partir de la réception des premières informations concernant la catastrophe jusqu’à l’envoi d’une équipe sur place.

«Chaque mission est unique et différente de toutes les autres»

06.08.2020 – 13.00

La Suisse dépêche une équipe d’experts sur place

Une équipe de spécialistes composée notamment d’ingénieurs civils et d’experts en logistique se rend à Beyrouth le 6 août 2020. La Suisse répond ainsi à l’appel à l’aide lancé par les autorités libanaises à la communauté internationale après l’explosion dévastatrice survenue dans la capitale.

À la suite de l’explosion survenue dans le port de Beyrouth qui a coûté la vie à plus 100 personnes, fait des milliers de blessés et causé de nombreux dégâts matériels (bâtiments détruits ou rendus inutilisables), le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) apporte rapidement un soutien sur place. Une équipe d’experts comprenant des membres du Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) et un spécialiste en sécurité du Centre de gestion des crises (KMZ) est actuellement en route pour Beyrouth. L’équipe compte des ingénieurs, des spécialistes en infrastructures, des experts en logistique, un spécialiste en télécommunications et une psychologue. Elle sera notamment chargée d’examiner la stabilité des bâtiments. L’explosion a également endommagé l’Ambassade de Suisse et la résidence de l’ambassadrice suisse. L’équipe d’experts offrira en outre ses services aux autorités libanaises pour évaluer l’état de bâtiments publics (écoles, hôpitaux, etc.).

Trois personnes se rendent à un avion qui se trouve sur le tarmac.
Les membres de l'équipe d'experts montent à bord de l'avion du Service fédéral des transports aériens à Berne, qui les conduit à Beyrouth. © DFAE

Avec une enveloppe de 500’000 francs destinée à la Croix-Rouge libanaise, la Suisse vise à apporter une aide rapide à la population locale. Les membres du CSA procéderont en outre à une évaluation de la situation pour déterminer si un soutien supplémentaire s’avère judicieux. À la demande des autorités libanaises, ce soutien pourrait concerner non seulement les domaines du bâtiment et de l’analyse statique, mais aussi ceux du logement et de la santé (mise à disposition de matériel médical, soutien du personnel soignant sur place).

La représentation suisse à Beyrouth est toujours en train de clarifier si des ressortissants suisses figurent au nombre des victimes de l’explosion survenue le 4 août 2020. À l’heure actuelle, elle n’a pas connaissance d’éventuelles victimes suisses.

05.08.2020 – 16.45

Foto de Monika Schmutz Kirgöz, Ambassadrice suisse au Liban.
Monika Schmutz Kirgöz, Ambassadrice suisse au Liban. © DFAE

Monika Schmutz Kirgöz: «Les scènes auxquelles nous assistons dans les hôpitaux et dans la rue sont indescriptibles»  

L’explosion survenue à Beyrouth a fortement endommagé le bâtiment de l’Ambassade de Suisse et l’ambassadrice Monika Schmutz Kirgöz a été légèrement blessée. Elle estime néanmoins que l’ambassade a eu de la chance dans son malheur.

Mme Schmutz, vous avez été blessée dans l’explosion. Comment allez-vous?

Je vais bien, merci. J’ai certes été légèrement blessée dans l’explosion. On m’a ensuite emmenée à l’hôpital, où des professionnels de la santé m’ont prodigué les soins nécessaires. Je vais bien, compte tenu des circonstances. Les scènes auxquelles nous assistons, dans les hôpitaux et dans la rue, sont indescriptibles et le travail réalisé par le personnel soignant est impressionnant. Il m’inspire le plus profond respect. Un grand mouvement de solidarité s’est immédiatement développé; j’ai moi-même pu le vivre et l’observer hier. Je vous laisse imaginer le tableau: accompagnée de plusieurs collègues, je me suis rendue à pied jusqu’à l’hôpital le plus proche. Toute la rue était jonchée de débris, avec du sang partout.

Ma gratitude est d’autant plus grande que tous les membres de mon équipe et leurs familles sont sains et saufs et que nous avons finalement eu beaucoup de chance dans notre malheur. Mes pensées vont au peuple libanais et, surtout, aux victimes et à leurs familles.

Comment avez-vous vécu la situation hier après-midi?

La situation restera probablement ancrée dans la mémoire de tous ceux qui l’ont vécue, moi y compris. Au moment de l’explosion, j’étais dans mon bureau à l’ambassade. L’onde de choc m’a atteinte de plein fouet et j’ai été littéralement projetée à travers la pièce.

Quelle est la situation actuelle à Beyrouth?

