Valables le:
Publiés le: 23.10.2019

Ces Conseils aux voyageurs ont été révisés entièrement.


Conseils aux voyageurs – Egypte

Ces conseils aux voyageurs correspondent à l'analyse actuelle de la situation faite par le DFAE. Ils sont régulièrement vérifiés et modifiés si nécessaire.
Il est vivement conseillé de consulter également ci-contre les recommandations générales pour tous les voyages ainsi que la rubrique focus; elles font partie intégrante des Conseils aux voyageurs.

Situation générale

Bien que la situation se soit manifestement stabilisée ces dernières années, des affrontements politiques et de violents mouvements de protestation ne sont pas à exclure. Des tensions latentes existent entre diverses communautés religieuses, qui se traduisent régulièrement par des violences. Aucune solution n'a encore été trouvée aux grands problèmes économiques et sociaux, tels que le taux élevé de chômage et les hausses des prix des produits de consommation courante.

Malgré le renforcement des mesures de sécurité, le risque d’attentats terroristes est présent en permanence dans tout le pays, y compris sur les sites balnéaires. Depuis 2017, l'état d'urgence est en vigueur. Aussi bien les minorités religieuses que les installations et les voitures des forces de l’ordre, les infrastructures touristiques et les moyens de transport public peuvent être les cibles d’attentats. À plusieurs reprises, des attentats ont été commis, au cours desquels des touristes ont été tués ou blessés. Exemples d’attentats:

  • dans la nuit du 4 au 5 août 2019, un attentat au Caire a fait de nombreux morts et blessés.
  • le 19 mai 2019, la déflagration d’un engin explosif a blessé plusieurs touristes étrangers à Gizeh.
  • en février 2019, la déflagration d’un engin explosif a tué plusieurs personnes au Caire.
  • le 28 décembre 2018, des touristes étrangers et leur guide ont trouvé la mort dans l’explosion d’une bombe à Gizeh. Plusieurs personnes ont été blessées.
  • dans le nord du Sinaï, des attentats sont perpétrés régulièrement. Le 24 novembre 2017 un attentat à une mosquée à Al-Abed a provoqué plus de 300 morts.
  • le 14 juillet 2017, une attaque au couteau sur la plage d’un hôtel à Hurghada a fait deux morts et quatre blessés.
  • le 9 avril 2017, deux attentats contre des églises coptes à Tanta et à Alexandria ont fait plus de 40 morts et plus de 100 blessés.
  • le 7 janvier 2016, un bus de touristes a été attaqué devant un hôtel du Caire, à proximité des pyramides de Gizeh.
  • le 31 octobre 2015, un avion de ligne russe se rendant de Charm el-Cheikh à Saint-Pétersbourg s’est écrasé sur la péninsule du Sinaï; tous les occupants ont été tués. Diverses sources d’information indiquent qu’une bombe déposée à bord est très vraisemblablement à l’origine du crash.

Soyez prudents, surtout dans les lieux publics tels que les gares routières, les stations de métro et les marchés, ou à proximité des bâtiments du gouvernement, des postes de police, des bâtiments militaires, des lieux de culte (notamment pendant les jours fériés musulmans et chrétiens), des musées ou d’autres attractions touristiques.

Prenez également en considération la rubrique
Terrorisme et enlèvements

Les grandes villes en particulier peuvent être le théâtre de manifestations et d’affrontements avec les forces de sécurité. Des grèves sont également possibles. Lors de journées commémoratives, comme le 25 janvier et entre le 30 juin et le 3 juillet, il faut compter avec une augmentation des manifestations et un risque accru d'attentats. Des troubles locaux ou des mesures de sécurité peuvent entraver les déplacements et obliger les voyageurs à modifier leur programme à court terme.

La complexité du contexte régional au Proche-Orient ainsi que la précarité des conditions de sécurité en Libye constituent une autre source potentielle de tensions. Les événements dans la bande de Gaza ou en Libye peuvent avoir des répercussions dans les régions frontalières avec l’Egypte.

