Début de la page

Communiqué de presse, 04.11.2020

« En cette période particulière, une étroite coopération entre nos Etats est la seule réponse adéquate aux difficultés actuelles », a déclaré le conseiller fédéral Ignazio Cassis lors de la 130ème Session du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, tenue sous la présidence de la Grèce. A cette occasion, les ministres des affaires étrangères ont adopté la « Déclaration d’Athènes ». Ils y réaffirment les engagements permettant de répondre efficacement à la crise sanitaire tout en respectant les droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit, valeurs fondatrices du Conseil de l’Europe. Les principales personnalités de l’organisation se sont par ailleurs réunies pour célébrer le 70ème anniversaire de la Convention des droits de l’homme (CEDH).

La protection des droits de l’homme est particulièrement importante en temps de crise. Dans son allocution aux ministres, le conseiller fédéral Ignazio Cassis a souligné que les restrictions aux libertés fondamentales rendues nécessaires par la crise du COVID-19 ne sont acceptables que sous les strictes conditions prévues par la CEDH. « En temps de crise, le sens et la valeur de la CEDH se voient davantage renforcés », a déclaré le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Réunis en format virtuel en raison de la crise sanitaire, les ministres ont adopté la « Déclaration d’Athènes ». Cette déclaration définit des principes pour « répondre efficacement à une crise sanitaire dans le plein respect des droits de l’homme, de la démocratie et de l’État de droit ». Elle souligne par ailleurs le rôle important que jouent les différentes institutions du Conseil de l’Europe dans la gestion de la crise. Les ministres y ont réaffirmé leur engagement en faveur de l’unité et de la solidarité en Europe et d’une protection efficace de la santé publique en respectant les droits de l’homme, la démocratie et l’État de droit.

70ème anniversaire de la CEDH
Dans le prolongement de la réunion ministérielle, le Président du Comité des ministres et celui de l’Assemblée parlementaire, la Secrétaire générale ainsi que d’autres hauts représentants de l’organisation se sont retrouvés à Athènes à l’occasion d’une célébration pour le 70ème anniversaire de la CEDH. Ouverte à la signature des États membres du Conseil de l’Europe à Rome le 4 novembre 1950, celle-ci a mis en place un véritable système européen de protection des droits fondamentaux. Aujourd’hui, près de 830 millions de personnes sont légitimées à saisir la Cour européenne des droits de l’homme, à Strasbourg, lorsqu’elles estiment que leurs droits fondamentaux ont été lésés. Initié durant la présidence suisse du Comité des ministres du Conseil de l’Europe en 2010, le processus de réforme dit « d’Interlaken » a permis dans une large mesure d’assurer l’efficacité à long terme du système de la CEDH.

Le Conseil de l’Europe face à la crise du COVID-19
Depuis la dernière Ministérielle à Helsinki en mai 2019, le Conseil de l’Europe a su relever les défis politiques, institutionnels et financiers auxquels il a été confronté ces dernières années, notamment en lien avec les conséquences de l’annexion russe de la Crimée, en 2014. En 2020, la crise sanitaire a forcé l’organisation à définir de nouveaux moyens de fonctionnement. La Suisse s’est engagée afin d’assurer la capacité de fonctionner de l’organisation.

Fondé en 1949, le Conseil de l’Europe a son siège à Strasbourg et compte aujourd’hui 47 États membres. La Suisse y a adhéré en 1963. La présidence semestrielle de la Grèce s’achève le 18 novembre et passera ensuite à l’Allemagne.


Informations complémentaires

La Convention européenne des droits de l’homme célèbre son 70e anniversaire


Contact

Communication DFAE
Palais fédéral ouest
CH-3003 Berne
Tél.: +41 58 462 31 53
E-Mail: kommunikation@eda.admin.ch
Twitter: @EDA_DFAE


Editeur:

Département fédéral des affaires étrangères

Dernière mise à jour 28.01.2022

  • La Communication du DFAE se tient à la disposition des journalistes en semaine pendant les heures de bureau et le week-end sur appel au service de piquet.

Contact

Communication DFAE

Palais fédéral Ouest
3003 Berne

Téléphone (pour les journalistes uniquement):
+41 58 460 55 55

Téléphone (pour toute autre demande):
+41 58 462 31 53