Début de la page

Communiqué de presse, 24.11.2020

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis a accueilli la communauté internationale lors de la conférence sur l’Afghanistan organisée à Genève le 24 novembre. Les principaux pays donateurs de l’Afghanistan, qui ont pour la plupart assisté à l’évènement en ligne, ont fixé les priorités de développement et les ressources financières pour les années à venir. La Suisse s’est engagée à allouer 104 millions de francs suisses sur quatre ans. La conférence des donateurs intervient à un moment important pour l’Afghanistan puisque le gouvernement afghan et les talibans ont entamé des pourparlers de paix en septembre. En marge de la conférence, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a mené des entretiens bilatéraux avec les ministres des affaires étrangères de Finlande et d’Afghanistan.

Tous les quatre ans, le gouvernement afghan et la Mission d’assistance des Nations unies en Afghanistan (MANUA) rencontrent les pays donateurs de ce pays troublé, afin de fixer les ressources financières et les priorités de développement pour les années à venir. En 2020, cette rencontre s’est déroulée à Genève. Compte tenu des dispositions relatives au nouveau coronavirus, seuls les coorganisateurs de Finlande, d’Afghanistan et de la MANUA étaient physiquement présents.

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis, chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), a accueilli la communauté internationale en tant que représentant de l’État hôte et a annoncé le montant de la contribution suisse. Notre pays s’est engagé à investir 26 millions de francs par an en faveur de l’état de droit, de l’agriculture et de l’éducation, soit un total de 104 millions de francs pour la période de 2021 à 2024. Ce montant est identique aux fonds alloués ces quatre dernières années. Un total de 12 milliards de dollars a été envisagé lors de la conférence pour les quatre prochaines années, certains États se réservant le droit de réévaluer les besoins à la fin de 2021.

Dans son allocution de bienvenue, le Conseiller fédéral Ignazio Cassis a souligné le rôle décisif que remplit la Genève internationale dans la promotion de la paix. Il a relevé l’importance de la paix et de la stabilité pour le développement de l’Afghanistan et pour sa population durement éprouvée. La précarité de la situation sécuritaire constitue un défi croissant pour la coopération internationale. «C’est une année importante pour l’Afghanistan, mais une année difficile pour la population afghane», a déclaré le chef du DFAE. «La détresse est réelle mais elle n’est pas synonyme d’impuissance.» Il s’est donc félicité, au nom de la Suisse, de la volonté de dialogue affichée par les parties au conflit afghan après plus de quarante ans de guerre.

Au cours de la conférence, le chef de la diplomatie suisse a rencontré ses homologues finlandais et afghan, Pekka Haavisto et Mohammed Haneef Atmar. Il s’est également entretenu avec le ministre finlandais de la coopération au développement et du commerce extérieur, Ville Skinnari, et avec le ministre afghan des finances, Abdul Hadi Arghandiwal. Les discussions ont porté essentiellement sur la conférence de Genève, les négociations de paix intra-afghanes à Doha et l’avenir de la coopération internationale au développement en Afghanistan.

L’Afghanistan est l’un des pays les plus pauvres au monde et un pays prioritaire de la coopération suisse au développement. Chaque année, la Direction du développement et de la coopération (DDC) alloue un budget de 26 millions de francs à un programme de coopération en Afghanistan consacré à l’état de droit et la protection, à l’agriculture et la gestion des ressources naturelles, ainsi qu’à l’éducation de base pour filles et garçons. Elle s’investit par exemple en faveur de la rescolarisation des enfants dans les anciennes zones de combat et fournit une assistance pour la formation des enseignants.

Face à la pandémie de COVID-19, la Suisse a rapidement adapté les programmes existants pour répondre aux besoins accrus en approvisionnement alimentaire. Elle a en outre débloqué trois millions de francs suisses supplémentaires en 2020 pour aider l’Afghanistan à faire face à la crise.


Informations complémentaires

Afghanistan - Développement et coopération
Coopération internationale: le DFAE atténue les conséquences de la pandémie de COVID-19 dans le monde


Contact

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères

Dernière mise à jour 28.01.2022

  • La Communication du DFAE se tient à la disposition des journalistes en semaine pendant les heures de bureau et le week-end sur appel au service de piquet.

Contact

Communication DFAE

Palais fédéral Ouest
3003 Berne

Téléphone (pour les journalistes uniquement):
+41 58 460 55 55

Téléphone (pour toute autre demande):
+41 58 462 31 53