Tenez-vous à l’écart des manifestations et des rassemblements de foule de tout genre et conformez-vous aux recommandations de votre voyagiste ainsi qu’aux instructions des forces de l’ordre égyptiennes (zones interdites, couvre-feux, etc.).

Risques régionaux spécifiques

La description des zones à risques repose sur des données approximatives; les risques ne peuvent se restreindre à des zones délimitées.

Désert occidental: sur la côte occidentale sévissent des contrebandiers et des factions terroristes, qui sont pourchassés et combattus par les forces de l'ordre. Il existe un risque que les affrontements entre les forces de l'ordre et les groupes criminels/terroristes fassent des victimes collatérales. Par ailleurs, des actes terroristes peuvent se produire et le risque d'enlèvement ne peut être exclu. L’accès aux régions désertiques est soumis à autorisation et est contrôlé par les forces de sécurité égyptiennes. Celles-ci interdisent par moment l’accès au désert pour les étrangers. Renseignez-vous auprès des autorités locales sur la faisabilité d’un voyage. Même accompagnés par un guide local expérimenté et même après s'être dûment informés auprès des autorités locales, un danger accru ne peut pas être exclu.

Gouvernorat (province) du Sinaï Nord: la situation sécuritaire est extrêmement instable dans le gouvernorat du Sinaï Nord, y compris dans la zone limitrophe de la bande de Gaza. Des attentats sont perpétrés régulièrement et des affrontements se produisent souvent entre les forces de sécurité et des groupes terroristes ou d’autres bandes armées. Il y a également un risque d'enlèvement. Il est déconseillé de se rendre dans le gouvernorat du Sinaï Nord.

Gouvernorat (province) du Sinaï Sud: le risque d’actes terroristes existe également dans le gouvernorat du Sinaï Sud, y compris dans les stations balnéaires. Il est impératif de se joindre à un groupe organisé et de se faire accompagner d’un guide local expérimenté pour les voyages interurbains, les excursions, les trekkings et autres déplacements effectués en dehors des sites balnéaires. Assurez-vous que votre guide s’est renseigné sur les conditions de sécurité actuelles.

Sud-ouest du pays et région frontalière avec le Soudan et la Libye: des criminels et des contrebandiers sévissent dans la région frontalière avec le Soudan. Au Sahara et dans les régions limitrophes, le risque d’enlèvement est élevé. Toutes les régions frontalières sont des zones militaires interdites dont l'accès est soumis à une autorisation des autorités égyptiennes. Les voyages sont déconseillés dans la région où se rejoignent les frontières de l’Egypte, de la Libye et du Soudan, y compris au Gilf el-Kebir et au Gabal Uwainat. Consultez les informations spécifiques:
Risque d’enlèvement dans le Sahara et le Sahel

Champs de mines: il existe toujours des champs de mines insuffisamment signalés, en particulier dans les régions suivantes: Sinaï, zones côtières peu développées de la Mer rouge, désert à l'ouest d'El Alamein et régions frontalières avec le Soudan et la Libye au sud et à l'ouest du pays (Gilf Kebir, Uweinat). Renseignez-vous au besoin auprès des autorités locales et/ou de la population et faites preuve de la plus grande prudence.

Criminalité

En raison des problèmes économiques et sociaux, la criminalité a augmenté, en particulier au Caire et dans d’autres grandes villes (il faut toutefois relever que le niveau de départ était faible). Même si les infractions violentes visant des étrangers sont relativement rares, ce risque ne peut pas être exclu à l'égard des touristes. Le nombre de viols et d’autres délits sexuels signalés étant en progression, il est particulièrement recommandé aux femmes de faire preuve de prudence accrue et de réserve.