Il y règne toujours une grande confusion. Le bilan actuel des blessés (environ 4000) et des morts (plus de cent) ne cesse de s’alourdir; tous les bâtiments situés à proximité du port sont endommagés. Notre représentation et notre résidence sont situées dans l’est de Beyrouth, à seulement 600 mètres à vol d’oiseau du lieu de l’explosion. C’est ici que les dégâts sont les plus importants.

Nous sommes en contact avec les autorités locales et examinons dans quelle mesure la Suisse peut apporter une aide concrète au Liban. Comme vous le savez, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a annoncé hier soir déjà que la Suisse était prête à soutenir le Liban.

 
Vue des débris à l'intérieur de l'ambassade.
L'ambassade de Suisse a été gravement endommagée dans l'explosion. © DFAE

L’ambassade a été gravement endommagée. Pouvez-vous néanmoins poursuivre votre travail?

L’ambassade a en effet été sérieusement endommagée et devra rester fermée jusqu’à nouvel avis. Mon équipe et moi-même travaillons donc – en coordination avec notre Centre de gestion des crises à Berne – de toutes nos forces depuis un autre endroit. Nous maintenons un contact étroit avec les ressortissants suisses au Liban.

Fichier audio de l'entretien avec Monika Schmutz Kirgöz, Ambassadrice suisse au Libano (DE)

05.08.2020 – 15.30

Appel à l’aide du Liban : l’Aide humanitaire de la Confédération examine les possibilités

Un jour après l’explosion dévastatrice à Beyrouth, l’Aide humanitaire de la Confédération examine la possibilité d’envoyer sur place une assistance humanitaire, suite à un appel à l’aide international lancé par les autorités libanaises.

Jeudi matin, le DFAE va détacher sur place une équipe d’experts afin de soutenir son ambassade à Beyrouth, laquelle a subi d’importants dégâts. Un avion du Service de transport aérien de la Confédération décollera de l’aéroport de Bern-Belp. A son bord, une dizaine de personnes, dont des ingénieurs, spécialistes en infrastructures, un conseiller en sécurité, un logisticien, un responsable de télécommunications et une psychologue. Ces personnes viendront soutenir l’équipe de l’ambassade dans ces différents domaines.

De nombreux bâtiments de la capitale libanaise ayant subi d’énormes dégâts, les ingénieurs en infrastructure détachés par l’Aide humanitaire pourront aussi apporter leur expertise aux autorités libanaises.

 

05.08.2020 – 09.00

 Vue des débris à l'intérieur de l'ambassade.
L'ambassade de Suisse a été gravement endommagée dans l'explosion. L'ambassadrice suisse et un employé local ont été légèrement blessés. © DFAE

Jusqu'à présent, aucune information sur d'éventuelles victimes suisses

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ne dispose actuellement d’aucune information sur d’éventuelles victimes suisses à Beyrouth. Il y a actuellement 1500 citoyens suisses vivant au Liban. En outre, une vingtaine de touristes suisses sont actuellement enregistrés auprès de l’ambassade de Suisse.

L’ambassade suisse a été gravement endommagée par l’explosion de mardi après-midi dans la capitale libanaise. L’ambassadeur suisse et un employé local ont été légèrement blessés. L'ambassadrice a pu reprendre son travail dès mercredi. Le reste du personnel de l’ambassade suisse et les membres de leur famille immédiate n’ont pas été blessés, mais certains sont en état de choc.

04.08.2020 – 22.00

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis présente ses condoléances et offre son aide

Dans un tweet publié mardi soir, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a exprimé ses condoléances aux autorités et au peuple libanais. En outre, le chef du DFAE a déclaré que la Suisse était prête à apporter une aide rapide au Liban.

Sous la direction de la cellule de gestion de crise, le DFAE a immédiatement mobilisé ses services mardi soir pour examiner les besoins et les modalités de cette aide suisse. Les travaux sont en cours.

04.08.2020 – 20.00

L’ambassadrice suisse légèrement blessée dans une explosion à Beyrouth

Une violente explosion dans un entrepôt du port de Beyrouth a secoué la capitale libanaise en fin d’après-midi mardi. Selon les médias, de nombreuses personnes ont été blessées. Des décès sont également à craindre, selon les mêmes sources.

L’énorme onde de choc a fait éclater des fenêtres même à plusieurs kilomètres de distance de la déflagration. L’ambassade suisse et la résidence de l’ambassadeur suisse ont également été fortement endommagées. L’ambassadrice Monika Schmutz a été légèrement blessée et a été hospitalisée pour des examens complémentaires. Le reste du personnel de l’ambassade est en bonne santé. Un membre du personnel local n’a toutefois pas encore été joint.

La représentation suisse est en train de clarifier si d’autres ressortissants suisses ont été touchés par l’explosion. Jusqu’à présent, le DFAE ne dispose pas d’informations faisant état d’autres victimes suisses.

Haut de page