Relations bilatérales Suisse–Afrique du Sud

La Suisse et l'Afrique du Sud entretiennent des relations étroites et diversifiées. Partenaire stratégique de la Suisse, l’Afrique du Sud figure aussi depuis longtemps parmi ses principaux partenaires économiques sur le continent africain. La coopération économique, l’éducation, la recherche et l’innovation sont les domaines d’action prioritaires de la collaboration entre les deux pays au niveau gouvernemental.

Points clés des relations diplomatiques

En mars 2008, la Suisse et l’Afrique du Sud ont signé un protocole d’entente relatif à l’intensification de leur coopération dans plusieurs domaines: la promotion de la paix, de la sécurité et des droits de l’homme, l’économie et le commerce, le développement économique, les migrations, l’éducation et la formation ainsi que la science et la culture. Depuis lors, des réunions politiques entre ministres adjoints des deux États, portant sur la coopération en cours et à venir, ont eu lieu chaque année.

La coopération financière est régie par un accord visant à éviter les doubles impositions et par un accord d’échange automatique des renseignements. Le commerce est facilité par un accord entre l’Union douanière d’Afrique australe et l’Association européenne de libre-échange.

Banque de données des traités internationaux

Communauté de développement de l’Afrique australe (en)

Coopération économique

L’Afrique du Sud figure parmi les principaux partenaires économiques de la Suisse sur le continent africain. Le volume des échanges a dépassé 3,5 milliards de francs en 2019. La Suisse importe principalement des métaux précieux tandis que l’Afrique du Sud importe des produits pharmaceutiques, des machines, des instruments de précision et des montres.

Plus d’une centaine d’entreprises suisses disposent de filiales ou de sites de production en Afrique du Sud, où elles emploient environ 50’000 personnes. L’Ambassade de Suisse à Pretoria héberge un Swiss Business Hub, chargé de la promotion du commerce et des investissements.

Soutien commercial, Switzerland Global Enterprise SGE

SwissCham Southern Africa (en)

Coopération en matière d'éducation, de recherche et d’innovation

En 2007, la Suisse et l’Afrique du Sud ont conclu un accord sur la coopération scientifique et technologique (Swiss-South Africa Joint Research Programme, SSAJRP).

Depuis, 61 projets de recherche conjoints lancés par le Fonds national suisse (FNS) et la Fondation nationale sud-africaine de la recherche scientifique (National Research Foundation, NRF) ont bénéficié du soutien du SSAJRP, dans les domaines de recherche suivants: technologies propres et vertes, systèmes durables, maladies transmissibles, maladies non transmissibles, données massives avec un accent sur l’astronomie, sciences sociales et humaines. En 2020, le FNS et la NRF ont signé un accord Lead Agency, qui resserre encore la coopération bilatérale en matière de recherche. Le système de financement des projets ainsi complété profite aux scientifiques de Suisse et d’Afrique du Sud qui souhaitent mener un projet de recherche transfrontalier.

Outre les projets de recherches officiels, la mobilité et les visites mutuelles de chercheurs des deux pays favorisent la coopération bilatérale en matière de recherche.

Les chercheurs et étudiants d’Afrique du Sud peuvent également déposer leur dossier de candidature auprès du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) pour obtenir des bourses d’excellence de la Confédération suisse.

La coopération scientifique repose par ailleurs sur le programme d’aide à la création d’entreprises intitulé Swiss-South Africa Business Development Programme (SSABDP). Le SSABDP rapproche de jeunes entrepreneurs de Suisse et d’Afrique du Sud afin de cultiver un esprit d’innovation et de créer des réseaux transcontinentaux d’entreprises. Les startup qui se rendent visite sont appelées «Swiss/South African Venture Leaders».

Université de Bâle, Programme de coopération scientifique Suisse-Afrique du Sud (en)

Université de Bâle, Programme de coopération scientifique Suisse-Afrique du Sud (en)

Bourses d'excellence de la Confédération suisse pour chercheurs et artistes étrangers, SEFRI

Coopération et développement économiques (SECO)

L’Afrique du Sud fait partie des pays prioritaires du programme de coopération économique au développement du Secrétariat d’État à l’économie (SECO). L’objectif global du SECO en Afrique du Sud est de soutenir une croissance inclusive et verte qui permettra de créer des emplois, de garantir une certaine résilience et de réduire les inégalités. Pour la période 2017-2020, 55 millions de francs au total ont été alloués aux activités du SECO en Afrique du Sud, avec comme objectif principal de promouvoir :

  • un secteur public efficace et une bonne gouvernance sur le plan financier
  • une économie compétitive et inclusive favorisant des emplois durables et une intégration dans la chaine de valeur internationale
  • une croissance verte fondée sur le développement d’une industrie à faible émission de carbone

SECO, Stratégie pour l’Afrique du Sud 2017-2020 (en)

SECO

Les Suisses et les Suissesses en Afrique du Sud

Fin 2019, 8403 citoyens suisses vivaient en Afrique du Sud, principalement dans les deux provinces les plus prospères, à savoir celles de Gauteng et du Cap-Occidental. Près de la moitié des citoyens suisses vivant sur le continent africain résident en Afrique du Sud, ce qui en fait de loin la plus grande communauté suisse en Afrique.

Echanges culturels

Des liens culturels étroits unissent la Suisse et l’Afrique du Sud, principalement dans les domaines de la musique et de la danse. Ces projets sont souvent financés par des partenaires privés. Pro Helvetia dispose ainsi d’une antenne en Afrique du Sud, située à Johannesbourg.

Bureaux de Pro Helvetia à Johannesbourg (en)

Historique des relations bilatérales

À la suite de l’arrivée des premiers Suisses en Afrique du Sud, les relations commerciales entre les deux pays se sont développées rapidement au cours de la seconde moitié du XIXe siècle.

Le premier consulat suisse en Afrique du Sud a été ouvert à Pretoria en 1887, suivi d’un autre au Cap en 1916. La représentation à Pretoria a finalement été élevée au rang d’ambassade en 1960.

La Direction du développement et de la coopération (DDC) est devenue active en Afrique du Sud durant la phase finale du régime de l’apartheid, au début des années 1990, et a contribué aux efforts visant une transition politique aussi pacifique que possible. Lors des premières élections démocratiques, la Suisse était présente avec 100 observateurs électoraux. Elle a aussi apporté son soutien à la Commission de la vérité et de la réconciliation (Truth and Reconciliation Commission, TRC).

Afrique du Sud, Dictionnaire historique de la Suisse (fr, de, it)