Soyez particulièrement vigilants dans les grandes villes et la nuit en général, et renseignez-vous auprès de vos partenaires commerciaux, du responsable local de votre agence de voyages ou de votre hôtel sur les éventuels quartiers à éviter.

Transports et infrastructures

Bien que l'état des routes soit relativement bon, la circulation routière est dangereuse. Les accidents mortels dus à des excès de vitesse et à des infractions du code de la route sont fréquents, en particulier sur les grands axes routiers et sur l'autoroute qui relie le Caire à Alexandrie. Il est préférable de ne pas effectuer de longs trajets en minibus ou en taxi, dans la mesure du possible. D'une manière générale, les déplacements interurbains sont à proscrire la nuit.
Sur certains trajets, les véhicules étrangers sont systématiquement accompagnés d'escortes policières. Avant de se déplacer d’une ville à l’autre, informez-vous auprès de la police au sujet des prescriptions de sécurité.  

Le réseau ferroviaire est vétuste et les rails sont parfois en mauvais état, ce qui a causé plusieurs accidents de train graves.

Les accidents de plongée sont assez fréquents. La qualité des mesures de sécurité et du matériel utilisé est très variable dans le domaine des sports aquatiques. Adressez-vous exclusivement à des sociétés agréées par les autorités égyptiennes et couvertes par une assurance.

Pour voyager dans le désert sans emprunter les routes asphaltées, il est recommandé de circuler uniquement en convoi de plusieurs véhicules tout terrain et accompagné par un guide local. Il est vital de se munir d’un instrument de navigation et d’une provision suffisante d’eau, de nourriture et de carburant, ainsi que de pièces de rechange.

Dispositions légales particulières

Les prescriptions légales s'inspirent de normes plus strictes et de principes moraux plus rigides qu'en Suisse.

Les invectives contre l’Etat égyptien ou la religion ainsi que les critiques exprimées en public (également sur les réseaux sociaux) sont passibles de poursuites pénales et même d’une peine de prison. Il en est de même pour les remarques contraires aux bonnes mœurs.

Il est interdit de photographier ou de filmer des personnes en uniforme, des installations militaires et des édifices publics (aéroports, gares, ponts, installations d’antenne, ambassades étrangères, etc.).

La cohabitation hors mariage est prohibée (étranger/ère avec un/e Egyptien/ne). Tout comportement provocant et les gestes affectifs entre personnes adultes dans la sphère publique feront l’objet de poursuites. Les relations homosexuelles sont également punissables. La consommation d'alcool dans les lieux publics, à l'exception des hôtels et restaurants titulaires d'une licence, est interdite.

Les infractions à l’interdiction d’exporter des biens culturels sont passibles de peines de détention (antiquités, objets anciens, fossiles, coraux, etc.). Il faut savoir que nombre de ces articles sont proposés sur les marchés locaux. Les articles tombant sous le coup de cette interdiction ne peuvent pas être exportés même s’ils ont été achetés ou importés en toute légalité. Les copies de biens culturels ne peuvent être exportées que si elles ont été certifiées par le ministère des antiquités. Elles ne peuvent être achetées légalement que dans ce ministère ou dans des musées.

Les infractions à la loi sur les stupéfiants sont sanctionnées avec une extrême rigueur (peines de détention de dix ans au minimum et même peine de mort). Les conditions de détention ne sont en rien comparables aux standards suisses.

Particularités culturelles

L'Egypte est un pays majoritairement islamique. Les voyageurs adapteront dès lors leur comportement et leur habillement aux coutumes locales, en particulier lorsqu'ils quittent leur hôtel. Veillez en particulier à adopter une tenue vestimentaire décente, notamment à proximité des mosquées, et renoncez aux visites des mosquées durant les heures de prières le vendredi. Renseignez-vous dans les guides de voyages, auprès de votre agence ou directement sur place, sur les codes de conduite et les conventions à respecter. Songez également aux règles et prescriptions particulières à observer durant la période du Ramadan.

En cas de mariage entre un(e) étranger(ère) et un(e) Egyptien(ne) de confession musulmane, une attention toute particulière doit être vouée au respect des us et coutumes islamiques et aux lois égyptiennes, y compris en ce qui concerne le droit de garde et l’autorité parentale pour les enfants communs.

Risques naturels

L'Egypte se situe dans une zone sismique. Si une secousse sismique devait se produire durant votre séjour, prenez immédiatement contact avec vos proches et suivez les instructions des autorités. En cas d’interruption des communications avec l’étranger, vous pouvez vous mettre en liaison avec l’Ambassade de Suisse au Caire.

Soins médicaux

Sauf au Caire, à Alexandrie et dans les sites touristiques connus, les soins médicaux ne sont pas toujours assurés.
Dans tout le pays, les hôpitaux exigent une garantie financière avant de traiter les patients (carte de crédit ou paiement d’avance). Il peut s'avérer utile de se munir de matériel de pansement et de seringues à usage unique.

Si vous prenez régulièrement des médicaments, emportez-en une quantité suffisante avec vous. N’oubliez toutefois pas que l’importation de médicaments contenant des stupéfiants (p. ex. méthadone) ou de substances utilisées pour traiter des troubles psychiques est soumise à des prescriptions spéciales dans de nombreux pays. Le cas échéant, renseignez-vous à ce sujet, avant le départ, auprès de la représentation étrangère compétente (ambassade ou consulat) et consultez la rubrique Liens voyages, où vous trouverez, entre autres, de plus amples informations sur ce thème ainsi que sur la médecine du voyage en général.
Les informations concernant la propagation de maladies et les éventuelles mesures de protection à prendre sont fournies par les médecins et les centres de vaccination.

Remarques particulières

Les excursions dans certaines régions ne peuvent se faire qu'avec une autorisation du Ministère égyptien de l'Intérieur et doivent être accompagnées par des guides locaux. L'ambassade d'Egypte à Berne fournit de plus amples renseignements.

L’accès aux régions désertiques est sporadiquement restreint par les forces de sécurité égyptiennes. Renseignez-vous auprès des autorités locales au sujet de la possibilité de réaliser le voyage dans ces régions.

Adresses utiles

Numéro d'urgence de la police touristique: 126.
Dispositions douanières de l’Égypte: Customs Authority

Représentations suisses à l’étranger: En cas de situation d’urgence à l’étranger, vous pouvez vous adresser à la représentation suisse la plus proche ou à la Helpline DFAE.
Ambassade de Suisse au Caire

Helpline DFAE

Représentations étrangères en Suisse: Pour obtenir des informations sur les prescriptions d'entrée (documents d'identité admis, visa, etc.), veuillez vous adresser aux ambassades et consulats étrangers compétents. Ceux-ci peuvent également vous renseigner sur les dispositions douanières pour l'importation et l'exportation d'animaux et de marchandises: appareils électroniques, souvenirs, médicaments, etc.
Représentations étrangères en Suisse

Exclusion de la responsabilité
Les Conseils aux voyageurs du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) reposent sur des informations obtenues de sources sûres, réputées fiables. Leur but est d’aider les voyageurs à prendre à bon escient leur décision de déplacement et de leur fournir des indications utiles pour leur permettre de préparer avec soin leur voyage. Le DFAE ne peut toutefois ni décider pour eux ni assumer pour eux la responsabilité de la préparation et de la réalisation du voyage.
Les situations dangereuses sont souvent impossibles à prévoir et difficiles à cerner, et elles peuvent évoluer rapidement. Le DFAE ne donne aucune garantie quant à l’exhaustivité des conseils aux voyageurs ou à l’exactitude du contenu des sites Internet externes mis en lien. Il décline toute responsabilité en cas de dommages éventuels. Toute demande ayant trait à une annulation de voyage doit être adressée directement à l’agence de voyage ou à la compagnie d’assurance voyage.